Critique du livre "Paris dans les veines" de Damien Dole-Chabourine

Titre : Paris dans les veines
Auteur : Damien Dole-Chabourine
Prix : 16,90€
Edition : Marabout

Introduction

De juillet 2017 à juillet 2018. Un an.

Un an que le journaliste Damien Dole a transposé dans un carnet de bord, au jour le jour. Excepté les livres retraçant les grandes compétitions, les carnets de bord se font rares. Encore plus quand celui-ci est intimiste. Supporter du club depuis sa plus tendre enfance, l’auteur est également journaliste. Rien de bien exceptionnel me direz-vous, mais comme il le dit lui-même dans l’introduction de son ouvrage, il y a une volonté d’éviter le clubisme. Est-ce réussi ? Les adorateurs diront que oui, les opposants diront que non. Et à vrai dire, nous dirons juste que c’est ce qui rend ce livre particulier : on sait l’auteur fan du PSG, on sait l’auteur journaliste. On sait qu’il y a un parti pris.

 « Le fumigène est l’essence des tribunes, dans les deux sens du terme. Les limiter ou, pire, les interdire, c’est briser l’équilibre des tribunes comme celle du Parc des Princes. On est à Paris et le bleu des maillots doit se refléter dans le rouge des fumigènes. »

Bien sûr, les premiers jours évoqués dans ce livre vont certainement paraître bien long pour quelqu’un qui n’est pas fan du PSG car ils sont consacrés au transfert de Neymar. Énième rumeur ou proposition sérieuse ? Le supporter veut y croire, le journaliste tente de garder son calme.

On retrouve par la suite divers thématiques, un peu mélangées : c’est normal pour un journal me direz-vous. L’auteur revient sur les matchs de l’année, la dernière d’Unai Emery. Il nous livre ses réflexions, ses envies d’y croire, s’exprime parfois sur le travail du journaliste et son quotidien. Avec toujours le PSG en toile de fond.

Enfin, on retrouve également quelques acteurs que les amateurs de football et d’internet reconnaîtront : Romain Molina, Serie A mon amour, Paris United… Le virage internet et amateur a marqué l’auteur, qui réalise une chronique pour Libération à ce sujet, et il n’hésite pas à en parler à de nombreuses reprises dans son livre.


Chapitres

Carnet de bord d’un supporter et journaliste parisien, ce livre ne contient pas de chapitre. Bien évidemment, certaines journées de l’année nous paraissent plus ou moins longues, mais aucune date ne dépasse les 5 pages.

« Sous pavillon qatari, le Paris SG a deux écueils : l’incapacité à se mettre à niveau dans les grosses affiches de Ligue des champions et le fair-play financier. »


Avis de la rédaction

Avis de la rédaction8.7/10

Je vous le dis tout de suite : je ne suis pas fan du Paris Saint-Germain. Cette équipe m’indiffère au plus haut point. Je pense être comme la majorité des personnes : si Paris gagne, je trouve cela normal. Si Paris perd, je me marre. Pourquoi je vous raconte cela ? Parce que j’ai été pris par ce livre.

Lorsque j’ai appris il y a quelques semaines la sortie de cet ouvrage, je me suis dit : « Fais chier, encore un livre sur Paris. » Mais le style Journal de Bord m’a immédiatement intrigué. Et surtout, il est écrit par Damien Dole, journaliste à Libération, dont j’apprécie le travail. J’ouvrais donc le livre sans véritable avis négatif, et avec curiosité.

Le résultat est surprenant. Premièrement parce que je me suis pris d’affection pour les pérégrinations de l’auteur. On rentre dans sa vie et un peu dans sa tête. Il nous livre ses réflexions sur son club de cœur, réflexions que tous les supporters ont certainement déjà eues. Damien Dole cri son amour des Ultras, lui qui a fait partie, il le répète à de nombreuses reprises, de la tribune Auteuil. Il revient à quelques reprises sur les fumigènes et les actions des mouvements Ultra, tout du moins ceux de Paris, et fustige ce plan Leproux qui a véritablement changé la face des virages du Parc.

Il n’y a pas que cela, évidemment. L’auteur nous livre également la vision du journaliste-supporter, notamment au moment du transfert de Neymar, le stress et l’attente en tant que fan, les vérifications et l’application du journaliste qui doit continuer son métier. On vit, on partage son quotidien, ses voyages en train, ses conversations avec ses amis ou les barmans qui ne diffusent pas les rencontres, l’optimisme du mercato 2017 et le pessimisme devant les échecs en Ligue des champions, l’incompréhension et les réflexions devant ce fair-play financier qui bride les nouveaux riches et creusent les inégalités.

Les 250 pages de ce livre se lisent avec facilité et délectation. On ne lit pas un livre sur le PSG. On lit un livre d’un amoureux de son club.


Commander le livre


Intérêt football7
Style9
Accessibilité10
8.7
Reader Rating: (1 Rate)9.5

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :