Sign in / Join

Heracles Almelo, redevenir une place forte

Source: https://www.heracles.nl/

Le Commencement

Au Printemps 1902, D.Court et ses neveux G.Reuvekamp et A.Reuvekamp jouaient au football dans un pâturage avec des amis, du dimanche matin à tard dans la nuit. Ce n’était qu’une bande d’amis qui jouer au football sans les règles, car ils ne connaissaient pas les règles du Football. Ils ne jouaient pas pour le club de la ville « Oranje Nassau », car le club était réservé aux riches bourgeois de la ville. Ils attirèrent de plus en plus de monde devenant de plus en plus populaires. Le premier frein pour ce groupe de fan de football intervient lorsqu’ils ont été priés de quitté le pâturage sur lequel ils jouaient. Heureusement, un certain M.Hammink accepta de leur confier un morceau de pâturage à condition que son fils intègre le groupe de footballeur. Bien sûr, le groupe accepta et commença à installer les buts. Les jeunes joueurs en ont également profité pour apprendre les règles du football et le pratiquer correctement. Ayant découvert qu’ils n’avaient pas de club, suite à une longue réunion, le club d’Hollandia est créé.

Les débuts

Le premier match d’Hollandia a eu lieu à Almelo sur la pelouse d’Oranje Nassau. Hollandia a perdu logiquement ce match 23-0. Le terrain d’Oranje Nassau étant deux fois plus grand que celui d’Hollandia mais dans les normes contrairement à celui d’Hollandia. Malgré tout, cette claque n’empêchera pas le club de recruter de nombreux amateurs. Au Printemps 1903, le club s’installe près du parc Beeklust, pour 15 florins, ce qui est énorme à l’époque. Le terrain d’Hollandia correspondait enfin aux dimensions minimales prévu par le règlement. Le club commence alors à affronter de plus en plus d’adversaire.

Fusion et premier changement de nom

Le terrain étant bien situer, le club attire de plus en plus de spectateurs, et le club d’Inartie montre un intérêt pour le terrain d’Hollandia. Lors d’une réunion entre les membres des 2 clubs, ils ont décidé de fusionner en un seul et même club. Les membres ont décidé de changer le nom du club en Hercules. Ce choix est dicté par le fait qu’à cette époque les clubs choisissaient principalement des noms de la mythologie grec, comme Sparta Rotterdam ou Ajax Amsterdam. Le club est officiellement créé le 3 mai 1903. Les couleurs du club sont noirs et vert à cette époque. Hercules rejoint le 3 Octobre 1903 la Fédération de Twente (région et non le FC Twente). Le premier match de ligue joué par Hercules a eu lieu à l’automne 1903 à domicile contre Voorwaarts, remporter 2-0. En 1906, le club remporte la première édition de la coupe T.V.B. (Fédération de Twente).

Source: https://www.heracles.nl/club/historie

Changement de Fédération et de nom

En 1906, Hercules décide d'intégrer la N.V.B. (ancêtre de la KNVB), la réponse est positive mais à une condition, il faut changer de nom car Hercules existe déjà dans la région du club. C’est MJ Hilarius qui trouve la solution qui sera Heracles qui veut également dire Hercules. C’est ainsi que le nom actuel est né. Le club termine 2e de son championnat de l’Est en 1908, ce qui crée de la jalousie chez Oranje Nassau, l’autre club d’Almelo. Certains membres d’Oranje Nassau ont tout tenté pour faire tomber Heracles. En 1909, Heracles devient officiellement et définitivement le meilleur club d’Almelo en battant Oranje Nassau 13-0. En 1910, le club décide de changer ses couleurs en passant du noir et vert au noir et blanc. En 1913, le club s’installe définitivement à Bornsestraat à Almelo (encore aujourd'hui). Entre 1913 et 1920, le club remporte 2 fois le championnat de 2e division de l’Est B, mais le club ne parvient pas à monter en perdant les play-offs.  Il faudra attendre 1921 et le 3e titre de champion pour la montée, Heracles se défait de Wageningen 3-2 à l’aller et 0-0 au retour. Les titres de champions sont également obtenus par les équipes 2 et 3 à une époque où Heracles comptait plus de 10 équipes. Le passage de la 2e à la 1e division de l’Est est difficile au début, le club en souffre avec 5 défaites en 6 matches. Heureusement après ce temps d’adaptation, le club n’a perdu qu’un seul des 12 derniers matches, ce qui leur permet de finir 3e. L’évolution positive d’Heracles est surtout due au baron du textile Breuning Ten Cate. Grâce à lui, le club a pu recruter un entraîneur anglais, la Nation du Football à cette époque. Un choix logique que seuls les grands clubs néerlandais avaient pu faire. Les évènements s’enchaînent très vite à cette époque pour Heracles qui construit sa première tribune en 1924, puis Heracles finit 2e en 1926 derrière SC Enschede. Enfin, le club sera titré en 1927 après une victoire 2-0 contre Enschede. En compétition des champions régionaux, Heracles a dû affronter Ajax, Feijenoord, NAC et Velocitas (Groningen).  Heracles finira champion des Pays-Bas avec 6 victoires et 2 matches nul (contre Ajax).

Source: https://www.heracles.nl/club/historie

Le Renouvellement

Le club rentre dans le rang dès la saison suivante, notamment dû à la retraite de nombreux joueurs champions des Pays-Bas. L’équipe est rajeunie, l’entraîneur Colclough quitte le club en 1932 et est remplacé par Roxburgh. En 1933-1934, Heracles domine à nouveau son championnat en étant tout le temps leader avec 3 nuls et une seule défaite. Pour ce titre de champion de l’Est, Heracles pouvait encore compter sur 4 joueurs champions en 1927, dont Bertus Freese qui n’a pas eu le droit de jouer en sélection cette saison car trop vieux (plus de 30 ans). Dans la compétition des champions régionaux, Heracles n’a pas eu la même réussite que 7 ans auparavant. Ils ont ouvert la compétition contre l’Ajax et perdu le match 9-1 à Amsterdam. Au retour, Heracles s’impose 2-1, au total le club d’Almelo aura remporté 4 matches, l’Ajax quant à lui fini champion des Pays-Bas. En 1938, le club devient encore champion de l’Est et participe encore au championnat national. L’équipe autour du plus grand joueur de l’Histoire du club, Frens Van Der Veen, joue le titre national contre Feijenoord lors du dernier match à Almelo. Devant plus de 19 000 spectateurs, le résultat obtenu sera une grande déception pour les Almelose, puisque le club s’incline 2-0. Cette défaite est décevante mais a une raison, la condition physique de certains joueurs était loin d’être optimale, Van Der Veen notamment est revenu blessé de sa dernière sélection contre l’Ecosse. En mai 1940, le club se prépare à fêter le titre en cas de victoire contre Enschedese Boys, mais les troupes allemandes ont envahi le pays le 10 Mai, le football passe donc au second plan. L’entraîneur écossais, Jennings, est capturé par les allemands, il rentrera au pays heureusement sain et sauf à la fin de la guerre.

Source: https://www.heracles.nl/club/historie

Les difficultés

En 1950, lorsque le championnat est réformé, passant de championnats régionaux à championnats nationaux. En 1951, Heracles est relégué en Tweede Klasse (D2) après 30 ans passé en 1e Division. Heracles remonte immédiatement en 1952, mais cela ne sera que de courte durée. Lorsque le football devient professionnel, Heracles est en 1e Division et reste amateur, ce qui a des conséquences sur la billetterie qui augmente considérablement. Le club retombe en Tweede Divisie B (D3) notamment dû au manque de finance.

Source: https://www.heracles.nl/club/historie

Objectif Eredivisie

Le président du club décide d’installer des panneaux publicitaires. Le club finit à l’avant dernière place et se maintient en 1956. En 1958, le club remporte enfin le championnat après une lutte acharnée avec Go Ahead. Lors de cette saison, le club bat Zwolse Boys 7-0. Les joueurs les plus connus d’Heracles à cette époque sont Joop Schuman revenu aux Pays-Bas après un passage à Preussen Münster et Steve Mokone (premier sud-africain évoluant aux Pays-Bas). En 1960-1961 le club sera à la lutte avec Blauw-Wit Amsterdam pour le titre, ce sera le club Amsteldamois qui remportera le titre. En 1962, c’est au tour d’Heracles de finir champion de Eerste Divisie B après un long combat avec Elinkwijk. Suite à cette saison, Joop Schuman détient le record du nombre de but marqué en une saison de football professionnel, 47 buts. Le club monte enfin en Eredivisie et y restera jusqu’en 1966, après 3 saisons correctes, la 4e saison sera fatale à Heracles, avec une relégation.  En 1970, le club va mal et envisage une fusion avec le FC Twente, mais après presque 1 an de négociation, la fusion ne se fait pas. La réaction à la sortie des négociations du vice-président d’Heracles, Van Der Elst, est entré dans la légende lorsqu’il a déclaré « Mieux vaut un demi œuf qu’une coquille vide. ».

Source: https://www.heracles.nl/club/historie

Changements de nom et Eerste Divisie

Heracles doit, comme tous les clubs professionnels, se séparer de sa structure amateur pour survivre. C’est ainsi que les clubs d’AVC Heracles (Amateurs) et SC Heracles ’74 (Professionnels) sont nés le 1e juillet 1974. Contrairement à ses équivalents, FC Amsterdam, SC Amersfoort ou encore FC Wageningen, le SC Heracles n’a pas disparu du monde professionnel. Le club se maintient entre la 10e et la 15e place. Grâce à une saison exceptionnelle en 1985 le club monte en Eredivisie en tant que champion d’Eerste Divisie (D2). Lors du match du titre contre RBC Roosendaal, plus de 3 000 personnes  se sont déplacés à Roosendaal (222 km d’écarts) pour participer à la fête et voir leur équipe s’imposer 3-0. Cela faisait 19 ans que le club attendait cette remontée. La saison d’Eredivisie sera très difficile, le club ne remporte que 3 matches et faits 6 matches nuls pour 25 défaites. En 34 journées, le club ne marquera que 26 buts en 34 matches, mais en encaissera 99 avec notamment deux défaites 8-1 (contre Ajax et Roda JC) et une défaite 7-0 contre l’Ajax. Le club ne ressortira la tête de l’eau qu’en 1990 en finissant 3e du championnat mais finira dernier de son groupe en play-off. Jusqu’en 1996, le club se maintient dans le top 8 d’Eerste Divisie, sauf en 1993 et une 18e place bien triste. De 1996 à 2001, le club recule dans la hiérarchie en étant sortie du top 10 en Eerste Divisie. La raison de ces difficultés vient du fait que le club ne parvient pas à garder ses meilleurs joueurs.

Source: https://www.heracles.nl/club/historie

Le retour dans l’élite

Pour avoir un meilleur avenir, le club se lance dans la construction d’un nouveau stade ainsi qu’un changement de nom et de logo. Le stade sera construit à Weezebeeksingel pour un coût de 23 millions de florins (11 millions d’euros) et accueillera 6 000 personnes. Le 1e juillet 1998, à la demande de la municipalité, le nom du club n’est plus SC Heracles ‘74 mais désormais Heracles Almelo. L’idée était que grâce au stade et ses revenus, le club pouvait vraiment se redynamiser. Le club peut profiter de son nouveau stade en 1999. Le Heracles Almelo a deux hommes forts dans les années 2000, les deux hommes qui vont réinstaller le club en Eredivisie. Le premier est Gertjan Verbeek, ancien adjoint de Foppe De Haan à Heerenveen, lorsqu’il arrive au 1e juillet 2001 le club sort d’une saison terminée à la 15e place. Gertjan restera 3 saisons à Almelo et finira à chaque fois dans le top 8. Le club se réinstalle dans le haut du classement, mais Verbeek quittera le club pour retourner à Heerenveen. Il est remplacé par un certain Peter Bosz, qui sort d’une année sans club. Il fera nettement mieux que son prédécesseur puisque Heracles devient champion d’Eerste Divisie en 2005 dès la première saison de Bosz. Le club profite de cette montée pour agrandir le stade de 2500 places et passe ainsi d’une capacité de 6 000 à 8 500 spectateurs. Tout le monde voit le club redescendre en Eerste Divisie. Pour éviter cela, le club recrute des joueurs expérimentés comme Martin Pieckenhagen, Rob Maas et Mika Nurmela. Mais le club fait aussi le pari de la jeunesse avec Jan Wuytens, Ragnar Klavan ou encore Sota Hirayama. Ce pari est réussi puisque le club termine à une très belle 13e place. Peter Bosz quitte Heracles en 2006 pour devenir directeur sportif à Feyenoord. Ruud Brood et Gert Heerkes ne feront guère mieux avec une 14e et 15e place mais respecteront l’objectif de finir hors des play-offs de relégation. Verbeek sans club depuis son limogeage de Feyenoord un an auparavant, fait son retour au club. Le club atteint son meilleur classement en Eredivisie en terminant 6e du classement avec des joueurs comme Martin Pieckenhagen, Everton, Bas Dost ou encore Samuel Armenteros. Verbeek ne restera qu’une saison et signera à AZ, son remplaçant est une fois de plus Peter Bosz. Sa première saison est dans la lignée de la 6e place obtenue par Verbeek, Bosz et ses hommes terminent 8e en championnat. En 2011-2012, le club termine à la 12e place, mais la saison est réussie grâce à la première Finale de KNVB Beker du club. Cette Finale, Heracles la perdra logiquement face au PSV de Cocu. Les joueurs de PSV comme Toivonen, Lens, Mertens, Wijnaldum, Strootman étant trop fort et ce malgré la présence de 20 000 supporters d’Heracles dans le stade de Feyenoord (De Kuip). En 2013, Bosz quitte le club pour Vitesse, il est remplacé par Jan De Jonge qui ne restera qu’un an dû aux mauvais résultats du club. John Stegeman alors adjoint des Jong Heracles rend la suite le 1e septembre 2014. Stegeman quitte le club le 1e juillet 2018 pour rejoindre Go Ahead Eagles en Keuken Kampioen Divisie. Lors de son mandant de 4 ans, Stegeman a fini à fini 3 fois dans le top 10, sa première saison a été difficile avec une 14e place. Mais il réussira à finir à la 6e place grâce notamment à une très bonne saison de Wout Weghorst, Iliass Bel Hassani et Oussama Tannane. Cet excellent classement permet au club de se qualifier pour la première fois de son Histoire en Europa League. Malheureusement son parcours sera très court car éliminé dès son entrée en lice au 3e Tour de Qualification contre Arouca sans perdre un match (1-1, 0-0). Stegeman finira encore 2 fois 10e avant de laisser sa place à Frank Wormuth ancien entraîneur des U20 allemands au 1e juillet 2018.

Source: https://www.heracles.nl/sitefiles/multimedia/webgames/herarace2003/verbeek.htm

Source: https://www.sc-heerenveen.nl/nieuws/bosz-heerenveen-is-nog-zoekende/10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Polman Stadion

Après avoir choisi de quitté son ancien stade à Bornsestraat, le club d’Heracles décide de construire son nouveau stade sur la route Weezebeeksingel en 1998. Sa construction est achevée en 1999 avec 6 000 places et le stade est inauguré le 10 septembre 1999 contre le FC Zwolle. Job Ten Thije est le premier joueur à avoir marqué dans ce stade. Le stade est agrandie une première fois et vois sa capacité passée de 6 900 à 8 500 places en 2005. Actuellement, le stade suite à un autre agrandissement peut accueillir jusqu’à 12 400 personnes. Le terrain est en gazon artificiel.

Source: https://www.ostadium.com/stadium/978/polman-stadion

Laisser un commentaire