Le guide TLMSF du Groundhopper : On était à Braga pour Portugal - Tunisie

LE STADE8.5
LE FOOTBALL6.5
LE PUBLIC ET LES GENS5.5
LES ALENTOURS7
L'EXPÉRIENCE GROUNDHOPPER7.5
7
Reader Rating: (0 Rates)0

Fin de saison, fin des championnats, c'est maintenant la Coupe du Monde qui pointe le bout de son nez. Je décide donc de la préparer à ma façon : en assistant aux matchs de préparation des champions d'Europe en titre. Je saute donc dans l'avion, direction le Portugal, Braga plus précisément.

Lundi 28 juin, c'est avec le maillot de la légende Éderzito António Macedo Lopes dit Eder (pardon aux supporters des Bleus, j'étais obligé) que je me dirige vers Braga et son ancien terrain de jeu.

Le stade

Le premier contact visuel avec cette enceinte ne laisse personne indifférent, on est vraiment intrigué par ce qui nous est offert. 

L'Estadio Municipal de Braga est assez atypique. Je dirais même qu'il est surprenant voire hors norme. Pourquoi, me direz-vous ? Parce que ce stade est construit à même la roche, dans la colline Monte do Castro. Construit pour l'Euro 2004 organisé au Portugal, il est utilisé chaque saison par le SC Braga. Le stade fait un peu plus de 30k places mais on n'y trouve que deux tribunes latérales et on a pour décor la colline derrière l'un des buts et le paysage de la région derrière le second. Personnellement, je trouve un vrai charme à cet outil incrusté dans la roche, son originalité et excentricité sont une vraie force.

 

Le stade8.5/10

 

Les alentours

Comme je viens de le dire, ce stade est incrusté dans la colline ce qui nous donne un décor plaisant. Les espaces autour du stade sont assez vastes, certaines animations sont organisées en ce soir de match, des stands de maquillages pour les plus jeunes, un mur où chacun pouvait écrire un message d'encouragement pour la Seleção.

Et aucun soucis pour se restaurer, une rue est bloquée à la circulation et des dizaines de food trucks sont installés. Une pléthore de choix s'offre à vous pour un prix raisonnable.

 

Les alentours7/10

 

Le public et les gens

Il reste plus de deux heures avant le coup d'envoi lorsque nous arrivons sur place, le temps de discuter avec des locaux autour du stade en se remémorant certains bons souvenir de la Seleção, en imaginant des scénarios pour le soir même mais surtout pour la compétition en Russie.

L'atmosphère autour de ce match est détendue, les petits marchent fièrement avec leur maillot en direction du stade et on croise même quelques tunisiens qui ont fait le déplacement.

Bon, par contre dans le stade on est loin d'une ambiance des grands soirs, le stade est rempli aux deux tiers, on va plutôt qualifier l'ambiance de familiale. Des « Portugal ! Portugal ! » et « Nos somos campeões » sont entonnés par le public, mais mis à part ça c'est assez calme. On aura quand même eu le droit à un mur d'étoiles en deuxième période.

 

Le public et les gens5.5/10

 

Le match

Composition du Portugal : A.Lopes ; Ricardo Pereira – Pepe – Ruben Dias – Raphael Guerreiro ; William Carvalho – Adrien Silva – João Mario ; Bernardo Silva – André Silva – Quaresma

Du côté tunisien, on retrouve des visages familiers à la Ligue 1 comme Saber Khalifa, Khaoui , Sliti ou Skhiri pour ne citer qu'eux.

Le Portugal affronte donc la Tunisie pour son premier match de préparation. Pas de Cristiano Ronaldo dans les parages, ce dernier vient de remporter sa cinquième Ligue des Champions deux jours auparavant. A l'annonce des joueurs, c'est « O Cigano » Ricardo Quaresma qui est le plus ovationné. Cet esthète du ballon rond et de l'extérieur du pied possède encore et toujours une grande côte de popularité auprès des supporters de la Seleção (et ça sera confirmera en Belgique).

Le match commence enfin et la première opportunité est pour les aigles de Carthage mais Khaoui ne cadre pas sa frappe. Les portugais reprennent ensuite le dessus, Quaresma va rater une grosse opportunité d'ouvrir le score avant de se rattraper en déposant un régal de centre sur la tête d'André Silva qui inscrit le premier but de cette rencontre. A la trente-cinquième minute, Joao Mario nous offre un GOLACO d'une demi-volée à l'entrée de la surface. 2-0 pour la Seleção das Quinas. Mais, quelques instants plus tard, les tunisiens réduisent le score par l'intermédiaire de Badri. 2-1, c'est le score à la mi-temps.

En deuxième période, Bernardo est proche d'inscrire un troisième but pour les lusitaniens après un joli numéro mais sa frappe atterrie sur le poteau. Puis William vient placer une tête qui finit au fond des filets mais le but sera refusé pour une position de hors-jeu. C'est finalement Ben Youssef qui égalise sur un centre de Maaloul en profitant de la passivité de la défense portugaise.

Deux partout, c'est le score final.

Petit bilan : Première encourageante pour Ruben Dias en sélection. La charnière avec Pepe manque (logiquement) d'automatismes. Ricardo Pereira paraît en bonne forme contrairement à Guerreiro qui a disputé une mi-temps pas des plus rassurante. Au milieu, William, malgré une légère nonchalance, montre qu'il sera une pièce importante de cette équipe. Bernardo a su créer le danger avec sa patte gauche et a créé des déséquilibres dans la défense adverse. André Silva, après une saison très compliquée, nous rassure légèrement en inscrivant son but malgré plusieurs ratés. Quaresma était lui plutôt inspiré.

 

Le football6.5/10

 

L'expérience Groundhopper

A Braga, avant l'ambiance et le football, c'est surtout le cadre et la particularité de l'enceinte qui reste dans les esprits. Malheureusement, je n'ai pas eu le temps de visiter la ville de Braga avant ou après le match mais l'expérience reste globalement bonne.

 

L'expérience groundhopper7.5/10

 

 

Laisser un commentaire