Sign in / Join

On était à The Den pour le retour de Millwall en Champ.

Millwall avait quitté la Championship à la fin de la saison 2014/2015 et faisait son retour cette saison après avoir éliminé Bradford à Wembley. Après un premier match à domicile contre Bolton 1-1, c'est à leur confrontation contre Ipswich que je me suis rendu. Ce club connait évidemment la célébrité à travers son passé tumultueux (le hooliganisme) plus que par des résultats sportifs. Pas plus tard qu'à Wembley ils avaient déjà été les premiers de l'Histoire à se permettre d'envahir ce stade culte, ce qui leur ont valu des critiques immédiates des dirigeants et joueurs. Voilà qui vous place d'emblée la situation assez étrange de ce club londonien. Il est aussi bien connu de tous les fans de foot et des médias, que détesté de tous les fans anglais. L'incivilisation chronique de ces supporters est en effet un défaut rare dans la société anglaise. Des situations cocasses qui ne déplaisent pas vraiment à ces fans : "No One Like Us" comme dit l'adage souvent réutilisé ici en chant.

En vérité, les fans seraient probablement déçus si ils étaient aimés.

Le Millwall FC semble alors vivre reclus sur lui-même : Il est à environ 2h du centre-ville (à pied) de Londres et n'a jamais attiré les foules malgré sa célébrité (essentiellement négative donc) avec des affluences qui n'atteignaient pas les 10 000. Cette saison, le club a cependant atteint pour la première fois les 7 000 abonnés depuis 2010. Mais seulement quelques petits milliers de fans viennent se greffer à ce chiffre pour atteindre péniblement les 12 000 d'affluence en Championship (dont des milliers pour les fans Away). Ce qui pourrait servir à démontrer qu'ici, on est soit déjà fan et abonné du club, soit on s'en fout complètement. Avec cette affluence, c'est en effet l'une des 4 plus mauvaises de Championship. Et c'est encore pire si on parle de taux de remplissage. Le voisin de QPR avec son Loftus Road fait même un tout petit peu plus.

Pour le match Millwall - Ipswich, nous étions 11 919 (un mardi) pour une capacité du stade de 20 146 places. En tout cas, en m'y rendant j'ai effectivement senti le contexte intimidant du quartier, du stade et des supporters. Cela commence par la situation géographique du stade avec des garages, véhicules de chantier, etc qui collent au stade. Et cela continue par les supporters qui arborent pour un bon nombre des tatouages du club. C'est l'un de ces rares stades restants en Angleterre où l'on vous conseillera toujours, par précaution, de ne pas traîner avec les couleurs d'un autre club.

Ce stade en taule et béton à un rendu froid et brut qui me rappelle celui de Burnley. Il n'est pourtant pas si vieux puisqu'il est venu remplacer The Old Den en 1993, là où Turf Moor (Burnley) a été inauguré en 1883... Je prends place dans la tribune supérieure derrière un but, les visiteurs occupent toute la tribune supérieure face à moi. Première surprise : Le placement est totalement libre en tribune mais malgré tout j'ai été facilement repéré comme "une nouvelle tête" par des fans qui ont discuté avec moi. Ils ont probablement leurs habitudes ? Depuis ma position, dans deux des coins ouverts du stade on aperçoit également les trains passer.

Ce match, c'était un peu n'importe quoi (le résumé à lire de la BBC). Un but pour Millwall dès la 1ère minute, une égalisation dès la 4ème pour au final un 4-3 à l'avantage d'Ipswich. Un score qui résume surtout les défauts des défenses plus que les qualités des attaques.

https://www.youtube.com/watch?v=YLBnvt7Dsmg

Le gardien de Millwall, pas irréprochable, a pu prendre quelques coups de pressions des supporters de Millwall.. C'est qu'ici, quand le public n'est pas content, il le fait savoir et pas forcément très poliment. Voilà un stade qui doit forger le caractère des joueurs. Les supporters réagissent énormément aux faits de jeu et plus globalement les chants peuvent venir de toutes les tribunes. Ce qui, à l'échelle de ce club, est très sympathique à voir. Cependant The Den vaut surtout pour son atmosphère intimidante. D'ailleurs, le gardien adverse a cueilli un briquet sur la pelouse sur ce match. Ce qui a valu la colère des supporters londoniens. Pour le reste, ce n'est pas un stade qui restera comme un souvenir impérissable.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :