Sign in / Join

L’Autriche gagne sa « mini coupe du monde »

Foto credit: GEPA-pictures.com

L’équipe nationale d’Autriche, plus connue au pays sous le nom de « Das Nationalteam », n’avait pas réussi à se qualifier pour la coupe du monde 2018 à la suite d’une campagne de qualification à l’image de sa performance durant l’Euro 2016… médiocre. Cela fait maintenant cinq campagnes de qualifications consécutives pour le Mondial de ratées pour les coéquipiers d’Alaba et d’Arnautovic, la dernière qualification remontant à France 1998. Depuis, cet échec, la fédération a nommé un nouveau sélectionneur, en la personne du technicien allemand et ancien entraineur du SK Sturm Graz, Franco Foda. Depuis sa nomination à l’automne 2017, la sélection enchaine les bons résultats avec 3 victoires en 3 matchs (Uruguay, Slovénie et Luxembourg) avant cette série de trois matchs amicaux (30 mai au 10 juin 2018).

A défaut d’être en Russie, la fédération et le sélectionneur ont voulu organiser leur « mini coupe du monde » en choisissant trois adversaires qui participaient au Mondial 2018 et ainsi préparer de la meilleure des façons l’UEFA Nations League qui aura lieu cet automne. Les adversaires retenus pour leur « mini coupe du monde » étaient : La Russie (30 mai), l’Allemagne (2 juin) et le Brésil (10 juin) autant dire pas une promenade de santé.

 

Autriche 1-0 Russie

Le premier des trois matchs avait lieu à Innsbruck le 30 mai 2018. Das Nationalteam remportait le match sur le score de 1-0 grâce à un but du joueur de Schalke 04 Alessandro Schöpf (28e). Cette 4e victoire en 4 matchs pour Foda lui permettait d’être à une unité du record de 5 victoires lors des 5 premiers matchs à la tête de la sélection.

Lors de ce match on a pu voir la patte de Foda d’un point de vue tactique avec un système en 3-5-2 en phase offensive et 5-3-2 en phase défensive. Il a également injecté du sang neuf dans l’équipe en témoigne la présence dans le milieu du meilleur joueur de l’année en Bundesliga autrichienne, Peter Zulj auteur d’un excellent match et qui fut un danger permanent pour la défense russe. Les Russes n’ont pratiquement jamais inquiété le gardien Heinz Lindner si ce n’est sur un tir de Smolov (36e).

Das Nationalteam aura su bien contrôler le jeu durant la première période, tous cela sous les yeux de José Mourinho qui était venu superviser Arnautovic dans l’optique d’un transfert à Manchester United cet été. La deuxième période était une copie de la première avec des autrichiens dominateurs mais qui péchaient dans la finition ou se heurtaient à un grand Akinfeev. Score final 1-0 pour l’Autriche qui reste invaincu lorsqu’elle joue à Innsbruck (12 matchs – 8 victoires).

 

Autriche 2-1 Allemagne

Das Nationalteam a célébré une victoire historique (la dernière remonte à 1986!) ce samedi 2 juin 2018 en gagnant contre les champions du monde en titre, l’Allemagne dans un stade à guichets fermés à Klagenfurt sur un score mérité de 2-1 alors qu’ils étaient menés 0-1 à la mi-temps. Cette victoire était donc la cinquième de Foda en autant de match ce qui lui permis d’égaliser le record de meilleur début pour un sélectionneur de « Das Nationalteam ».

Ce succès marquait également un autre record celui d’une septième victoire de suite pour la sélection. Ce match marquait le retour de Manuel Neuer après une blessure qui le tenu éloigné des terrains de nombreux mois. Les allemands étaient clairement supérieurs durant la première mi-temps. Après le but d’Ozil à la suite d’une erreur du gardien autrichien, le 0-2 n’était pas loin mais les autrichiens commençaient alors à sortir la tête de l’eau à la demi-heure de jeu et à rentrer dans le match. C’est tout d’abord Zulj qui testait Neuer (31e) puis Grillitsch (32e) et enfin, Prödl (37e).

Après la pause, les protégés de Foda continuaient leur pressing. Alaba manquait de justesse l’égalisation (51e). Deux minutes plus tard, à la suite d’un corner d’Alaba, Hinteregger effectua une superbe reprise de volée qui ne laissa aucune chance à Neuer pour l’égalisation. Immédiatement après, Neuer réagi avec brio à la suite d’un tir d'Arnautovic (54e). Zulj manqua également de peu d’inscrire le 2-1 (66e). Puis quelques minutes plus tard le 2-1 arriva à la suite d’une excellente combinaison de Baumgartlinger et Lainer complétait par Schöpf, déjà buteur contre la Russie. Score final 2-1 pour « Das Nationalteam », des fans en pleine euphorie et une série d’invincibilité dans le stade de Klagenfurt qui se porte à quatre victoires lors de leurs quatre derniers matchs.

 

Autriche 0-3 Brésil

Ce dimanche 10 juin 2018, l’Autriche fort d’un succès historique contre l’Allemagne accueillait le Brésil, favori de la Coupe du Monde 2018, à Vienne dans un stade encore une fois à guichet fermé. Malgré une bonne entame de match, les Autrichiens ont été surclassés par une équipe brésilienne qui alignait son 11 type et qui semble plus que jamais être l’ogre de ce Mondial. Les Brésiliens se sont imposés sur un score net de 3-0 grâce à des buts de Gabriel Jesus (36), Neymar (63) et Philippe Coutinho (69). Les Autrichiens ont concédé leur première défaite sous l’ère Foda après 5 victoires consécutives.

Avant le match, Foda avait décidé de changer deux joueurs par rapport au match contre l’Allemagne, le retour dans les buts de Heinz Lindner et l’arrivée du milieu de terrain, Xaver Schlager de Salzbourg en place de Peter Zulj. Les autrichiens débutaient la rencontre avec un pressing ambitieux se procurant quelques incursions encourageantes en témoigne une reprise de volée d'Alessandro Schöpf (19e) et un centre de David Alaba (21e). La meilleure occasion était pour Arnautovic à la 22e minute. Coté Brésilien, il s’agissait de la première titularisation de Neymar depuis sa blessure au mois de février. Le gardien de l’Autriche, Lindner a été mise à rude contribution durant ce match, il a d’abord repoussé une première tentative de Gabriel Jesus (35e), mais une minute plus tard, il ne pouvait rien contre l'avant-centre de Manchester City.

Après la pause, Foda faisait rentrer Guido Burgstaller et Stefan Hierländer (58e) mais rien ne changa dans le jeu. Neymar décida alors d’accélérer le jeu et à la 63e minute se débarrassant de Dragovic il en profita pour inscire le but du 2-0 mais surtout son 55ème but en sélection égalant Romario. Six minutes plus tard c’était au tour de Coutinho d’inscrire le but du 3-0. De l'autre côté du terrain, le gardien brésilien Alisson a dû intervenir qu’une seule fois en deuxième mi-temps sur un long tir de Hierländer (80e). Pour l'Autriche, il s’agit de la plus lourde défaite à domicile depuis un 0-3 contre la Côte d'Ivoire en novembre 2012 à Linz.

 

Malgré la défaite contre le Brésil, le bilan de ces trois matchs amicaux reste très positif et on peut dire que l’Autriche est sortie gagnante de son groupe de sa « mini-coupe du monde » avec 2 succès dont un succès historique contre l’Allemagne. Au vu des prestations autrichiennes bon nombre de supporters se demandent pourquoi l’Autriche n’a pas joué de la sorte lors des éliminatoires car avec pareil prestations, elle avait toute sa place au Mondial 2018.

Franco Foda pourra se servir de cette saison international 2017-18 comme d’une préparation idéale en vue de l’UEFA Nations League de cette automne (Bosnie-Herzégovine et Irlande du Nord) et des qualifications pour l’Euro 2020. L’Autriche possède maintenant une excellente jeune génération encadrée par l’expérience d’Alaba et d’Arnautovic ce qui devrait lui permettre de se qualifier pour l’Euro 2020 et espérons-le pour la coupe du monde 2022 au Qatar.

Laisser un commentaire