Sign in / Join

Trucs&Astuces pour Football Manager - Partie 4 : le bric à brac

Alors que Sports Interactive a annoncé pour le 2 novembre 2018 la sortie du très attendu Football Manager 2019, celui-ci sera le vingt-quatrième opus de la série. Depuis 1992 et le fameux Championship Manager, ce sont des dizaines de milliers de joueurs qui s’écharpent sur la meilleure tactique à adopter et qui partent à l'aventure aux quatre coins du monde pour dénicher les meilleures pépites. Avec Football Manager, on fait un choix : celui de repousser à plus tard cette incompressible envie de dormir et de mettre de côté sa vie sociale.

Même les clubs de football s'y sont mis, non pas pour s’amuser mais pour progresser. Car oui, l'immense base de données de FM et la précision de ses notations ont attisé la curiosité des analystes du monde du football. Quoi de plus normal quand on connaît l’incroyable travail des développeurs du jeu pour coller à la réalité. De réels scouts ont pour objectif d'observer des dizaines de matchs et de compiler des rapports sur des centaines de joueurs. De la simulation au réel. C'est la “data” que les clubs cherchent dans le jeu et cela dans plusieurs aspects : de la progression d'un joueur à ses caractéristiques principales jusqu'à son salaire. Dès lors, on comprend aisément que rien ne peut être laissé au hasard pour Miles Jacobson et sa bande. Football manager est désormais plus qu'un simple jeu vidéo.

Chaque opus va avec son lot de nouveautés, plus ou moins nombreuses, plus ou moins pertinentes. Mais nos habitudes restent assez semblables d'année en année. Chacun a ses petites astuces, ses méthodes pour tout rafler et un fonctionnement qui lui est propre. Il en ressort que ces “trucs et astuces” sont bien nombreux et parfois méconnus des uns et des autres. L'objectif de cette série d'articles sera de dresser une liste la plus complète possible de "trucs et astuces" sur FM. Afin qu'elle soit la plus exhaustive possible, n'hésitez pas à donnez vos tips dans les commentaires à la fin de l'article.

 

Sans plus attendre, voici les quatre axes de cette série d'articles

Comment rendre plus agréable visuellement sa partie, se faciliter la vie et être plus efficace dans tous les compartiments du jeu.

Relire la partie 1: Ergonomie et utilisation globale
Comment faire de son club une plus grande puissance financière ? Comment faire grandir sa petite entreprise ?

Relire la partie 2: Finances
De l'achat à la vente de joueurs, les désidératas contractuelles des joueurs et des petites bricoles diverses pour être sur tous les fronts.

Relire la partie 3: Le mercato
Des petits trucs ici et là, parfois mineurs mais bougrement utiles.

Tu es en train de lire la partie 4: Le bric à brac

 

Quatrième partie : Le bric à brac

L’ultime partie de notre série de « tips » pour Football Manager 2018 reprend un peu pêle-mêle diverses astuces sans catégorie particulière. Ce sont tout un tas de petites choses qui peuvent servir tous les jours ou de temps en temps.

Le statut des joueurs

Il faut surveiller qu’il est conforme au rôle du joueur, c’est important pour son moral et son comportement. Il aura moins tendance à se plaindre. Les joueurs influents avec un gros statut qui ne jouent pas contaminent rapidement le groupe et la révolution contre vous et vos méthodes n’est jamais très loin.

Personnaliser ses coups de pied arrêtés

Alors oui : c’est un peu long, un peu pénible au début mais c’est obligatoire. Cela va du choix des tireurs à la position des joueurs à la réception du ballon. Il faut créer des combinaisons, utiliser les attributs de vos joueurs. Au moins le minimum : le meilleur joueur de la tête cible numéro une du tireur. Quand on comprend le fonctionnement, c’est vraiment sympa (et efficace !).

Les entraînements

Chacun sa méthode. Mais voici le fonctionnement que nous vous proposons (vérifiée à de maintes reprises) : commencer la pré-saison avec des entraînements plus ou moins intenses (intensité d’élevée à normale) sur le physique. Surtout si vous préférez laisser une semaine sans match lors de la reprise de l’entraînement. Puis, alléger pour compléter les entraînements.

L’entraînement fonctionne par cycle : en général, deux semaines de préparation physique, la première élevée (ou très élevée mais attention), la deuxième « normale ». Le premier match amical en fin de deuxième semaine contre une équipe très faible pour se remettre en jambes et gagner. Ensuite, on enchaîne sur une priorité donnée à la tactique jusqu’à ce que la connaissance de celle-ci soit presque optimale.

Les clubs affiliés

Demander très régulièrement de nouveaux clubs affiliés et envoyer les joueurs en prêt. Il est important de tisser un réseau à mesure que votre club progresse. Cela peut servir pour les permis de travail ou juste pour faire jouer un joueur. Même si le jeu vous dit souvent que le club d’accueil n’a aucune obligation de les faire jouer, si vous envoyez vos meilleurs jeunes mais pas encore assez bons pour jouer chez vous, ils joueront. Beaucoup. C’est utile également si vous ne trouvez pas un club assez bon pour le prêter et avec le temps de jeu nécessaire pour le joueur.

Les demandes aux dirigeants

Toujours engager le dialogue pour demander quelque chose lors d’une bonne série de résultats. C’est un motif supplémentaire pour qu’ils acceptent votre demande, surtout s’ils sont globalement assez réfractaires au changement. Évitez de le faire quand vous restez sur des prestations négatives.

Utiliser les philosophies de jeu

On a tendance à éviter les philosophies de jeu car elles sont généralement vues comme des contraintes gratuites. Cependant, elles peuvent être très utiles selon votre style de jeu. Par exemple, si la philosophie de jeu "intégrer les jeunes à l'équipe première" est activée, vos dirigeants accepteront toujours d'améliorer le réseau de recrutement des jeunes et le centre de formation (sous réserve que vos finances soient bonnes).

Féliciter les joueurs

Il faut veiller au moral de vos troupes, surtout lors d’une mauvaise série. L’ambiance va se dégrader avec, et c’est un horrible cercle vicieux qui va entourer le club. Féliciter les joueurs pour une raison secondaire, par exemple le comportement, peut aider. D’abord, parce qu’ils ne contestent jamais (contrairement à la « forme » ou aux « progrès »).

Soyez patient et félicitez les joueurs un par un. Au moins les titulaires, les 18 joueurs si possibles. Même une petite amélioration est bénéfique.

En ce qui concerne une réunion « globale » avec l’ensemble de l’effectif, n’attendez pas la crise pour en faire une. Il faut rester mesuré dans vos propos, autant si c’est positif que négatif.

Il ne faut jamais féliciter un joueur après une défaite (ou un nul contre une équipe inférieure). Il y a de grandes chances pour qu’il réagisse mal.

A terme, vous pouvez identifier les « cas problématiques », à savoir ces joueurs qui réagissent mal à chaque fois que vous leur parlez. Les nerveux, les caractériels, les starlettes. La solution ? Ne plus leur adresser la parole.

Le moral : tout part de la pré-saison

Organiser des amicaux « faciles » en pré-saison permet de peaufiner votre tactique, la cohésion d’équipe et bien sûr de donner confiance aux joueurs. Nous l’avons déjà vu, les « gros » adversaires sont bons pour votre porte-monnaie, les plus faibles pour l’ambiance. A vous de trouver un équilibre (un sur deux… ?).

Les meilleurs jeunes en équipe première

Il convient de mettre les jeunes joueurs prometteurs en équipe première. Pour une raison simple : logiquement, vos installations et votre staff sont meilleurs qu’en U23/U18. L’idée est de les promouvoir en « séniors » et de les autoriser à jouer en U23.

Le choix des préparateurs

D’abord, il faut donner priorité aux notes, la réputation ne sert à rien. Un préparateur inconnu peut être beaucoup plus efficace que le dit expert mondialement reconnu.

L’intérêt est de trouver des préparateurs « 5 étoiles ». Malheureusement, ceux-ci sont rares et réservés aux clubs mondialement célèbres. Toutefois, il est conseillé d’avoir les meilleurs possibles. Une méthode existe, et je remercie  @FMFutbolManager pour son superbe travail. Sur son site, There’s only one ball, il y a un simulateur pour savoir combien d’étoiles le préparateur va avoir.

Ci-dessous la traduction et l’explication. Quand vous recherchez un membre du staff, il y a des attributs clés. La base est dans la DDM : détermination, niveau de discipline et capacité à motiver.

A cela, il faut coupler d’autres notes :

Physique (que ce soit aérobic ou puissance) : DDM + Physique

Tactique : DDM + tactique + mental

Attaque : DDM + offensif + tactique

Défense : DDM + défense + tactique

Contrôle du ballon : DDM + mental + technique

Tirs : DDM + attaque + technique

Arrêts sur la ligne : arrêts + DDM

Distribution : relances + DDM

Prise de balle : prise de balle + DDM

 

 

Laisser un commentaire