Sign in / Join

Natalio : l’homme de la descente

Dans le football, il y a deux types de joueurs : Les Cristiano, Messi, Deschamps qui gagnent tout ou presque puis il y a les autres, ceux qui grattent une coupe nationale, une place européenne ou une montée en Ligue 1. Ah oui ! J’ai failli oublier, il y a aussi Natalio, le genre de joueur « chat noir » qu’il ne faut pas avoir dans son équipe de Ligue 2. Petite rétrospective d’un des footballeurs les plus poissards au monde.

@portalcadista

Natalio Lorenzo est né en 1984 pas loin de Valence, c’est un attaquant, plutôt bon footballeur. Il a commencé sa carrière chez les séniors dans l’équipe C de Valencia CF en 2002. Il est transféré à Pego (Tercera) l’année suivante puis à Villajoyosa (Segunda B) en 2004/2005. Après être passé par le FC Cartagena, il arrive au CD Castellón en 2006/2007 (15 buts en 38 matchs) où il se maintient en Segunda.  Durant ses premières années, il ne cesse de progresser et devient un attaquant à suivre. En 2007/2008, le club de Cadiz qui espère retrouver ses anciennes années de gloire, signe Natalio, dont l’objectif est de monter en première division, un an après l’avoir quittée. La saison s’achève sur un bilan catastrophique, Cadiz est 20ème sur 22. Il descend alors en Segunda B.

@elmundo

Dès lors, Natalio va se trainer, indépendamment de sa volonté, cette poisse de la descente. En 2009/2010, il signe au Real Murcia (Segunda). Il réalise une bonne saison sur le plan personnel (9 buts en 38 matchs) mais ne peut éviter au club de descendre en Segunda B. L’année suivante, il arrive au CD Tenerife qui vient d’être relégué de Liga. Pourtant prétendant à la remontée, le club fera parti de la charrette pour la Segunda B en fin de saison. Trois clubs de Segunda, trois descentes… Et ce n’est pas fini !!!

@besoccer

Après une accalmie du côté de Numancia, où Natalio fait parti, pendant 5 saisons, des titulaires en attaque, le tout en se maintenant dans la division d’argent espagnole (sans descendre : Miracle !) ; il signe du côté de Llagostera en 2015/2016. Patatras !!! La boulette !!! Le club finit dans les profondeurs du classement et descend en Segunda B. Pour se relancer, notre petit Natalio va signer à l’UCAM Murcia où l’année dernière,  il va connaître le même sort en fin d’exercice : descente en Segunda B.

@ucamdeportes

Natalio en a alors marre de la deuxième division espagnole. Il veut changer de destination et part vers l’exotisme de la Chine. Il signe au Yunnan Lijiang, club pensionnaire du deuxième échelon. Avec 21 points au total et très loin du maintien, le Yunnan vient de descendre il y a quelques jours, en troisième division.

@marca.es

6ème descente avec six clubs différents de Ligue 2!!

Natalio est peut-être un homme malheureux mais reste un très bon joueur. Il a marqué 81 buts en 446 matchs et a joué pour 15 clubs différents. Dans toutes ces étapes, il a laissé l’image d’un mec sympa et simple. Il reste un joueur apprécié malgré ses « ondes négatives ». Chaque intersaison, beaucoup de clubs espèrent le recruter… J’ai d’ailleurs pu entendre certains esprits moqueurs de Tenerife, qui verraient d’un bon œil, l’arrivée de Natalio au mercato hivernal, chez l’ennemi et voisin de la UD Las Palmas. Blague à part, ils n’auront pas besoin de Natalio pour descendre, ils ont déjà Pako Ayestaran.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :