On était au Stade des Alpes pour Grenoble - Lyon Duchère

En ce week-end de Pâques, j'ai changé mes habitudes pour cette fois-ci me rendre à un match de National. Malgré le fait d'être au troisième échelon du foot français, le Grenoble Foot 38 a la réputation d'être un club qui génère encore un bon engouement auprès des supporters. Qui plus est, le club est en train de jouer très sérieusement la montée en Ligue 2.

A savoir que le club revient d'assez loin puisqu'au début des années 2010 il avait été rétrogradé administrativement en CFA 2 (National 3) avant de déposer le bilan. Le club aura donc croisé le RC Strasbourg sur sa route. C'est en 2017 que le GF38 réussit enfin à retrouver le National. Et c'est donc sans plus attendre que le club est déjà en train de jouer une place pour la Ligue 2. Le match du jour contre Lyon Duchère était donc important.

Je suis également venu sur Grenoble pour visiter quelque peu la ville. Elle m'a fait très bonne impression, tout d'abord parce qu'elle est entourée d'un joli paysage, en la présence des montagnes. Mais aussi car on y trouve de nombreuses places et espaces verts tout à fait agréables pour se promener. Surtout, pour un samedi j'ai trouvé la ville extrêmement paisible et peu fréquentée. Bref, c'était sympathique et ce sans pour autant être monté aux collines de la Bastille. Avant le match, je me suis également arrêté à l'Hambourgeois. Je vous recommande l'adresse si vous voulez manger des bons burgers sans vous ruiner.


Si tu aimes le National, on est également allé voir Chambly jouer contre le Red Star récemment (et le Red Star contre Laval).


Le stade est à une dizaine de minutes de marche du centre et on croise là encore de de nombreux parcs. Le plus grand se trouve à côté même du stade et permet donc en avant match de tranquillement trainer autour. C'était en plus mon premier groundhopping de la saison avec soleil et à bonne température. En revanche c'est presque trop calme car il n'y a par exemple aucun stand ou commerce pour manger. Et ce n'est pas mieux au stade. On ne retrouve pas tellement l'esprit du foot amateur, ce qui n'est pas anormal puisque le GF38 est un club à part dans ce championnat avec son stade construit en 2008 pour une capacité de 20 000 places.

Le stade est en lui-même banal avec sa structure métallique, c'est le paysage naturel de la ville de Grenoble qui le rend surtout appréciable. Avec des affluences autour des quelques milliers, les virages sont fermés et je me suis donc retrouvé dans la tribune des ultras du Red Kaos 94. Un choix judicieux car en tribune latérale on garde une excellente proximité avec le terrain et je n'ai ainsi pas été gêné par le taux de remplissage extrêmement bas. Et avec une centaine de supporters ultras ou sympathisants, l'ambiance était correcte. Conséquence de n'avoir que deux tribunes ouvertes pour une vingtaine de rangs, quelques anciens critiquaient le fait que les ultras se permettent un tifo qui nous cache la vue du terrain. Je me suis alors vu passer 90 longues minutes avec des critiques sur la culture ultra en fond sonore. Heureusement, j'en ai finalement été dispensé pendant le match. Ce sont plutôt les joueurs du GF38 qui ont pris, pas forcément à tort.

Le match n'a pas été bon. Sans vérifier les chiffres, j'ai bien eu l'impression de voir une quarantaine de fautes dont une dizaine de cartons jaunes. Assez insupportable. L'arbitre a certainement un peu trop sifflé mais globalement il y'a eu de nombreux mauvais gestes "involontaires". Le GF38 a d'ailleurs eu un expulsé, ce qui ne les ont pas empêché de mener au score, avant de concéder stupidement un pénalty pour finalement craquer et perdre 2-1. Le KOP qui jusque-là jouait bien son rôle a aussi eu les réactions puériles d'insulter sans raison l'arbitre pendant et à la fin du match. Car au final ce sont surtout les joueurs du GF38 qui ont manqué d'intelligence dans ce match.


Autre club ayant eu des soucis avec la DNCG, voici le cas du Mans


La journée se termine donc avec Grenoble quatrième de National mais à seulement un point (et un match en moins) des premiers AS Beziers, Red Star et Rodez. Tout est donc encore jouable. J'espère qu'ils réussiront la montée en Ligue 2. J'aimerai bien retourner dans cette ville, donc en espérant un contexte footballistique encore plus favorable.

3 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :