Qui es-tu Frenkie de Jong, nouveau crack de l'Ajax ?

Aujourd’hui je vais vous parler de Frenkie de Jong. Lorsque le joueur de l’Ajax signera chez un riche d’Europe, c'est à dire prochainement, vous ne serez ni surpris ni en manque d'informations à son sujet. C'est parti !

Frenkie de Jong

 

D’où vient-il ?

Frenkie de Jong est né le 12 Mai 1997 à Arkel, à mi-chemin entre Dordrecht et s’Hertogenbosch (Den Bosch, Bois-le-Duc en français). Il débute le football à Arkel jusqu’en 2005, année où il arrive à Willem II. Le club de Tilburg (55 km d’Arkel) va former ce petit prodige au sein de son académie, qui a vu passer auparavant Joris Mathijsen, Virgil van Dijk ou encore Jürgen Locadia.

Le 1e août 2013, Frenkie de Jong signe son premier contrat professionnel d’une durée de 3 ans avec Willem II. Il intègre Les Jong Willem II (U21) à l’âge de 17 ans en 2014. Cette même saison il fait ses débuts professionnels le 10 mai 2015 lors de la victoire 1-0 contre ADO Den Haag, en rentrant aux alentours de l’heure de jeu. Son talent ne passe pas inaperçu et le PSV le surveille de près. Il signe à l’Ajax le 22 Août 2015 puis est prêté dans la foulée à Willem II.

Pourquoi pas PSV ?

PSV était en pôle pour accueillir le talent de Willem II. Rini de Groot, recruteur de PSV, le suivait depuis très longtemps. Depuis l’âge de 14 ans Frenkie est sur les listes de recrutement du club. Le 15 mai 2015, le Brabants Dagblad (journal du Brabant) annonce même que Frenkie a signé à PSV. C’est Marcel Brands, directeur technique du club, qui s’occupe des négociations, ce qui montre le grand intérêt de PSV. Frenkie signe un contrat avec PSV, prend la pose avec un maillot de PSV, tout est prêt, la bouteille de champagne également. Il ne manque que l’accord entre Willem II et PSV.

Puis finalement, alors qu’il ne reste qu’un an de contrat à Frenkie, le club se rend compte du joyau qu’il a et exige d’avoir une offre équitable. L’offre de PSV est sur la table depuis un moment, mais c’est à ce moment que l’Ajax entre dans la danse. Du côté de PSV on ne panique pas, on augmente même l’offre transmise à Willem II sans savoir quel était le prix pour le club de Tilburg.

Tout s’est joué en mai 2015. Frenkie ainsi que son grand-père, son père et son agent (Ali Dursun) ont rendez-vous avec Marc Overmars dans le complexe « De Toekomst ». Overmars lui explique que Frenkie commencera par les Jong Ajax, puis, très vite, sera intégré avec les A. Pendant ce rendez-vous, Frank de Boer (entraîneur de l’Ajax), Dennis Bergkamp (Adjoint de Frank de Boer) et Jaap Stam (entraîneur des Jong Ajax) se succèdent dans le bureau d’Overmars pour expliquer leur vision et faire des compliments à Frenkie. Sur le chemin du retour, Frenkie sait que son avenir passera par l’Ajax !

Après ce rebondissement, Overmars commence les négociations avec Willem II, ce qui fait très mal à PSV, comme avec le transfert de Richedly Bazoer. L’Ajax obtient un accord avec Willem II. Frenkie signe à l’Ajax puis est prêté avec Lucas Andersen à Willem II pour une saison. En janvier 2016, Frenkie de Jong retourne à Ajax plus tôt que prévu, puisque Jurgen Strepel ne l’utilise pas (une apparition en championnat). Pour rassurer les supporters, le club de Willem II annonce avoir négocié un pourcentage de 10% sur la revente de De Jong.

RKC Waalwijk partageant sa formation avec Willem II, exige d’obtenir une partie de la somme. RKC et Willem II se mettent d’accord sur un partage 60-40, 60% pour Willem II et 40% pour RKC.

Ajax parfait pour son talent ?

Il arrive à l’Ajax pour jouer dans un premier temps avec Jong Ajax en Jupiler League (actuel Keuken Kampioen Divisie, D2). Il prend de la place au milieu par son talent et fait oublier des joueurs tels que Donny van de Beek. Dès le 25 Janvier 2016, peu de temps après son retour de prêt, Frenkie marque son premier but professionnel contre NAC Breda en championnat avec Jong Ajax lors de la victoire 2-1. En une demi-saison il joue 15 matches et marque 2 buts avec les Jong Ajax.

Peter Bosz remplace Frank de Boer en mai 2016, et prends dans son groupe Frenkie de Jong pour la préparation. Après avoir convaincu son coach, Frenkie s’envole avec les A pour le camp d’entraînement en Autriche. Il entre après la mi-temps à la place de Nemanja Gudelj contre le FC Liefering. Alors que l’Ajax perdait 2-0 à la mi-temps, le score final sera de 4-3 pour Liefering.

Frenkie retourne ensuite avec les Jong Ajax jusqu’au 21 Septembre et sa première convocation avec les A pour le match de coupe contre... Willem II, ça ne s'invente pas. Il fait ses débuts lors de ce match en rentrant à la 80e minute à la place de Riechedly Bazoer. Le 15 décembre 2016, ses excellentes prestations avec Jong Ajax sont récompensées par le trophée de talent de la deuxième période de la saison en D2. Toujours lors de la saison 2016/2017, Frenkie fait ses débuts avec les A, en Eredivisie. C’est lors du match contre Sparta Rotterdam, le 12 février 2017, que Frenkie rentre pour la première fois en Eredivisie sous le maillot de l’Ajax, en remplaçant Schöne à la 88e minute. Il jouera ensuite 12 minutes contre Heracles le 26 février 2017. Il continuera ensuite sa saison avec les Jong Ajax en D2.

La saison terminée avec Jong Ajax, Peter Bosz le convoque pour les 2 derniers matches d’Eredivisie de l’Ajax. Le 7 mai 2017, Frenkie entre en jeu à la mi-temps à la place du capitaine Davy Klaassen et forme le trio au milieu qui était celui des Jong Ajax à ses débuts, avec Nouri et Van de Beek. 3 minutes après son entrée en jeu, Frenkie de Jong marque son premier but avec les A et de la tête qui plus est, l’Ajax s’impose 4-0 contre Go Ahead.

Lors de la dernière journée de championnat contre Willem II, Frenkie est titulaire pour la première fois avec l’Ajax et contre son ancien club. Frenkie joue tout le match qui voit l’Ajax s’imposer 3-1. A la fin de la saison, il remporte le titre de talent de la saison 2016/2017 de D2. Le 24 mai 2017, Frenkie participe à la finale d’Europa League en remplaçant Jairo Riedewald à la 82e minute, l’Ajax perdra sur le score de 2-0 contre Manchester United.

Pour la saison suivante, suite au départ de Peter Bosz, c’est Marcel Keizer qui prend les rênes de l’équipe en provenance des Jong Ajax. Frenkie est tout d’abord un joueur entrant dans la rotation. Le 2 décembre 2017, Frenkie joue son deuxième match complet de la saison, mais contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas comme milieu axial ou milieu défensif mais comme défenseur central qu’il s’installe. Le 22 décembre il est récompensé par l’Ajax avec une prolongation courant jusqu’à 2022.

Même après le renvoi de Marcel Keizer, remplacé par Erik ten Hag, Frenkie continue d’être un titulaire en défense centrale. Sa présence sur le terrain coïncide avec une série de 11 matches sans défaites de l’Ajax (8 victoires, 3 nuls). Malheureusement, il perd sa place jusqu’à la fin de la saison, suite à une fissure de l’os du mollet et une tendinite.

Cette saison Frenkie est titulaire indiscutable dans les plans d’Erik ten Hag, tout comme son capitaine et meilleur ami Matthijs De Ligt. Si tout se passe bien, les deux joueurs devraient quitter l’Ajax à la fin de la saison, probablement pour un vieux club ami.

2018, correspond aussi à ses débuts avec les Oranjes contre le Pérou le 6 septembre dernier en remplaçant Wijnaldum à la mi-temps. Il est titulaire contre la France et l’Allemagne ensuite, avec des prestations impressionnantes pour un débutant face aux deux derniers champions du monde.

Lors d’une interview, lorsqu’on lui demande s’il peut aller chercher le record de Wesley Sneijder (134 sélections) Frenkie répond, amusé, qu’il va devoir jouer tous les matches jusqu’à ses 40 ans pour y arriver.

Frenkie, comment tu joues ?

Pour parler en détail du jeu de Frenkie De Jong, j’ai consulté mon ami PAD Foot. Selon lui, Frenkie est l’un des meilleurs prospects au monde à son poste de relayeur (8) et très solide en 6. Ayant un QI football bien au-dessus de la moyenne, Frenkie anticipe les déplacements de ses coéquipiers, lui permettant de casser les lignes adverses avec ses passes. Malgré le pressing adverse, Frenkie garde constamment la tête levée pour trouver ses partenaires en mouvement. Pour s’échapper du pressing, il dribble son adversaire, souvent par la droite, pour ensuite donner son ballon.

Il a tendance à reculer et se placer entre ses défenseurs centraux pour voir tout le jeu et donc les placements et mouvements de ses adversaires. S’il n’y a pas de mouvements, Frenkie se lance dans des rushs efficaces balle aux pieds. Son jeu long est parfait et, combiné à sa vision du jeu, se transforme en arme redoutable pour trouver ses partenaires dans la profondeur. Son jeu court est excellent aussi, lui permettant de casser les lignes adverses en jouant en une touche de balle.

Sa vision du jeu lui permettant d’anticiper les mouvements de ses coéquipiers est également utilisée à bon escient par son observation de tous les mouvements autour de lui avant de contrôler un ballon. C’est grâce à un sens de l’anticipation ultra développé qu’il se place parfaitement pour récupérer des ballons tout en sachant bien tacler.

En Oranje, Frenkie remplace Wesley Sneijder dans le rôle de meneur de jeu. Sneijder l’était en 10, quand Frenkie de Jong peut l’être en 6 ou 8. Ce qui est surprenant c’est que lorsque Jurgen Streppel, son coach à Willem II, déclare en 2016 que Frenkie serait meilleur en 6 qu’en 10, Frenkie lui répond : « A Willem II, j'ai toujours joué 10 chez les jeunes. Streppel ne le comprend apparemment pas. », mais actuellement il joue bien en 6. Son placement en défense centrale à l’Ajax n’est pas anodin non plus, cela permettait d’avoir un joueur capable de relancer facilement vers l’avant tout en créant un surnombre au milieu lors de phases offensives placées.

Frenkie de Jong

Où se situe Frenkie de Jong par rapport à la concurrence ? (chiffres en début de saison, via Opta)

Frenkie

de Jong

Jorrit

Hendrix

Tonny

Vilhena

Sergio

Busquets

Toni

Kroos

Matches joués 4 4 4 3 3
Minutes joués 258 360 360 251 270
Nombre de passes 235 222 191 198 333
Pourcentage de passe réussie 90,21% 84,68% 86,91% 87,37% 96,7%
Pourcentage de passe réussie dans le camp adverse 86,91% 79,1% 82,46% 84,78% 96,02%

Et la concurrence en Oranje ? (stats contre le Pérou, via Instat)

Frenkie

de Jong

Davy

Pröpper

Georginio

Wijnaldum

Kevin

Strootman

Minutes jouées 48 48 46 46
Passes (%réussies) 36 (97%) 34 (91%) 33 (97%) 44 (86%)
Passes Clées (%réussies) 1 (100%) 2 (100%) 1 1
Duels (%remportés) 7 (43%) 6 (33%) 9 (44%) 9 (56%)
Ballons perdus 0 4 1 2
Ballons récupérés 3 3 1 2

Laisser un commentaire