Sign in / Join

Saga allemande : on était à Berliner SC - BWB

Les beaux jours reviennent sur Berlin et c’est le début de votre nouvelle saga consacrée au SV Blau Weiß Berlin (BWB) !
Après un week-end chargé au stade et sur @Fu_meister entre Regionalliga Nordost, Bundesliga et 3.Liga, nous voilà en sixième division allemande !

Le match est programmé à 14h et, ayant une heure de S Bahn (RER allemand) à faire, c’est donc vers 11h30 que je quitte mon domicile direction l’Hubertus Sportplatz au sud-ouest de Berlin dans le quartier de Charlottenburg.

L’Hubertus Sportplatz est un complexe sportif construit en 1924 et redessiné en 1953 comprenant trois terrains pouvant accueillir du rugby, du football et du Hockey.
Un des trois terrains comprend une pelouse synthétique, c’est sur ce terrain que se jouera la 24e journée de Berlin Liga opposant le club multisport du Berliner SC, 4e du championnat, au leader du SV Blau Weiß Berlin.

Le beau temps est au rendez-vous, le ciel est bleu avec quelques petits nuages blanc, le soleil est bien présent et les températures sont beaucoup plus douces que ces derniers mois. On ressent vraiment le printemps et ça fait plaisir !
Le temps de l’échauffement d’avant match, j’en profite pour faire le tour du terrain pour me trouver une place.

L’entraînement se termine et les joueurs rentrent aux vestiaires pour se changer tandis qu’au même moment des supporters du Blau Weiß Berlin arrivent et installent leurs bâches.

BWB

Les joueurs entrent sur le terrain et le coup d’envoi est donné.

Différence notable entre les deux équipes, le nom des joueurs sont floqués derrière les maillots rouges et blancs du BWB, ce qui n’est pas le cas du côté des locaux qui abordent une tunique Adidas, simple, noire et blanche avec un gros numéro derrière.

Très vite les visiteurs ont dominé cette rencontre en ayant plusieurs occasions franches mais c’est à la 20e minute que surviendra l’ouverture du score. Suite à une faute grotesque dans la surface un penalty est accordé au Blau Weiß, qui, par l’intermédiaire de Rani Al-Kassem, ouvre le score ! Le fautif ne prendra pas de carton dans l'affaire.

Douze minutes plus tard c’est le doublé pour Al-Kassem ! Une contre-attaque sur l’aile gauche finit par un centre à ras de terre qui arrive dans les pieds du numéro 10 qui se trouve aux six mètres et qui n’a plus qu’à marquer. Après ces deux buts il n’y aura rien d’intéressant à raconter jusqu’à la mi-temps... ou presque.

À la 44e minute le double buteur du jour est victime d’une faute. Il tombe à terre en hurlant, l’arbitre laisse l’avantage. Cinq secondes plus tard un joueur du Berliner SC commet une autre faute, un coup franc est donné. Pendant ce temps le coach du BSC s’énerve et dérape. Pour être honnête mon niveau d’allemand n’est pas assez bon pour avoir compris ce qu’il a dit mais c’était assez grave pour que l’arbitre assistant appelle l’arbitre central qui a alors pris la décision d’expulser le coach. La mi-temps est sifflée juste après le coup franc.

En seconde période les joueurs locaux sont plutôt énervés et commettent des fautes bêtes et inutiles. Le Blau Weiß Berlin touchera deux fois les montants adverses et aura plusieurs occasions de mettre un 3e, un 4e puis même un 5e but mais il faudra finalement attendre jusqu’à la 73e minute.
Sur un corner le ballon est botté au deuxième poteau puis repris par un attaquant qui voit sa frappe contrée. Après une récupération très rapide, un joueur du BWB tire et le latéral gauche local, en voulant défendre, dévie la balle dans son propre camp... Ça fait 0-3 !

Les quinze dernières minutes seront encore en faveur des joueurs au maillot blanc et rouge. Et le match se terminera sur ce score sans appel de trois buts à zéro.

Les bleus et blancs (sauf aujourd'hui vous l'aurez compris) prennent donc trois points supplémentaires ce qui leur fait un total de 63 points en 24 matchs. Au même moment le deuxième, le Croatia Berlin, s’incline sur la pelouse des Füchse !
Le leader est donc plus que jamais leader avec 13 points d’avance !
Le BSC, de son côté, perd une place et passe 5e.
La 4e place est prise par le Tasmania Berlin qui a également signé un succès de trois buts à zéro face au 1.FC Schöneberg et qui sera le futur adversaire du BWB dimanche 8 avril à 14:30 !

Après avoir fait banqueroute en 1993, avoir côtoyé les championnats locaux de Berlin, être remonté petit à petit, avoir été champion de Bezirksliga (8e division) en 2012/13 puis champion de Landesliga Berlin (7e division) en 2015/16 et être arrivé 5e de Berlin Liga l’an dernier, le Blau Weiß Berlin file droit vers l’Oberliga Nordost 34 ans après l’avoir remportée* !

* à l’époque il s’agissait de la 3e division et elle était divisée en deux à l’image du pays. Le Blau Weiß Berlin 90 avait remporté l’Oberliga DDR en 1984. Désormais l’Oberliga est divisée en plusieurs secteurs à l’image des Regionalliga et est au 5e échelon national. L’Oberliga et la Regionalliga sont en quelque sorte des championnats à mi-parcours entre l’amateur pur et le semi-professionnel.

Laisser un commentaire