Sign in / Join

Le guide TLMSF du Groundhopper : on était à l'Opel Arena de Mayence.

Le stade7.5
Le football7
Le public et les gens8
Les alentours8
La ville8
L'expérience Groundhopper8.5
7.8
Après Cologne et le Bayer Leverkusen, on prend la route pour Mayence qui affronte le RB Leizpig. Le club joue sa survie en Bundesliga, ou du moins fait tout pour s'éviter les barrages. Dans un contexte différent et qui complète très bien mon CR,  vous pouvez lire celui de Fabien Esvan contre  Fribourg (manifestation des supporters contre les matchs le lundi) en cliquant sur cette phrase.

La ville

Le petit tour en centre-ville me laissera beaucoup plus sous le charme que Cologne. Quelques places piétonnes très agréables et paisibles (on est dimanche) : La "Ballplatz", la "Guntebergplatz" et la place "Heunensäule" avec la Cathédrale (Mainzer Dom en allemand) et le Musée Gutenberg plus loin. L'architecture baroque est toujours belle à voir. On peut aussi citer le Kirschgarten au cadre pittoresque. A chaque fois quelques fontaines et monuments (statues/etc) agrémentent le lieu. Mainz est une ville de 200 000 habitants et je n'y ai passé qu'environ deux heures. Je ne m'avance donc pas en disant qu'il y'a de quoi y passer plus d'une journée. C'est ma seule réserve. Car si vous y allez de base pour du foot, vous pouvez déjà passer une demi-journée dans un très beau cadre. Je ne connais pas encore l'Allemagne mais Mayence c'était mieux que Francfort et Cologne.

 

La ville8/10

Les alentours

On prend la voiture pour aller au stade. Celui-ci se trouve au milieu des champs. Les bâtiments les plus proches sont à plusieurs centaines de mètres et ne concernent qu'un seul côté de l'Opel Arena. On trouve surtout des logements universitaires et de grands parkings qui permettent ensuite de faire le chemin vers le stade à pied. Il y a aussi des lignes de tram qui s'y arrêtent. Les fans passent par des petits chemins à travers les champs qui entourent le stade et dont on ne voit que les têtes dépasser. Tout le monde approche donc du stade à pied ou en vélo, quelque soit l'âge ou le sexe. Car en Allemagne, on peut dire que l'équité est respectée dans les stades! Le petit côté encore un peu plus folklore ? Les vélos sont posés au pied de la tribune !
C'est une première approche très convaincante du stade. L'expérience Fan est également très développée. D'abord, des t-shirts "Dernière ligne droite, Mainz !" (Endspurt Mainzer!) nous sont offerts pour bien jouer notre rôle de 12ème Homme. La place ne nous ayant couté que 13.50€, on ne peut qu'être très satisfait de l'accueil. On trouve également plusieurs mascottes pour les enfants, des jeux (toboggans, panier de basket, etc). Bref, on est forcé de passer un bon moment en famille. Le club se construit facilement sa prochaine génération de supporters. Est-ce que c'était un peu plus poussé pour l'occasion ? Je ne sais pas. Je n'avais jamais rien vu d'aussi cool pour les jeunes.

 

Les alentours8/10

 

Le stade

L'Opel Arena est un stade traditionnel, à l'anglaise, avec des tribunes droites. L'horizon est dégagé et permet de l'observer de loin comme de près. L'une de ses autres originalités ? Les supporters visiteurs passent par un contrôle à côté de nous avant de "disparaitre" sous un tunnel pour arriver dans leur secteur Away. Depuis l'intérieur, l'Opel Arena est toujours aussi proche d'un stade anglais comme  Anfield. Pour moi, si vous aimez l'un, vous aimerez l'autre. Il fait lui aussi partie des petits stades de Bundesliga avec 34 000 places. Le stade n'est pas totalement plein mais le rouge des sièges se confond tellement bien avec les supporters qu'on ne s'en rend pas compte.

 

Le stade7.5/10

 

Le public et les gens

Pour ce match je suis en virage avec le KOP de Mayence. Les ultras nous donnent un livret sur l'actualité du groupe et sur l'ambiance, etc. A l'intérieur on trouve aussi quelques dessins/caricatures pour illustrer. Du très beau boulot. Eux occupent les premiers rangs, moi je suis plutôt en retrait avec des fans classiques mais dévoués avec passion envers le club. On est tous debout (la tribune y est construite ainsi, sans siège) tout comme une partie de la latérale basse.

Avant le match, l'Opel Arena se rapproche toujours plus de l'Angleterre avec un YNWA repris par tout le stade. Je peux d'ailleurs rappeler que Klopp a fait ses classes ici-même, bien avant d'entendre les YNWA d'Anfield (et de Dortmund). Je suis forcément séduit. Pour le coup d'envoi, un tifo en 3 parties (feuilles 2 couleurs recto/verso) est organisé sur toute la tribune et montre le lancement d'une fusée ( à voir ici) avec un message : "Emmène-moi au Paradis, 05". Seul petit couac avec le fumi rouge qui devait signifier le décollage. Il n'a pas fonctionné, en lieu et place on a eu une fumée blanche de moins bel effet. Qu'importe, en tout cas sans prendre des proportions monstrueuses l'atmosphère était vraiment sympathique pour ce match. D'autant plus que Mayence va l'emporter.
Ce qui va permettre de profiter des belles scènes de liesses et de partage entre fans et joueurs tandis que ceux du RB Leizpig vont s'excuser longuement à quelques mètres du parcage. Le rapport entre les fans et les clubs/joueurs en Allemagne est toujours un exemple... Malgré sa timidité, le troisième buteur Bote Baku (20 ans) née à Mayence et formé au club se voit pousser par ses coéquipiers à rejoindre le capo pour lancer des chants après le match. Très bon moment. Ce n'est pas encore officiel mais Mayence va rester en Bundesliga.

 

Le public et les gens8/10

 

Le football


En savoir plus sur le RB Leipzig

Encore un match très débridé, comme j'imaginais le foot allemand (je n'en regarde pas à la TV). Ça va d'un but à l'autre. Après un énorme raté de Leizpig mais aussi le sauvetage exceptionnel d'un défenseur, c'est Mayence qui va prendre les devants puis s'envoler face au manque de calme et d'organisation du RB Leizpig qui va perdre gros aujourd'hui. J'ai eu le droit au quatrième carton rouge de Naby Keita : deux jaunes dispensables pour des gestes d'humeurs. Même si il est techniquement au dessus, il devra se calmer avant de rejoindre la Mersey cet été.

Le football7/10

L'expérience Groundhopper

Ce matchday est beaucoup plus concluant que celui de Leverkusen. J'ai à peu près tout aimé de ce club, du stade et des supporters. Tout les voyants étaient aussi au vert avec ce contexte de match décisif puis la victoire. De mon expérience c'est en tout cas une adresse recommandable. Combinez cela avec un match de Francfort (c'est à côté) le même week-end et c'est simplement parfait. Cologne ou Stuttgart ne sont sinon jamais qu'à 2 heures de route. Clairement partant pour y retourner.

 

L'expérience Groundhopping8.5/10

4 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :