On était à Brest vs Lorient dans le parcage Lorientais

A une semaine du match, je me dis qu'il faudrait peut-être acheter une place pour le derby breton. Qui sais peut-être que les places à prix modeste sont déjà toutes parties (j'évite d'acheter les billets de matches online car je préfère avoir les billets physiques issus de la billetterie officielle du club dans les mains plutôt que de recevoir un vulgaire, avoir le billet du match sur un pdf que je dois imprimer au taf. Je veux pas faire mon vieux con mais le foot c'était quand même plus humain avant)...

COMPLET! J'apprends avec stupéfaction qu'il ne reste plus aucune place à vendre pour ce match! Quel imbécile je fais de ne pas m'y être pris plus tôt mais, d'un autre côté, je me dis que c'est bien pour la Ligue 2. Franchement, ça arrive souvent des matches à guichets fermés dans notre deuxième échelon national ? Je ne compte pas les matchs du RC Lens car le soutien populaire est tel que ça doit arriver plusieurs fois par an mais, après une rapide recherche Google, à part le Nîmes - Gazélec du 4 mai dernier pour la montée de nos amis du Gard pas grand chose à signaler en terme de stade plein comme un œuf en Ligue 2.

Cela dit, j'avais déjà pris mon billet de train pour le (long) voyage jusqu'à la pointe de la Bretagne donc je ne baisse pas les bras et contacte le kapo des Merlus Ultras 1995 qui me sort d'affaire. En effet, le billet en parcage visiteur ne coûte que 10€ alors que acheter une place au black devant Francis-le-Blé aurait pu me coûter quelque chose comme 50€!

Les ultras français ne sont pas contents de nos jours, c'est pourquoi une grève des encouragement fut observée pendant les 20 1ères minutes du match (non sans agacement de certains supporters lorientais). Le kapo nous fait fièrement remarquer la faiblesse des encouragements brestois en l'absence de chants lorientais. Après 20 minutes, les chansons commencent mais le match livre déjà son 1er but. Brest égalise mais Lorient rentre à la pause en menant 2-1 ce qui est un super score à l'extérieur.

La deuxième mi-temps tourne néanmoins à l'avantage des hôtes avec un 2ème de Gaëtan Charbonnier et une passe décisive de ce dernier. Le public brestois donne plus de voix (normal) et scande des "Ici, c'est Brest !". Les bras d'honneur et insultes (en français et en breton) sont de mises et je me demande combien de temps la sécurité va nous garder dans le parcage...

Preuve que je me trouve dans l'une des régions les plus civilisées de France. J'étais ébloui par la chaleur et le sourire de la population locale en sortant du train (il faut dire que nous commencions les vacances de la Toussaint donc le train était plein à craquer et avait hâte du plein air de l'ouest) et je fus presque pas surpris par le peu d'animosité qui régnait après le match lorsque supporters adverses se croisaient dans la rue. C'est peut-être le parisien qui parle mais j'ai trouvé ça super sympa.

Côté pratique, Francis-le-Blé se trouve pas trop loin du centre-ville donc une quinzaine de minutes de marche vous permet d'aller de la gare au stade sans emprunter de moyen de transport. Ça aussi, c'est assez sympa. Un stade à consommer sans modération (probablement pas dans le parcage par contre car je n'ai pas vu grand-chose du match, caché par les bâches, les drapeaux et les...chaussures des supporters lorientais)!

Laisser un commentaire