On était à Union Berlin - Girondins de Bordeaux | TLM S'En Foot
Sign in / Join

On était à Union Berlin - Girondins de Bordeaux

Quand un club de 2.Bundesliga tient en échec un club européen.

La préparation de l'Union Berlin touche bientot à sa fin. Samedi les hommes de Urs Fischer affronteront le  Queen Park Rangers pour leur dernier match avant d'entammer la compétition contre l'Ezgebirge Aue. Nous avons eu l'occasion d'assister à la confrontation face aux Girondins de Bordeaux et le moins que l'on puisse dire c'est que ce match était plus qu'un match amical.

Tout dabord revenons sur la dernière saison des Eiserner.

Après une 4e place lors de la saison 2016/17, le FCU avait pour ambition de monter en Bundesliga. Auteur d'un bon recrutement à l'image du milieu de terrain Marcel Hartel et de l'attaquant Sebastian Polter, le club berlinois a réalisé une très bonne première partie de saison où ils se sont battus pour le podium et en étant 3e jusqu'à la 15e journée. À partir de là, les soucis sont arrivés et l'entraîneur en a payé les frais.

Durant la deuxième partie de saison l'Union a été dépassée par ses adversaires dans une 2.Bundesliga impitoyable. Ils ont finalement accroché la 8e place en fin de saison, ce qui reste correct pour un club comme celui là. Concernant les joueurs, le défenseur Kristian Pedersen a réalisé une saison complète en défense, Marcel Hartel s'est bien intégré dans l'entrejeu, Sebastian Polter a inscrit 12 buts, Steven Skrzybski a fini second meilleur buteur du championnat avec 14 buts et 5 passes décisives en 29 matchs et l'ailier Simon Hedlund a révélé son potentiel. C'est donc sur une note plutôt positive que s'est terminée la saison des Bérlinois.

Cependant le mercato à un petit peu déstabilisé l'équipe. Alors qu'il avait annoncé quelques mois plus tot qu'il voulait rester à Berlin et faire monter le club en première division, Kristian Pedersen quitte Köpenick pour Birmingham City (2ème division Anglaise) contre 2.5 M€.
Parmi les autres départs, on peut noter les transferts des ailiers Phillipe Hosiner au  Sturm Graz (D1 Autriche) pour 300 000e et de Steven Skrzybski à Schalke 04 pour 3.5 M€.
L'expérimenté défenseur central Toni Leistner rejoint QPR (D2 Anglaise), Dennis Daube prend la route de Uerdingen, récent promu de 3.Liga, Daniel Mesenhöler va à Duisburg et reste en 2.Bundesliga et enfin Stephan Fürstner, en fin de carrière, signe chez le relégué de 2.Bundesliga : Braunschweig.

Du côté des arrivées, l'Union Berlin s'est renforcé avec les retours de prêts des jeunes Eroll Zejnullahu de retour de Sandhausen et Christopher Lenz de Kiel. Le latéral gauche Ken Reichel s'engage libre après avoir fini son contrat à Braunschweig. Il aura pour rôle cette saison de remplacer Pedersen.
Manuel Schmiedebach, milieu défensif, est prété de Hannover 96, qui vend aussi son défenseur central Florian Hübner pour 500 000e. Le gardien polonais Rafal Gikiewicz arrive de Freiburg pour 150 000e.
Union Berlin deux énormes coups avec l'achat de Joshua Mees, ailié gauche d'Hoffenheim, pour remplacer Skrzybski et l'ex international Suèdois Sebastian Anderson, auteur de 12 buts avec Kaiserslautern, malgrè leur très mauvaise saison.

Pendant ce mercato, les matchs de préparation se sont enchainés.
Les 50 ans de la coupe de DDR contre le Carl Zeiss Jean le 1 juillet où les deux équipes ce sont séparés sur un nul 1-1.
Un 3-1 face à un Chemnitz en reconstruction, au cours duquel Redondo se révèle et Hedlund confirme.
Une autre victoire 3-1 contre les amateurs de l'Union Fürstenwalde qui évolue en Regionnaliga Nordost (D4), Hosiner y marque son dernier but pour le FCU.
Et puis, les Eiserner s'offrent une victoire un peu chanceuse 2-1 contre Norwich City (D2 Anglaise), Redondo marque encore, avant d'affronter les Bordelais.

Nous en venons donc à ce match. Le 1.FC Union Berlin, club populaire de Berlin, affronte l'historique FC Girondins de Bordeaux dans son stade à Alte Försterei. Ce match est présenté par l'IFA, un salon de la radio se tenant à Berlin chaque année.

Ce match tombant une semaine avant la confrontation européenne du FCGB face au club letton de Ventspils et deux semaines avant la reprise de la très attendue 2.Bundesliga, il n'a donc plus rien d'amical sur le terrain puisqu'il s'agit de la dérnière ligne droite pour les deux clubs.

Débutant par un 4-3-3 composé de la recrue Gikiewicz, des défenseurs Trimmel – Friedrich – Dietz - Reichel, du milieu Schmiedebach – Prömel – Hartel et d'une magnifique attaque Redondo – Anderson – Hedlund, le FCU ne perd pas de temps et pousse dès les premières secondes du match. Obtenant un bon coup-franc à bonne distance excentré sur la droite de l'attaque à la 3e minute, le ballon est botté en direction du point de pénalty et Sebastian Anderson surpasse Maxime Poundjé pour planter une tête et ouvrir le score en faveur de l'Union !

S'en suit des actions de part et d'autres. La défense Berlinoise résiste à l'assaut bordelais et Hedlund malmène Poundjé pendant quelques minutes qui, finalement se rattrapera et réalisera quand meme un très bon match. À la 13ème minute de jeu les Rouges et Blancs obtiennent un bon coup franc, similaire au premier, mais Benoit Costil sort le poing en avant pour écarter le danger. Cependant le ballon est repris par Hartel qui tente une frappe de loin qui passera à gauche des cages bordelaises..
Et puis le match tourne en faveur des marines et blanc. Un cafouillage dans la surface de Gikiewicz sonne l'alerte, puis un coup franc de Kamano passe frolle la lucarne gauche du portier polonais.
Mais l'action la plus chaude de ces 45 premières minutes est sans nul doute lorsque Kamano centre pour Lerager, qui finalement ne touche pas le ballon car Friedrich le dégage de la tete mais Sankharé le reprend de volé. Gikiewicz à la parade. Les hommes de Gustavo Poyet rentrent aux vestiaires menés 1-0.


En seconde période il y aura aussi des actions chaudes de parts et d'autres et une égalisation bordelaise sur un ballon joué suite à un corner, Youssouf dribble, centre et Koundé marque de la tête. Après ca, les esprits se sont échauffés et plusieurs cartons jaunes ont été sortis.
Vers la 65ème minute, François Kamano obtient un ballon et fonce vers la cage adverse pour tenter de marquer. Le problème est que tout le monde s'était arrété suite à un choc dans la surface girondine. Il se fait alors prendre à parti par 3 défenseurs et s'en suit un regroupement géneral.
A ce moment là, le public, venu très nombreux, est devenu fou et s'est mis à insulter et siffler les Girondins de Bordeaux et plus particulièrement Francois Kamano.

Le match se termine avec beaucoup de tensions sur le terrains, les Bordelais ne voulant pas finir ce match sur un nul à une semaine de leurs entrées en lice dans la compétition Européenne et les Berlinois ne lachant pas le morceaux qui poussent pour mettre le deuxième. Le match se termine par une enième parade de Gikiewicz sur Sankharé.

Les Allemands et Francais se quittent sur un match nul qui n'était pas passionant mais qui a permis d'y voir un peu plus clair pour les prochaines écheances et de réveler et confirmer quelques joueurs comme Hedlund, Gikiewicz, Hartel, Anderson, Koundé, Youssouf, Tchouameni et Poundjé.

Laisser un commentaire