Aller voir un match de J.League au Japon : tout ce qu'il faut savoir

Vous avez comme projet de voyager au Japon et en tant que grand amateur de football vous aimeriez vous offrir un match de J.League ? Très bonne idée ! Mais vous ne parlez pas la langue, n'avez aucune idée du fonctionnement de la chose au pays du Soleil Levant et tout cela vous effraie quelque peu ? Compréhensible, et c'est là que j'entre en jeu.

Après avoir passé un an au Japon et assisté à un bon paquet de matchs, tout cela n'a plus vraiment de secrets pour moi. Laissez moi donc vous raconter comment faire pour que votre après-midi ou soirée foot japonais se déroule sous les meilleurs auspices. Suivez le guide !


Acheter ses billets

Le prix des billets est relativement bon marché. Pour une place derrière les buts côté supporters, il vous en coûtera entre 2000 et 2500 yens pour un match de J.League 1. Soit entre 15 et 20€. Bien entendu vous pouvez vous faire plaisir en loges si vous le voulez ou passer le match bien tranquillement en latérale mais l'ambiance J.League devient alors bien plus banale à mon gout. Pour des matchs de J2 ou de J3 le premier prix baisse pour commencer entre 1000 et 1500 yens.

L'argent n'est donc pas un grand problème. C'est sans doute plus problématique en ce qui concerne l'obtention des billets. Plusieurs solutions s'offrent à vous.

La première, et la plus classique, consiste à simplement les acheter aux guichets du stade le jour du match. Néanmoins nous vous conseillons de ne procéder de la sorte qu'en dernier recours. Selon les matchs les tickets peuvent se vendre assez vite et il n'est pas rare que les tribunes les moins chères soient pleines à ce moment là (voire que le match se joue à guichets fermés). Surtout si vous comptez aller parmi les supporters actifs pour profiter pleinement de l'ambiance.

De plus les jours de match il vous faudra faire avec une légère augmentation des tarifs par rapport à des tickets achetés à l'avance. Cette différence est d'environ 500 yens. Ce n'est pas gigantesque mais autant s'éviter cela...

Nous vous conseillons donc grandement d'acheter vos tickets à l'avance, le plus tôt possible, et d'arriver au match l'esprit tranquille. Deux solutions sont alors devant vous.

Si le bouton "Buy Ticket" sur la droite est en rouge, alors vous pouvez y aller.

Vous pouvez tout d'abord acheter des tickets directement sur la version anglophone du site officiel de la J.League. La procédure est très simple et tout à fait sécurisée. Sélectionnez votre match sur la partie "Tickets" ou "Schedule & results", puis la tribune où vous souhaitez aller, entrez vos informations personnelles et bancaires et le tour est joué. Vous recevrez un e-mail de confirmation avec un lien vers un QR Code. Celui-ci est à amener avec vous au stade pour y avoir accès.

A noter que selon les stades (comme au Gamba ou à Kawasaki) vous devrez aller à un guichet à l'extérieur pour récupérer un billet en "solide" sur présentation de votre QR Code. Pour d'autres (comme au Cerezo) vous aurez juste à faire bipper le QR à l'entrée de la tribune, depuis votre imprimé ou votre écran de téléphone en direct.

En passant par ce service vous aurez là aussi une petite surtaxe à payer par rapport au prix normal (environ 200 yens, une broutille). Cependant ce système a un gros problème. Celui-ci n'est pas proposé par tous les clubs de J.League !

Les clubs de J1 suivants disposent de ces ventes en ligne pour la saison 2018 : Gamba Osaka, Cerezo Osaka, Urawa Reds, Kawasaki Frontale, Yokohama F-Marinos, Shonan Bellmare, Kashima Antlers, Consadole Sapporo, Shimizu S-Pulse, Sanfrecce Hiroshima.

En moyenne, seule la moitié des matchs est proposée de la sorte par journée. De plus le début des ventes online peut varier selon les clubs et les matchs. Donc si vous n'avez toujours pas accès au le match de vos rêves, pas de panique ! Il reste la solution la plus courante, qui couvre TOUS les matchs, qu'utilise l'immense majorité des supporters et qui ne provoque aucun surcoût : acheter vos tickets en konbinis !

Le konbini, ou convenience store, est le meilleur ami de bien du monde au Japon.

Seven-Eleven, Family Mart, Lawson : les trois enseignes les plus présentes sur le territoire vous permettront pour la grande majorité des magasins d'y acheter vos tickets via des machines en libre service. Les magasins de petite taille peuvent ne pas avoir de ces machines mais vous n'aurez aucun mal à trouver un autre magasin de taille normale avec ce que l'on recherche ici (sauf si vous êtes au fin fond de la campagne, mais là faites un effort aussi!). Le problème qui réside ici est que ces bornes ne fonctionnent qu'en japonais. Mais n'ayez pas trop peur, ce n'est pas si compliqué que ça. Surtout si vous savez un minimum de caractères ou ce que vous venez chercher.

Pour ma part c'est à Family Mart que je faisais mes achats mais il n'y a aucune différence si vous préférez les deux autres marques. Après être entré dans la magasin, cherchez la borne verte et procédez comme ceci !

Il se peut que vous tombiez sur un écran en plus au tout début, avant même le premier écran de cette vidéo. Il faut juste appuyer sur le carré "Tickets", le plus en haut à gauche. Un numéro de téléphone est demandé à Family Mart mais vous pouvez mettre un numéro au hasard (du type 080 et huit chiffres derrière). Ça ne sert basiquement à rien pour vous et je n'ai jamais reçu le moindre appel ou message en utilisant le mien. Soyez donc rassurés vous ne dérangerez jamais personne.

Si vous allez au Seven-Eleven, la procédure est similaire et là aussi uniquement en japonais. Ça commence avec l'encart rouge en haut à droite sur l'écran d'accueil avec チケット d'écrit (chiketto en katakana, soit tickets). Ensuite suivez le même cheminement.

Une fois que vous avez le reçu de la fin de la vidéo, vous n'avez plus qu'à vous présenter dans la foulée à la caisse du magasin, de régler votre achat et de récupérer le précieux sésame qui vous fera entrer dans le stade ! Félicitations, vous voyez que c'est pas si dur !

Accès et alentours du stade

Pas la partie la plus compliquée. Vous êtes au Japon donc vous avez accès à un réseau de transports en commun qui est justement hors du commun. Tous les stades que j'ai pu faire sont situés à moins de 15 minutes à pied d'une gare ou d'une station de métro. Vous avez juste à prévoir un minimum votre trajet avec Google Maps et/ou l'application Hyperdia qui sont des must have pour tout voyageur au Japon.

Je vous recommande grandement de venir au stade un peu en avance (genre deux heures avant le coup d'envoi) pour pouvoir profiter de l'ambiance autour de celui-ci avec pas mal d'animations et des stands de nourriture multiples, variés et pas trop chers. Vous pourrez aussi faire votre petit shopping.

Le choix est présent. (Fagiano Okayama vs Shonan Bellmare, 29/04/2017)

Parlons chiffons justement. Une écharpe aux couleurs du club vous coûtera environ 1700 yens soit un peu moins de 15€. Des plus classiques à la plus "originale" en passant par celles ornées du nom et du numéro des joueurs stars. Pour les maillots par contre ce n'est pas du tout le même ordre de grandeur.

Comptez au moins 100€ pour un véritable maillot et prévoyez un supplément si vous souhaitez le faire floquer. Oui je sais ça coûte un bras, mais vous avez un produit top qualité et c'est pas tous les jours que vous pourrez venir supporter votre équipe de J.League préférée.

Tout ceci étant fini, il est temps de rentrer dans le vif du sujet à savoir dans le stade.

A l'intérieur du stade

Le nombre d'entrées est variable selon les stades (quatre au Gamba, un peu plus ailleurs dans la majorité des cas). Si vous allez en secteur visiteurs c'est évidemment tout de suite plus simple vu qu'il n'y en a qu'un. Si vous êtes un peu perdus à ce sujet n'hésitez pas à demander aux bénévoles et/ou staff qui vous guideront. Si vous ne parlez pas du tout japonais ce n'est pas un grand souci. Abordez les en anglais en parlant simplement et pas trop vite en leur montrant votre ticket. Ils vous donneront les informations nécessaires.

Arrivés devant votre entrée vous aurez probablement à faire un peu la queue. Au bout de celle-ci vous devrez montrer l'intérieur de votre sac pour que le personnel y jette un furtif coup d’œil avant de présenter votre ticket de match juste derrière ce très léger contrôle pour pouvoir entrer pour de bon. Oubliez les fouilles corporelles et autres examens attentifs de vos sacs. Ici ça dure environ trois secondes.

La seule chose qu'ils cherchent vraiment ici est si vous entrez avec des canettes de bière (ou autre breuvage) en métal. Et ce afin qu'ils vous préviennent que vous devez verser le contenu dans des gobelets en plastique fournis gratuitement à une table juste après l'entrée. Rien de méchant comme vous le voyez !...

Gamba Osaka vs Nagoya Grampus (24/02/2018).

Vous avez oublié de manger ou vous avez encore soif ? Pas de problèmes. Vous aurez tout ce qu'il faut dans les travées.

Une dernière chose importante et ô combien appréciable à savoir concernant les matchs au Japon : vous pouvez sortir et revenir à l'intérieur du stade comme vous le souhaitez ! Vous devez juste faire attention à avoir votre ticket sur vous pour le montrer au staff au moment de revenir. L'autre méthode utilisée est de vous "tamponner" la main avec un peu d'encre invisible au moment où vous sortez. Ils vérifient ensuite au moment où vous revenez avec une lumière spéciale.

La seule exception que j'ai pu voir à ce sujet est au Yanmar Stadium (Cerezo Osaka). Là vous ne pouvez pas ressortir une fois entré donc prenez vos précautions. Au pire il y a tout ce qu'il faut dans les coursives.

Le bon plan bonus

Allez acheter vos boissons et nourriture à l'extérieur du stade dans un kombini. Vous paierez au moins moitié prix par rapport à ce que vous achèteriez au stade et vous pouvez faire entrer ça en toute tranquillité.

Bon là c'était juste un oubli de ma part. Elle était dans le sac à dos et est passée comme si de rien n'était. Cheers du coup (avec modération) ! (Kyoto Sanga vs Matsumoto Yamaga , 22/04/2017)

Vous pouvez même entrer dans le stade, "réserver" votre place en laissant sur les sièges quelque chose à vous puis ensuite aller faire vos courses diverses et variées. N'ayez aucune inquiétude concernant ce que vous laissez sur place, vous êtes certains que ça ne sera pas volé. On est au Japon et ça marche comme ça ici. Le plus souvent c'est une écharpe ou un vêtement qui sert à ça mais ça peut être aussi un sac complet ou même un appareil photo avec parfois un énorme zoom valant des centaines d'euros (véridique...).

Tout ça restera à sa place jusqu'à votre retour, enfin sauf si il y a beaucoup de vent...

Enfin il se peut suivant les saisons qu'il pleuve abondamment et que le stade ne dispose pas de toit. Dans ce cas là, et pour éviter une longue douche gratuite, je vous conseille de vous procurer un imperméable en plastique et des sacs plastique spéciaux pour envelopper vos sacs à dos et affaires et les protéger des précipitations. Vous trouverez cela assez facilement dans les "magasins à 100 yens" comme Daiso ou alors en kombinis. Vous pouvez en plus faire entrer vos parapluies mais je vous conseille de prévoir plus que ça.


Avec tout ceci vous avez maintenant toutes les cartes en main pour vous faire plaisir dans les stades de J.League ! Pour plus de précisions vous pouvez toujours me demander en commentaires de cet article ou alors sur Twitter via les comptes JLeagueFr ou NicolasTscr ! Mata ne !

2 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :