Willem II, roi de la faillite

Source: https://www.willem-ii.nl

Création

Le 12 Août 1896, alors que le football n’est pas bien connu dans le Brabant Septentrional, Gerard De Ruiter parvient à créer un club avec 11 autres joueurs. C’est ainsi que né Tilburgia. Le 14 Janvier 1898, le club change de nom pour s’appeler Willem II. Ce choix est dû au fait que Willem II, roi des Pays-Bas, a vécu son règne de 9 ans uniquement à Tilburg (1840-1849). Le club ne joue pas sur un terrain fixe à cette époque. En 1904, le club rejoint la NVB (fédération nationale) et s’installe sur le terrain du Koningshoeven. Le terrain appartient à la famille Van Den Bergh, c’est cette même famille qui créera  un maillot rouge-blanc-bleu. Avec la construction d’un canal, le club doit quitter son terrain. En 1916, la domination des clubs de l’Ouest prend fin suite au titre de Willem II. Le titre est obtenu suite à une victoire sur Go Ahead 1-0. Des milliers de fans ont fait la fête avec les joueurs. Ces succès ont également fait naître d‘autres clubs à Tilburg, NOAD et Longa.

Source: https://www.absolutefacts.nl/royalty/data/willem-2-grondwet-1848.htm

Après le premier titre

En 1920, dans le quartier Goirleseweg, la ville de Tilburg construit le Tilburgsch Sportpark pour inciter les jeunes à ne plus traîner au pub. Le terrain est utilisé principalement par NOAD. L’association « Het Tilburgsch Sportpark » veut que Willem II joue sur ce terrain. En 1924, Willem II paraphe un bail de 10 ans pour jouer au Tilburgsch Sportpark. Le club remporte les championnats du Sud de 1923, 1930 et 1934, ainsi que la D2 du Sud de 1936 et 1937.

10 semaines après l’invasion allemande, la vie sportive est réorganisée, les fédérations régionales intègrent la NVB. Pendant la guerre, le championnat se poursuit, Willem II remporte l’Eerste Divisie Zuid (1e division Sud) en 1943, puis la coupe nationale (NVB Beker) en 1944. Les joueurs de Willem II étaient applaudis partout où ils passaient. Ce n’était pas pour le football pratiqué, mais pour les couleurs du club (rouge-blanc-bleu), les couleurs nationales face à l’occupant nazi. Durant cette période, le bois venant à manquer dans les foyers, le stade construit en bois est pillé pour réchauffer les habitants de Tilburg.

Source: https://www.willem-ii.nl/node/1748

Après la Guerre

La ville de Tilburg rachète le parc sportif en 1946 et y construit un nouveau stade. Le stade ne sera achevé en 1957, ce qui n’empêchera pas le club de remporter le championnat des Pays-Bas en 1952. Le titre de 1952 est unique dans l’Histoire du football néerlandais, puisque le club n’a perdu aucun match et aucun point.

En 1955, le club remporte une fois de plus le titre de champions des Pays-Bas, et une fois de plus c’est historique, puisque c’est le premier championnat professionnel des Pays-Bas. Malgré tout, le club rencontre des difficultés et les discussions d’une fusion entre NOAD, Longa et Willem II commencent en 1958. Ces discussions s’éterniseront jusqu’à la fin des années 70, mais n’aboutiront pas. Le 12 Juin 1959, un grand évènement a lieu à Tilburg, Willem II rencontre Botafogo, dans les rangs du club brésilien étaient présents Garrincha, Didi, Paulinho et Zagallo, les champions du Monde de 1958. Pour cette rencontre, Willem II a recruté Cor Van Der Hart, Leo Canjels et surtout Faas Wilkes. Malgré la défaite 4-1, ce match est une vraie fête populaire avec pas moins de 18 000 spectateurs.

Source: https://www.willem-ii.nl/node/2030

Premier grand trophée

Le club souffre depuis plusieurs saisons de problèmes financiers empêchant le développement du club. En 1963, la fondation Willem II est créée pour répondre à ces problèmes.

Cette même année 1963, malgré une relégation en championnat, Willem II remporte la KNVB Beker en triomphant d’ADO en Finale, 3-0. Cette victoire permet au club de disputer la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe contre le Manchester United de Sir Matt Busby, Sir Bobby Charlton ou encore Denis Law. Si lors du match aller, jouer à Rotterdam ça se passe bien pour Willem II (1-1), lors du match retour, le grand Manchester United vaincra Willem II sur le score de 6-1. Les 24 saisons qui vont suivre seront disputées principalement en Eerste Divisie (D2). Le club descendu en 1963, remonte en 1965 avec le titre en D2. Mais Willem II ne tiendra que 2 saisons et redescendra immédiatement à cause d’une 18e place en 1965. Le club connaîtra la pire saison de son Histoire en 1974, en terminant à une piteuse 18e place en Eerste Divisie.

Source: https://www.willem-ii.nl/node/2035

1e centre de formation et remontée

En 1974, Willem II devient le premier club néerlandais avec un centre de formation, une réelle révolution à l’époque aux Pays-Bas. Les résultats n’ont pas lieu tout de suite, le club reste en 2e partie de classement d’Eerste Divisie. En 1977, le Président du club, Bert Schuerman, décède ce qui marquera tout un club, même toute la ville de Tilburg car il était présent au club depuis 1936 et en était le Président depuis 1945. Le club remonte enfin en 1979 en gagnant les play-offs contre Fortuna Sittard, FC Groningen et Telstar, à la surprise générale.

Source: https://www.willem-ii.nl/node/2041

Graves problèmes financiers

Alors que sportivement le club se relève enfin, financièrement la situation est grave, la dette du club s’élève à 1,2 Millions de Florins. Après avoir réfléchi à plusieurs options,  c’est finalement la gestion serrée qui est mise en oeuvre en 1982 sous la direction de Wim Groels. C’est à ce moment-là que le premier sponsor est arrivé sur leur maillot (Tempofoon). Après avoir trouvé des ressources via différents organismes, la suspension de paiement  est levée en février 1984. Tous ces problèmes ont mis en retrait le sportif, et alors que le souci financier semble réglé, le club redescend en Eerste Divisie en 1984. Le club n’y restera que 3 saisons et remontera en Eredivisie en 1987.

Source: https://www.willem-ii.nl/node/2046

Pérennité en Eredivisie

Grâce au talent de coaching de Piet De Visser, le club à peine remonté en Eredivisie, se classe 4e du championnat derrière PSV, Ajax et Twente. En 1990, De Visser se met en retrait et laisse sa place à son poulain, Adrie Koster, l’ancien joueur de PSV et Roda, finit à une 11e place soit un meilleur classement que De Visser les deux années précédentes. Koster quitte Willem II dès 1991, De Visser assurera l’intérim jusqu’à l’arrivée de l’ancien entraîneur de Roda et PSV, Jan Reker, en octobre 1991. Cette même saison 1991-1992, le club a enregistré l’arrivée d’une future gloire de l’Ajax et des Oranje, Marc Overmars, en provenance de Go Ahead pour 300 milles euros. A l’époque,  Willem II ne pourra profiter que d’une saison des talents d’Overmars,  puisqu’il quitte le club en 1992 pour l’Ajax.

Reker peut s’appuyer sur un groupe de joueurs qui ne bouge pas trop, ce qui permet au club de s’installer autour de la 10e place en championnat. En 1995, Theo De Jong a remplacé Jan Reker et d’autres jeunes talents signent à Willem II, comme Sami Hyypia en janvier 1995 ou encore Jaap Stam en juillet 1995. Ces arrivées sont conclues l’année où le club doit rénover son stade, cette rénovation du stade permet désormais d’accueillir 14 700 spectateurs. En 1996, le club fête ses 100 ans difficilement, car de nombreux joueurs comme Van Gastel, Stam ou encore Kolkka ne sont pas disponible suite à des blessures ou dû au nouveau système de transferts.

Source: https://www.willem-ii.nl/node/2048

L’Europe !

Jimmy Calderwood quitte le club en 1997 pour NEC, Co Adriaanse responsable du centre de formation de l’Ajax signe à Willem II. On ne le sait pas encore, mais cette période sera la plus belle depuis bien longtemps pour le club. Malgré un début de saison compliqué, le club accroche une 5e place synonyme de Coupe de l’UEFA, et donc de Coupe d’Europe ce qui est une première pour le club depuis 35 ans. Au premier tour le club élimine les géorgiens du Dinamo Tbilisi (3-0, 3-0). Au deuxième tour, le Real Betis est bien trop fort pour les hommes d’Adriaanse et l’élimination est logique (1-1, 0-3). Mais l’Europe revient la saison suivante à Tilburg grâce à la 2e place obtenue derrière Feyenoord, mais devant PSV. Le club se qualifie donc pour la Coupe des Clubs Champions et la première phase de groupe. Le groupe est bien évidemment trop relevé pour les coéquipiers d’Hyypia, le club ne prenant que 2 points en 6 matches contre le Sparta Prague, le Spartak Moscou et les Girondins de Bordeaux. En championnat ça s’est également moins bien passé, puisque le club a fini à la 9e place en championnat, Adriaanse décide alors de démissionner.

Source: https://www.willem-ii.nl/node/2057

Retour dans le ventre mou

Hans Westerhof à la lourde tâche de succéder à Co Adriaanse au poste d’entraîneur de Willem II. Dirk Scheringa, Directeur Technique, quitte également le club pour l’ambitieux AZ, c’est l’ancien joueur Barry Hulshoff qui lui succède. Sous la direction d’Hulshof, les entraîneurs se suivent sur le banc des tricolores, sans jamais revenir au niveau d’Adriaanse. Jusqu’à son licenciement, Hulshoff est au centre des critiques, notamment dû au recrutement à un prix très élevé de joueurs comme Youssef Mariana et les départs gratuits de joueurs comme Kew Jaliens ou encore Joris Mathijsen. L’un des rares points positifs de Willem II sous Hulshoff est la sélection en Oranje de Denny Landzaat.

Source: https://www.thefinalball.com/foto.php?fk_galeria=0&nchapter=1&tpe=1&ide=14392

Retour en Europe

En 2004, Robert Maaskant arrive au club sa saison en championnat se termine avec une simple 10e place. Mais la satisfaction de cette saison réside dans la Finale de KNVB Beker disputé par le club contre PSV, la première depuis le titre en 1963. Le club s’incline 4-0 sur des buts de Bouma, Cocu, Park et Venegoor of Hesselink. Malgré cette défaite, le club se qualifie en Coupe de l’UEFA car le PSV est champion des Pays-Bas et donc qualifié pour la Ligue des Champions. La Coupe de l’UEFA verra le club affronter l’AS Monaco et perdre logiquement la double confrontation (0-2, 1-3). L’entraîneur auteur de cette réussite est tout de même remercié en novembre 2005, suite à une triste 17e place en championnat. Zwamborn qui le remplace sauvera le club de la relégation via les play-offs. Dennis Van Wijk prend la suite, avec Andries Jonker en adjoint. Le club fini à la 15e place dû notamment à la longue absence de leur buteur Mounir El Hamdaoui et la jeunesse de l’effectif.

Source: https://www.willem-ii.nl/node/2062

Valse des entraîneurs

Van Wijk est le premier d’une longue liste d’entraineurs qui ne resteront pas longtemps au club. Après un peu plus d’un an au club, Van Wijk est remplacé par son adjoint et ami Andries Jonker. Jonker aura les mêmes résultats que Van Wijk et sera également remercié et remplacé par son adjoint Alfons Groenendijk. Groenendijk ne tiendra qu’un an et 2 jours à la tête du club, il sera très vite remplacé par Theo De Jong qui sauvera le club de la relégation via les play-offs en battant le FC Eindhoven et Go Ahead de justesse. Cette instabilité a encore une raison financière, puisque le Président du club a été démis de ses fonctions, suite à de graves problèmes financiers. La situation est tellement grave que le club a demandé de l’aide à la ville de Tilburg pour notamment payer les salaires de mai et juin. La municipalité accorde finalement une subvention de 1,2 Millions d’euros tout en réduisant le loyer du stade et en effaçant certaines dettes.

La valse des entraîneurs continue tout de même, avec l’arrivée de Gert Heerkes qui sera démis de ses fonctions dès le mois d’Avril et remplacé ici aussi par son adjoint, John Feskens, actuel  analyste vidéo à PSV, qui ne permettra pas d’éviter la relégation en Jupiler League.

Source: https://www.willem-ii.nl/node/2065

Stabilité et 2 ascenseurs

En 2011, le club commence à se stabiliser grâce à 3 hommes, Marco Faber (Directeur Général), Marc Van Hintum (Directeur Technique) et Jurgen Streppel. La volonté du trio est de retrouver au plus vite l’Eredivisie. Mission accomplie dès la première saison, puisque grâce aux victoires en play-offs contre Den Bosch et Sparta Rotterdam. Streppel survivra la saison suivante malgré la dernière place obtenue en Eredivisie. Ils remonteront immédiatement en terminant champion de Jupiler League. La saison qui suit, 2014-2015, Streppel et ses hommes obtiennent le meilleur résultat du club depuis plus de 10 ans avec une 9e place en Eredivisie. Streppel maintiendra le club encore une fois lors de sa 5e saison à la tête du club. Streppel est récompensé de son bon travail, avec un départ à Heerenveen.

Il est remplacé par l’actuel sélectionneur des Jong Oranje, Erwin Van De Looi. Van De Looi restera au club presque 2 ans, sa première saison se concluant par une 13e place. La saison suivante il est démis de ses fonctions en mars 2018 et est remplacé provisoirement par Reinier Robbemond. L’intérim de Reinier se termine sur une 13e place en championnat. Actuellement, c’est Adrie Koster qui es revenu sur le banc des tricolores.

Source: https://www.willem-ii.nl/node/2067

Koning Willem II Stadion

Le stade actuel de Willem II se situe sur la Goirleseweg à Tilburg. Le stade peut accueillir jusqu’à 14 500 spectateurs. Le stade est entièrement couvert et chauffé. Le stade actuel a été inauguré le 31 mai 1995.La partie principale du stade a été rénové en 2000, elle dispose désormais de 16 salles de réunion, un restaurant, une salle de conférence, un business club, une boîte de nuit et un café.

Source: https://www.flickr.com/photos/camera_alex/32470550151

Laisser un commentaire