Sign in / Join

Liga NOS 2017/2018 : le bilan et les joueurs à surveiller.

Après une saison 2017-2018 au suspens assez dingue, voici venu le temps de faire un bilan de ce qu'il s'est passé en Liga NOS. Voici le tour de table des bonnes, et moins bonnes, surprises de la saison au Portugal.

 

 

 Qui a fait quoi?

 

Champion : FC Porto (88 points)

Qualifié en C1 : FC Porto, SL Benfica

Qualifiés directement en C3 : Sporting CP, Desp. Aves (via la coupe nationale) et Braga

Qualifiés au 3ème tour de qualification C3 : SC Braga

Relégués : FC Paços de Ferreira, GD Estoril-Praia

Promus : CD Nacional,  CD Santa Clara

 

 

 

 

L’équipe surprise de la Liga NOS 2017-18.

 

 

Après avoir attendu le 18 septembre et un match contre Moreirense pour remporter sa 1ère victoire de la saison (3-0) après 5 défaites et un nul. Le GD Chaves termine la saison avec une fabuleuse sixième place.

Cette équipe courageuse a su tirer profit de l’expérience de certains cadres, comme son gardien Pedro Filipe, Djavan en défense, Renan Bressan au milieu mais aussi Pedro Tiba aux avant-postes. Le club a aussi pu compter sur le talent de joueurs en éclosion comme Domingos Duarte, jeune défenseur de 23 ans, prêté par le Sporting CP et Matheus Pereira (ex Girondins de Bordeaux) auteur de 7 réalisations, prêté lui, par les brésiliens de Paraná.

Avec 7 victoires et 2 nuls en 17 déplacements et 24 points pris à domicile (6 victoire et 6 nuls) les hommes de Luis Castro-qui a d’ores et déjà signé au Vitória Guimarães- ont fièrement défendu leur blason. Les quelques 3 000 fans récurrents purent arborer écharpes et fanions avec un large sourire lors des deux derniers matches. Deux rencontres remportées par les « valentes transmontanos » (4-1 face au Marítimo et 2-3 face à Aves).

Une équipe à surveiller l'an prochain

L’ancienne équipe de Leonardo Jardim (2008-2009) était tombée depuis la fin du dernier siècle dans un marasme sportif. Il semblait impossible qu'elle en sorte prochainement. Mais après leur prometteuse 11ème place de l’an passé, leur progression est un signe encourageant dans la reconstruction du club.

Pour continuer sur cette bonne dynamique, le club a annoncé la nomination de Daniel Ramos sur le banc. Le nouvel entraineur arrive en provenance du Marítimo. Il avait déjà entraîné le club une saison en 2nde division (2004-2005).

 

 

 

L’équipe qui a déçu

 

 

Malgré sa troisième place en Liga NOS et un quart de finale perdu non sans vaillance face à l’Atlético Madrid, le Sporting Portugal a manqué sa saison. L’extra-sportif a pris une part bien trop grande dans le quotidien du club depuis quelques mois.

L'équipe aura pourtant joué un football brillant, audacieux, maîtrisé avant de s’écrouler à l’aube d’un printemps qui lui aura été fatal. Soupçons de corruption, agressions de supporters, chute des actions du club en bourse, rancœur, défiance, paranoïa.


Pour en savoir plus sur cette catastrophe extra-sportive : Bruno de Carvalho, trajectoire d'un sauveur déchu


Un été capital à venir

Le tout sous la poigne d’un président-socio qui a poussé son entraineur et ses joueurs à la mutinerie. Un président qui a humilié son équipe, ses portes drapeaux par excès de fierté. Des joueurs qui, malgré les coups reçus, se sont présentés en finale de coupe. La tête ailleurs, le Sporting échouera dans cette dernière épreuve et ne remportera pas de titre cette saison.

Mais c’en devient secondaire tant l’avenir du club lisboète est en suspens. Le capitaine, Rui Patricio a annoncé son souhait de résilier son contrat, tout comme Bas Dost, Daniel Carvalho, Daniel Podence, Bruno Fernandes, Gelson Martins ou encore Marcos Acuña. Un coup dur pour l’équipe A qui pourrait se répercuter sur toutes les catégories d’âge du club.

Ce qui est aujourd’hui l’une des meilleures écoles de football du monde risque sa peau et promet des dommages collatéraux pour tout un pays de football.

 

Le bilan des joueurs.

 

Le taulier

Jonas (SL Benfica)

Des statistiques qui impressionnent avec 34 buts dont 8 penalties, le tout sur 71 tentatives cadrées. Il devance Bast Dost (Sporting CP) et ses 28 buts, dont 5 sur penalty.

Le buteur brésilien montre une belle résistance au poids des années. Du haut de ses 34 ans, il continue d’afficher une surprenante fraîcheur qui profite aux passeurs de l’équipe. Pizzi et Cervi ont pu profiter de Jonas pour distribuer respectivement 7 et 9 passes cette saison en Liga NOS.

 

Le meilleur passeur

Alex Telles (FC Porto)

Outre ses 12 passes décisives, l’arrière gauche de Porto est également le joueur ayant le plus centré (170 centres) sans compter les corners. Il en a tiré 167.

Titulaire indiscutable dans le onze de départ du champion, il aura grandement contribué aux succès des portistas cette saison. Son entente avec Brahimi aura été une arme de chaque instant et aura souvent permis de décanter de délicates situations.

 

La pépite

Gelson Martins (Sporting CP)

La fin de saison houleuse de son club pourrait être un coup de tonnerre sur le marché des transferts à venir. Gelson Martins, petit prodige de l’école de football du Sporting va partir. Convoité depuis plusieurs saisons, son départ ne devrait toutefois pas répondre aux standards habituels de vente d’un joueur prometteur par un club portugais.

Côté à 30M€ par le site transfermarkt, le Sporting était contractuellement assuré de toucher une clause minimale de 60M€. Laquelle est constamment revue à la hausse. Mais le joueur a récemment fait savoir qu’il lui serait possible de résilier son contrat si rien n’évolue dans l’entourage (devenu irrespirable) du club.

 

Les bonnes pioches

 

Bruno Fernandes (Sporting CP)

 

Le pari aura été gagnant : avec 16 buts et 20 passes décisives toutes compétitions confondues. Rapatrié par le Sporting après cinq années passées en Italie, l’ancienne étoile montante avait une belle carte à jouer cette saison. Il faut constater qu'il n’a pas lésiné.

En tant que véritable plaque tournante du jeu offensif du Sporting, il aura fait pencher la balance en sa faveur au moment où Fernando Santos a annoncé sa liste des 23 pour le Mondial en Russie.

Une excellente nouvelle pour le joueur formé à Boavista avant un été probablement agité. Si son président, Bruno de Carvalho, a annoncé que le joueur était intransférable. Les méandres dans lesquelles le club est plongé et les mésaventures que connaissent ses coéquipiers ne rendent pas le joueur enclin à rester coûte que coûte. Le pari ne sera considéré comme gagnant seulement si le club parvient à conserver son maître à jouer.

 

 

Florent Hanin (CF os Belenenses)

Arrivé de Suisse à l’été 2016, en provenance du FC Saint-Gall où il aura disputé seulement 17 rencontres. Le joueur formé au Havre a su se rappeler aux bons souvenir des portugais. Passé par Leixões, Braga et Moreirense, il aura connu la Grèce, la Belgique, la Norvège et la Suisse donc. Le tout depuis 2014.

Repositionné un cran plus bas en arrière gauche, il sort des prestations plutôt honorables lors de sa première saison. C'est cette année qu'il est devenu un véritable pilier de l’équipe. Passeur décisif à cinq reprises en championnat, il aura surtout participé à toutes les rencontres (34/34) en Liga NOS.

Il fait partie intégrante d'une base solide de joueurs sur lesquels le club veut s’appuyer pour progresser et autour desquels façonner un effectif plus compétitif.

 

 

Alfa Semedo ( Moreirenses CF)

Semedo ne se fait pas remarquer pour ses buts ou ses passes décisives pourtant il est indispensable. C'est un joueur de l’ombre qui brille de mille feux.

Il a beau mesurer 1m90, Semedo possible une fabuleuse technique. Il est considéré par Sergio Vieira (entraineur du club jusqu’en février) comme un futur Eric Dier. Le technicien travaillait à l’époque au Sporting sous les ordres de Jesualdo Ferreira. Il a vu l’éclosion du jeune milieu anglais. Vieira est persuadé que le jeune Semedo a tout pour jouer dans une grande équipe. Le joueur est surveillé par le Benfica, qui verrait son retour d’un bon œil. Mais également par des clubs français et allemands.

 

Nelson Monte ( Rio Ave)

En terminant la saison à la 5ème place, Rio Ave aura fait une saison plutôt satisfaisante. Depuis deux saisons le club est stabilisé sous le podium mais également sous les places qualificatives pour un tournoi européen. Cette saison l'ambition était de détrôner Braga, Guimarães et Marítimo. S’ils terminent derrière Braga, ils auront dépassé les deux autres.

Malgré une nouvelle saison sans Europe, des signes encourageants ont été entrevus pour Miguel Cardoso. À commencer par l’avènement de la petite pépite Nelson Monte. Grand défenseur central formé à Benfica mais arrivé au club, en équipe réserve il y a 3 saisons.

En 24 matches, il a su imposer son style aux côtés de Marcelo, le brésilien patron de la défense qui sera transféré au Sporting dès l’ouverture du marché. Réactif, costaud dans les duels et bon relanceur, Nelson Monte bénéficie d’une côte grimpante au Portugal et commence à faire parler de lui hors les murs lusitaniens. Des intérêts venus d’Angleterre ou d’Espagne sont notamment évoqués et sa valeur estimée se situe autour de 5M€.

 

 

Ruben Dias (SL Benfica)

Cet été, en Russie, il portera le numéro 13 avec la Seleção. À seulement 20 ans (il est du mois de mai), il est pressenti pour faire partie des 23 sélectionnés. À 21, il participera à sa première Coupe du Monde.

Une ascension fulgurante. Pour preuve, jamais un défenseur central de cet âge n’aura été retenu pour une grande compétition internationale avec le Portugal depuis João Pinto en 1984 (et encore, il avait 22 ans).

Propulsé titulaire suite à la blessure de Lisandro López en début de saison (et poussant le club à prêter ce dernier à l’Inter), il a depuis formé avec Jardel l’une des charnières les plus hermétiques de Liga NOS. Avec seulement 22 buts encaissés en 34 matchs.

Successeur naturel du vétéran Luisão (en fin de contrat dans quelques semaines), il a permis aux hommes de Rui Vitória de se ressaisir après de premiers mois compliqués, notamment sur la scène européenne.

Une instabilité qui a vite appartenu au passé tant le joueur s’est montré à l’aise. Prenant même l’ascendant sur les joueurs d’expérience, haranguant ses coéquipiers, motivant les troupes.

Un futur grand que s’arrachent déjà les gros. L’Atlético Madrid, Liverpool et le Milan AC sont sur les rangs. Seule une offre au-delà de 40M€ permettra une discussion intelligible.

 

Domingos Duarte (GD Chaves)

Dans l’agitation du moment au Sporting, un joueur peu médiatisé fait beaucoup parler de lui. Il s’agit de Domingos Duarte, jeune pousse de l’académie du Sporting (il a rejoint le club a 16 ans en provenance d’Estoril). Il était prêté cette saison au GD Chaves, où ses performances ne sont pas passées inaperçues.

Après une première expérience réussie, à Lisbonne, aux Belenenses, la saison dernière, le Sporting a réédité l’opération. Cette fois dans un club un peu plus éloigné (Chaves est une des villes les plus septentrionales du pays, à la frontière galicienne).

Utilisé à 30 reprises cette saison, il aura consolidé son expertise du haut niveau en jouant régulièrement et en perfectionnant son jeu. A un tel point que le club de Belém souhaiterait le récupérer une saison supplémentaire en prêt avec OA, tout comme Chaves, qui prolongerait volontiers l’aventure.

Le Sporting ne fait pour l’instant pas du joueur une solution d’avenir (tout dépendra de ce qu’il restera de l’effectif actuel dans quelques jours/semaines), et pas mal d’équipes viennent aux nouvelles. Le SAD Vitoria Guimarães devenant insistant depuis la fin du mois de mai.

 

Shoya Nakajima (Portimonense SC)

 

10 buts et 13 passes décisives pour sa première saison en Europe. Le petit japonais a séduit plus que de raison. Une vitesse d’exécution incroyable, des qualités techniques remarquables et un savoir-être apprécié de tous.

Le premier séduit est sans nul doute Fabricio, meilleur buteur du club cette saison avec 16 buts et revenu l’été dernier d’un prêt en provenance …du Japon. L’entente entre les deux joueurs aura fonctionné à 9 reprises (pour 4 passes du japonais, 5 du brésilien). Plus impressionnant : leurs 26 buts forment 50% des buts marqués par le club cette saison.

A ces statistiques se couplent le fort potentiel de ce joueur de 23 ans et la valeur du joueur (clause libératoire fixée à 20M€). Des ingrédients qui ne manquent pas d’attirer des prétendants en quête d’un coup en or.

Dernièrement, le Paris SG était annoncé sur les traces du joueur. Complétant une liste de clubs sur laquelle se trouvent déjà Porto, le Sporting Lisbonne, Benfica, le Borussia Dortmund, le Shakhtar Donetsk et le Galatasaray.


Pour aller plus loin, la présentation de Nakajima.


Ricardo Horta (SC Braga)

Cette saison, son pied droit aura encore fait mal. Avec 11 buts (dont 10 du pied droit) mais également 8 passes clés, le jeune milieu gauche formé à Benfica s’affirme de plus en plus. Une véritable garantie sur le front de l’attaque Minhota.

Il a été aligné à 30 reprises cette année et a également inscrit un but face à l’Olympique de Marseille en seizième de finale de la Ligue Europa. Son profil d’ailier « faux pied » séduit dans différents schémas. En 4-3-3, il est positionné sur le front gauche de l’attaque. Il revient souvent apporter du poids dans l’axe, en soutien de l’attaquant, lorsque son arrière gauche, Jefferson, prend le couloir.

En 4-4-2, il sait remonter les manches et forme souvent avec son frère André, qui quittera le club cet été pour la MLS, un duo hargneux et efficace.

Sa grosse frappe de balle, sa qualité de passe et de centre ainsi que sa capacité à enchaîner de gros efforts physiques en font un atout considérable. Il serait une cible de choix pour qui chercherait à se renforcer dans un championnat comme la Ligue 1.

Son club tient avec lui un possible jackpot estival. Plusieurs clubs européens sont intéressés, comme Schalke 04 mais également l’OM. Avec une clause de libération à 15M€ et 25% de parts détenues par Malaga, le coup est faisable mais ne sera en rien facilité par la direction du club Minhoto.

 

Laisser un commentaire