On était à l'Estadio Butarque pour Leganés - Atlético de Madrid

Le stade8
Le football7
Le public et les gens7
Les alentours7
La ville6
L'expérience groundhopper8.5
7.3
Reader Rating: (0 Rates)0

Après ma visite en Catalogne en août dernier, me voilà de retour en Espagne pour une journée marathon ! Pas moins de 3 matchs au programme, avec ce CD Leganés – Atlético de Madrid pour débuter.

 

Pour l’occasion, nous partons à 5 depuis l’aéroport de Toulouse. Motivés comme jamais par ce qui nous attend. Cette fois-ci, pas de soucis de réveil. J’ai pris mes précautions pour éviter de revivre le coup de stress de Napoli-Liverpool.  Paré du maillot deux étoiles de l’Equipe de France pour certains, et du maillot du TFC pour d’autres, on arrive donc sur Madrid vers 9h30. On aperçoit même le nouveau stade de l’Atlético de Madrid, l'Estadio Metropolitano, lors de l’atterrissage. Au passage, il n'a pas l'air très inspirant. De loin en tout cas. La rencontre étant à 13h, cela nous laisse le temps de récupérer la voiture de location et d’aller à l’AirBnb. Une belle petite Toyota avec toi ouvrant, qui nous permet d’exhiber le drapeau français.

LA VILLE

C’est une première pour moi à Madrid. Malgré le laps de temps que nous avons dans la matinée, nous ne devons pas traîner ! Je n’ai donc pas visité la ville, ce qui complique la tâche pour donner un avis. Tout ce que j’ai vu, je l’ai vu lorsque nous étions en voiture. Cela m’a donné une première bonne impression, avec des monuments assez sympa. On sent que nous sommes dans une grande ville, de par les buildings et les grands boulevards. En l’espace de quelques minutes, on passe des quartiers  très riches à des quartiers beaucoup plus populaires. Je reviendrai dessus plus précisément lors des prochains matchs. Pour l’anecdote, on peut assez facilement remarquer qu’il fait relativement chaud au cours de l’année ici, tant les clim qui poussent sur les immeubles sont nombreuses. Inutile de dire que ça fait bizarre et que ça rend moche. Quoi qu’il en soit, j’y retournerai un week-end pour prendre le temps de visiter !

 

LE STADE

Nous arrivons vers 11h à l’Estadio Butarque de Leganés. Banlieue sud-ouest de Madrid, voisine de Getafe. Une fois garés, on se dirige vers le centre commercial situé à côté pour aller se chercher à manger. Des fans sont déjà attablés pour prendre leur bière et leur tapas. On décide de prendre l’apéro juste à côté du stade, qui offre pas mal d’espace vert.  Le stade étant situé sur une colline, je suis impressionné. J’apprécie toujours quand un stade surplombe une ville comme ça. Ça nous offre d’ailleurs une vue plutôt sympa.

Inauguré en 1998, pour une capacité de 11 000 places, c’est un stade typique espagnol avec seulement une tribune couverte. Encore une fois on sent qu’il fait souvent beau ici. Ces tribunes nous rapprochent du football amateur pour notre plus grand plaisir. Le stade a dernièrement évolué avec notamment l'agrandissement d'une tribune latérale. Nous effectuons un petit tour du stade et on découvre la nouvelle façade de la tribune principale, récente depuis 3 jours. Tous les fans bleu et blanc se prennent en photo devant. Ils ont raison, elle est plutôt sympa. On rentre ensuite dans le stade où tous les sièges sont bleu. C’est beau, ça donne de la personnalité. Nous sommes placés juste à côté du parcage de l’Atlético.

https://twitter.com/lexpat_remois/status/1059449944992550912

L’AMBIANCE

Nous nous trouvons donc dans une zone avec beaucoup de fans des rouges et blancs. Avec nos maillots français et notre drapeau, on passe plutôt bien. Les gens pensent surement qu’on est là pour nos trois champions du monde. On a fait le  choix de prendre les tickets à cet endroit car nous pensions que les fans de l’Atlético seraient chauds. On est extrêmement déçus. Il y a zéro ambiance. Au contraire des fans de Leganés, en face de nous, qui mettent une très belle ambiance. Il semblerait qu’il y ait deux-trois groupes de réunis. Ils chantent tout le match et créent une belle ferveur. On sent que les fans sont passionnés ici. Ils réagissent quasiment à chaque action. Ils vivent le match, c’est beau à voir. On ne sent pas pour autant de haine envers l’adversaire du jour.

 

LE MATCH

Griezmann, Hernandez et Lemar sont titulaires. Le 18ème accueille le 4ème, le match semble donc déséquilibré sur le papier. On assiste pourtant à un match assez pauvre, surtout en première période. Leganés joue la contre-attaque et l’Atlético semble peu inspiré. Le spectacle se trouve surtout sur le bord du terrain avec un Simeone toujours aussi en forme ! Avant le début de la seconde période, Grizou repère notre drapeau français et nous fait un petit signe. La deuxième période est d’ailleurs un peu plus intéressante. On voit un magnifique coup-franc de Grizou et une égalisation aussi chanceuse que méritée du Léganés. A la 90ème nous sommes obligés de quitter le stade si on veut arriver à temps pour notre prochain match qui a lieu dans 1h15. On doit éviter les bouchons et régler un problème avec les tickets. J’expliquerai dans le CR de Real Madrid-Real Valladolid. La journée était loin d’être terminée !

 

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :