La dernière fois... qu'une équipe autrichienne a joué la Ligue des Champions

Alors que le maudit Red Bull Salzburg connaît tous ses adversaires pour enfin se hisser en phase de groupes de la Ligue des Champions, TLMSF revient sur le parcours du dernier représentant autrichien dans la grande compétition européenne : l'Austria Wien.

Des qualifications hachées

L'Austria Wien est donc le dernier champion d'Autriche hors Red Bull Salzburg et ça, c'était lors de la saison 2012-2013. Comme vous le savez peut-être, un champion d'Autriche ne se qualifie pas directement pour la phase de poules de la Ligue des Champions. C'est par le 3e tour préliminaire que les Violets commencent leur aventure européenne, seulement deux confrontations pour se qualifier.

En tant que tête de série, l'Austria tombe sur un premier adversaire abordable sur le papier. Ils tirent les islandais de FH. La différence entre les deux équipes est assez large normalement sauf qu'au match aller les autrichiens ne gagnent que 1-0 dans leur stade. Ils iront faire un match nul 0-0 en Islande et se qualifient de justesse pour les barrages, la dernière marche. A cause d'un coefficient trop peu élevé, les Wiener ne sont pas têtes de série et peuvent tomber sur un gros adversaire, comme le FC Bâle ou le Celtic Glasgow. Finalement, ce sera le Dinamo Zagreb, habitué aux équipes autrichiennes ces dernières années.

Les croates vont perdre à domicile deux buts à zéro à cause de Marin Leovac et Martin Stankovic. Ensuite, l'Austria s'inclinera aussi à domicile mais 3 buts à 2. Die Veilchen se qualifient pour la première fois de leur histoire en phase finale de la Ligue des Champions nouvelle formule. On se rappelle (plus ou moins) de leur victoire en Coupe Mitropa. C'était avec le légendaire Matthias Sindelar, c'était en 1933.

La différence de buts fut fatale

L'Austria Wien a le coefficient UEFA le plus faible et est donc placé dans le Pot 4. Le tirage s'annonce donc rude pour les autrichiens. Porto, Atletico Madrid et Zenit Saint-Petersbourg pour les Autrichiensqui devront faire mieux que le Rapid en 2005, qui avait fini à zéro. La double confrontation face aux madrilènes va finalement être corsé. Doublé de Diego Costa et victoire 3-0 en faveur de l'Atletico. Match retour, l'Austria sauve l'honneur avec un petit but mais s'incline lourdement 4-1. Membre du Pot 1, le FC Porto ne semble pas plus accessible, et pourtant. Lucho Gonzalez marque le seul but du match à l'aller pour les champions du Portugal. Quelques semaines plus tard, Roman Kienast et l'Austria Wien feront match nul dans la capitale autrichienne face à Porto (1-1). Entre temps, les Violets ont fait un nouveau match nul 0-0 face au Zenit, et avec deux points ils étaient d'ores et déjà éliminés avant le dernier match de poules contre les russes. Bien dommage car ils vont les écartés facilement, 4 buts à 1 avec un doublé de Philipp Hosiner, le nouvel attaquant du Sturm Graz. Cette victoire des hommes de la capitale est la première pour un club autrichien depuis 2001 avec, justement, le Sturm Graz (vs Panathinaïkos).

Bilan

L'Austria est le malheureux quatrième du Groupe G, remporté par l'Atletico Madrid (16 points), devant le Zenit Saint-Petersbourg (6 points). "Malheureux" puisque Porto termine à 5 points comme les autrichiens. Sauf que la différence de buts est meilleure pour l'ancien club de Radamel Falcao (-3 contre -5). Reversé en Europa League, Porto sera sorti par Séville en quarts de finale, futur vainqueur. Les hommes de Lukas Rotpuller, Fabian Koch ou encore Alexander Grünwald n'auront pas fait mieux que les Grazer de 2000-2001, premiers de leur groupe.

Avec le champion de Macédoine - Shkendija - au 3e tour préliminaire et possiblement l'Etoile Rouge de Belgrade ou les slovaques du Spartak Trnava en barrages, le Red Bull Salzburg peut être le successeur des viennois de 2013. Ce serait la première participation des salzbourgeois à la grande compétition européenne. Avec l'équipe encore bien solide de cette saison, le dernier demi-finaliste de l'Europa League a toutes les cartes en main pour enfin réussir leur objectif.

Laisser un commentaire