Sign in / Join

Irlande - Comment s'occupent les joueurs entre 2 saisons ?

 

Le 5 novembre dernier, Kieran Saldier faisait trembler les filets pour la dernière fois de la saison en Irlande, un tir au but gagnant qui offrait la Coupe d'Irlande à Cork City.

Un clap de fin, et le début d'une hibernation de plusieurs mois au pays de la Guinness où le ciel dicte sa loi. L'idée part d'un sentiment simple: l'été est doux, l'hiver est rude. Et comme dit un vieux proverbe irlandais, “Une bonne retraite est meilleure qu'une mauvaise résistance.” La fédération Irlandaise de football l'a bien compris et décida en 2003 de s'adapter à ces conditions climatiques particulières. Désormais, plus question de jouer sur des champs de boue sous la pluie au gré des tempêtes qui décident de la trajectoire du ballon. Pour supporter Derry, les Bohemians ou encore Dundalk  on va au stade entre février et octobre, tant pis pour les vacances estivales.

Au tableau d'affichage, quatre mois de trêve pour les deux divisions nationales, où se côtoient footballeurs professionnels, semi-pro et amateurs. Mais comment ces sportifs s'occupent pendant cette période ?

 

Pour TLMSF, cinq joueurs du championnat de Première et Deuxième division ont accepté de temoigner.

 

 

En Première Division

 

Achille Campion

Honneur au héros de cette fin d'année. Le français de 27 ans évoluant à Cork City (deuxième ville du Pays) a vécu une fin de saison complètement folle. Non rassasié de terminer champion fin Octobre, il entre en jeu et marque au bout de la prolongation en finale de la coupe d'Irlande le 5 Novembre dernier devant 30.000 fans surexcités au Aviva Stadium. Son but offrira une séance de tirs aux buts gagnée par Cork, ce qui validera un quadruplé coupe/championnat/trophée des champions/Munster Cup à son club.

L'attaquant nous a expliqué son intersaison, méthodiquement préparée avec professionnalisme segmentée entre un peu de repos et une projection rapide vers l'année prochaine.

Achille Campion égalise en finale de la Cup

- Achille: “Je rentre sur Londres où j'ai mes attaches, je prends une dizaine de jours de relâche avec mes proches après la saison afin de faire descendre les inflammations du corps.

Ensuite je suis déjà concentré sur la saison à venir pour ne pas que le corps se ramollisse. Le club nous envoie un programme individualisé, je fais en plus appel de mon côté à un préparateur physique personnel dans la capitale anglaise. J'enchaîne les footings et des grosses séances de renforcement musculaire avec le préparateur. L'intersaison dernière j'ai utilisé les équipements de Chelsea, Stamford Bridge dispose d'installations idéales pour un joueur professionnel.

À Londres, les salles de “five a side” (foot à cinq) ont envahi la ville et j'adore ça, on trouve des joueurs de tous les niveaux, cela permet de développer ma technique, le jeu dans les petits espaces.
À la fin de ma préparation individuelle et avant la reprise avec le club, je m'octroie deux semaines au soleil, il faut faire le plein avant affronter l'hiver irlandais ! Cette période me permet de parfaire ma condition physique avec le beau temps. J'ai eu la possibilité les années précédentes en Californie de travailler avec un préparateur de renommée internationale.
Je reviens en Irlande revigoré en Janvier, affûté pour entamer la pré-saison avec le club.

 

 

Tobi Adebayo-Rowling,

Le Jeune défenseur anglais passé par le centre de formation de Brighton lance sa carrière professionnelle dans les divisions inférieurs britannique. En Janvier 2016 il intègre avec succès le collectif de Sligo Rovers, un club situé dans le Nord Ouest de l'Irlande, au sein duquel il est titulaire depuis 2 saisons.
- Tobi : “La saison 2018 commencera une semaine plus tôt que les précédentes (pour permettre une mini-trêve de quinze jours en milieu d'année) donc j'ai pris un peu plus de temps pour souffler fin octobre et debut novembre, mes jambes et ma tête ont besoin de repos. Rapidement, en novembre et décembre, je me projette sur le championnat à venir, je commence une préparation individuelle, je me mets en forme physiquement, je me concentre aussi sur mes aspects techniques à perfectionner comme la qualité de mes centres. Je rentre dans une période de l'année charnière car c'est le moment de poser les bases de la saison à venir, sur les plans physiques et footballistiques. Pendant ces deux mois, je passe mes journées entre la salle de muscu et le terrain de foot, je m'inflige des séances intenses de sprint, je dois atteindre la sensation de “super fit”.
La première semaine de janvier, c'est le retour au club, je retrouve avec plaisir les co-équipiers, les entraînements collectifs, les stages de pré-saison et les matchs amicaux. La montée en puissance s'intensifie rapidement pour être prêt au coup d'envoi du championnat.”

La couverture de balle de Tobi Adebayo-Rowling

 

Luke Byrne.

Natif de Dublin, le milieu de terrain de 27 ans a un attachement particulier à sa ville, il y effectue toute sa carrière entre 2 clubs mythiques, les Bohemians au nord et depuis 2013 les Shamrock Rovers au sud de la capitale. Le joueur plus motivé que jamais vient d'effectuer une saison pleine en tant que titulaire après une année 2016 blanche suite à une rupture des ligaments croisées du genou.
- Luke: “Personnellement, les deux premières semaines après le championnat me permettent de prendre des vacances méritées, je ne vais rien faire, ne plus penser au foot, mon corps et mon esprit en ont besoin. C'est le meilleur moyen de récupérer après une saison 2017 particulièrement difficile et longue. En parallèle de ma carrière de footballeur, je suis étudiant, je poursuis une licence en Business à la “Dublin Business School”, en cours du soir deux fois par semaine.
Je fais aussi partie du staff des Shamrock Rovers en U15 Nationaux (entraînés par l'ancien international Damian Duff) donc entre les séances de coaching et les études, je n'ai pas le temps de m'ennuyer.
La saison dernière, le club a officialisé son statut “professionnel”, les joueurs seront suivi pendant toute l'intersaison. Nous aurons des tests physiques à effectuer dès la fin novembre, et à partir de début décembre nous commencons le programme de préparation musculation et cardio cinq fois par semaine, ce qui pose d'excellentes bases de travail pour entamer réelement notre pré-saison début janvier 2018. Les années précédentes, nous reprenions la préparation collective seulement mi-janvier, ce qui est toujours le cas de la grande majorité des autres clubs du championnat.”

Luke Byrne monte en puissance après sa longue blessure

 

En Deuxième Division

 

Dean Zambra

Le milieu défensif irlandais de 29 ans a joué de nombreuses années en première division à Bray, dans la banlieue sud de Dublin. Après une pause pour raisons personnelles, il a rechaussé les crampons en 2017 pour fouler les délicieuses pelouses de la First Division – la D2 irlandaise – à Longford Town FC situé dans le centre du pays. Dean est une petite célébrité nationale grâce à sa romance avec l'ex-superstar du football féminin irlandais Stéphanie Roche, qui termina 2e du prix Puskas FIFA en 2014 (récompensant le plus beau but de l'année).
- Dean: “J'ai un boulot à plein temps à côté du foot car j'ai besoin d'un salaire régulier. En deuxième division irlandaise, l'ensemble des joueurs sont amateurs ou semi-pro. Nous sommes tous obligés de travailler, surtout la période entre deux saisons, car le club ne nous verse aucune indemnité. C'est le prix à payer pour jouer dans ce championnat.
Pendant la pause hivernale, j'ai la chance de pouvoir m'entraîner avec un club régional près de chez moi (on joue de fin Août à début Juin dans les divisions inférieures) afin de garder le rythme physiquement et balle aux pieds. Le championnat est exigeant avec des joueurs très costauds, ça se rentre dedans à longueur de match, il est important de ne pas arriver hors de forme.

Dean Zambra bien sur ses appuis

Tunmise Sobowale

Tout jeune ailier droit de 18 ans évoluant dans le sympathique club de Waterford, une jolie petite ville de bord de mer. Ce grand espoir du club vient d'effectuer sa première saison complète avec l'équipe de son coeur, sortant directement du centre de formation qu'il avait integré en U17. International U18 scolaire irlandais, il attire les convoitises, des clubs de première division l'ont supervisé plusieurs fois cette saison.
- Tunmise “Le club nous propose un programme individualisé pendant la pause hivernale. Ce programme comprend des sessions de musculation et renforcement physique ainsi que des séances intenses de cardio et sprint sur piste d'athlétisme.
Le club insiste énormément sur l'aspect nutritionnel et nous conseille diététiquement. Selon moi, essayer de manger le plus équilibré possible est un facteur essentiel pour développer ma carrière de footballeur.

 

Tunmise Sobowale était au dessus du lot en U19

 

Rendez-vous en pleine forme sur les terrains le 16 février 2018 pour le coup d'envoi du championnat d'Irlande saison 2018. Et comme disait Flaubert, “On arrive à faire de belles choses à force de patience et de longue énergie”.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :