Sign in / Join

On était à Nagoya - Shonan : château, pluie, défaite et miso.

Konnichiwa messieurs-dames, vous qui attendez impatiemment la suite de mes pérégrinations autour de la D2 japonaise ! Dimanche dernier votre serviteur était au comble de l'excitation. En effet en plus de retourner me balader découvrir une nouvelle ville et revoir des amis, mon Shonan Bellmare pouvait déjà obtenir son billet pour la J.League 1 ! Oui déjà, parce qu'on poutre tout le monde cette année, mais la mission du jour était cependant difficile. Il fallait pour ça battre Nagoya Grampus (4ème) sur sa pelouse et compter sur une victoire improbable du Renofa Yamaguchi (avant-dernier) à Nagasaki (3ème).

Toute cette excitation avait de quoi gêner mon sommeil et a ruiné tout espoir de bien dormir, donc autant regarder le match de Malherbe à 3h du mat' face à Angers. GROSSE ERREUR, match pourri et défaite 0-2 qui allait donner le ton du dimanche.

Départ d'Osaka en train à 6h04 pour une arrivée à Nagoya près de trois heures plus tard. Autant vous dire que j'étais calme durant le trajet.

Une pluie légère m'accueille en sortant de Nagoya Station, donc pour le trajet à pied jusqu'au château on repassera. Un coup de métro plus tard me voilà devant l'ouvrage. Détruit par les bombardements américains en 1945, le château de Nagoya d'aujourd'hui est une reconstruction.

Rares sont ceux qui ont résisté à travers les siècles, les guerres et les incendies. Celui de Nagoya est assez massif et rappelle un peu celui d'Osaka. Le truc cool c'est qu'en visitant l'intérieur on peut prendre autant de photos que l'on veut, donc faites vous plaisir en visualisant les photos du dessus (Cliques sur les photos pour le full screen et avoir les explications en dessous!) !

Les petits chaperons verts de Shonan

Le match se déroulant à 14h il est déjà temps de rejoindre le quartier de Mizuho et son Paloma Stadium. Le temps de retrouver mon ami Naoto et de manger un curry-pan que l'on va sous la pluie battante autour du stade.

Et là on sent que c'est un match qui peut être spécial pour Shonan : il y a énormément de supporters vert&bleu ! Le parcage sera sold-out et les tribunes environnantes ont aussi quelques points verts !

Avec la pluie qui redouble d'intensité alors que les joueurs arrivent à l'échauffement, je suis finalement bien content d'avoir cette espèce de veste en plastique (aka sac plastique géant) qui protège de la flotte. Parce que vieux stade oblige, il n'y a pas le début d'un toit.

D'ailleurs en parlant de prendre l'eau c'est ce qui est arrivé à la défense de Shonan. Elle concède le premier but à Gabriel Xavier au bout de 3 minutes de jeu sur la première action des locaux. La montée en J1 s'éloigne donc mais pas de quoi faire baisser l'intensité vocale du parcage qui réalisera une excellente prestation durant toute la partie. L'équipe réagit bien et marque par deux fois avant la pause par... Ooooooh Shunsuke !! Ooooooooh Kikuchi Shunsuke !! 

A la pause notre part du travail est faite mais Nagasaki mène 2-1 face à Yamaguchi (ces derniers doivent gagner pour qu'on monte pour rappel). Bref c'est compliqué mais y'a de l'espoir. A peine le temps de ranger nos téléphones vite trempés par la pluie qu'on encaisse encore un (très joli) but en début de mi-temps. Sauf qu'on en prends même un troisième juste derrière sur un coup franc avec une combinaison pour le moins originale.

Bon là on est un peu douchés, et pas qu'au figuré. On pousse fort mais, pour une fois, Nagoya est solide et s'accroche à son très bon résultat pour leurs rêves de montée directe en J1 avec nous.

Ce qu'il feront jusqu'au bout. Nagoya s'impose 3-2 à l'issue d'un très bon match de football qui n'a rien à envier à nombre de matchs de J1 que j'ai pu voir. Ambiance comme qualité de jeu. Bonne prestation en tribunes aussi côté locaux. Un Kop bien rempli côté Ultras Nagoya avec notamment un chant sur l'air de la Marseillaise qui nous rappelle qu'Arsène Wenger ou encore Franck Durix sont passés par ici dans les 90s.

D'ailleurs la vidéo ci-dessous est portée sur le côté tribunes alors que celle d'après est le résumé du match. Enjoy !

Je ne verrais donc pas, sauf écroulement, la montée en J.League 1 de Shonan de mes propres yeux (partage l'article sur tous tes réseaux si t'es triste pour moi). Celle-ci devrait probablement être réglée non pas ce week-end mais dans 10 jours face au Fagiano Okayama.

En nous redirigeant vers Nagoya Station on se rend compte en plus que Nagasaki avait de toute façon gagné son match. Aucun regret donc. Un voyage dans une ville japonaise n'est pas complet sans avoir mangé un plat local. On termine donc dans un restau' à manger un misonikoni.

Des udon avec une délicieuse soupe au miso qui est la marque de fabrique culinaire de la ville. Et croyez-moi que ça fait du bien de se réchauffer après avoir passé la journée sous la pluie ! Derrière on se sépare, les copains rentrent à Tokyo et moi à Osaka. Retour à la maison vers 23h30 et nuit de 10 heures dans la foulée.

Pour ma part je vous retrouve le 11 Novembre prochain pour la suite et la fin de mes aventures en J.League 2. Ce sera du côté de Gifu, pas très loin de Nagoya.

Donc d'ici là portez-vous bien et que l'esprit du grand Kaoru Takayama veille sur vous !

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :