NAC Breda, club moyen par excellence

Source: http://www.nac.nl/1/Home.html

Les premières années

Le club a été créé le 19 septembre 1912 à la suite d'une fusion entre NOAD (Nooit Opgeven Altijd Doorzetten, Jamais Abandonner Toujours Continuer) créée le 14 juillet 1895 (selon certaines sources, entre le 1-1-1894) et ADVENDO (Aangenaam Door Vermaak En Nuttig Door Ontspanning, Enchanté Par Divertissement Et Utile Par la Détente), fondée le 1 Novembre 1904. La fusion des deux noms de clubs aboutit à NAC (Noad Advendo Combinatie, Combinaison de NOAD et ADVENDO). Le club s’installe dans son premier stade « Het Ploegske » en 1916. En 1921, NAC devient champion des Pays-Bas après avoir été champion du Sud. NAC remporte le championnat national avec 4 victoires (Ajax et Go Ahead 2 fois), 2 défaites (Be Quick 2 fois) et avec 1 point d’avance sur Be Quick. Ensuite NAC remportera encore 6 fois en 9 ans le championnat du Sud. En 1931, Antoon « Rat » Verlegh fait ses adieux au club après 19 ans au club. Le club déménage et quitte « Het Plogske » pour Heuvelstraat. En 1940, le club déménage une seconde fois, quittant cette fois Heuvelstraat pour le stade de Beatrixstraat. En 1946, le club redevient champion du Sud pour la huitième fois de son histoire. Lors du championnat national, le club fini 4e. En 1954, le football professionnel est introduit le club remporte le Hofdklasse A et se qualifie pour la finale nationale avec le PSV, Willem II et FC Eindhoven (que des clubs du Brabant). C’est Willem II qui remporte le titre devant NAC. La saison suivante, NAC perd le duel final du championnat contre Rapid JC.

Source: http://www.nacverzamelaar.nl/monty.html

Les débuts professionnels

En 1956, lorsque l’Eredivisie est créée, NAC fait partie des heureux élus pouvant y participer. Le club finit toujours entre la 11e et la 6e place du championnat lors des 8 premières saisons. Le premier fait de gloire de NAC est sa présence en finale de la coupe des Pays-Bas contre l’Ajax en 1960. Mais face à Henk Groot (triplé), Piet Keizer et Sjaak Swart, NAC ne fera pas le poids et perd sur le score de 3-0. La saison 1965/1966, NAC la passe à l’échelon inférieur (D2) mais parvient à remonter immédiatement. La saison de leur retour dans l’élite (1966/1967), le club fini à une 16e place. Mais la saison est réussie grâce à une place en finale de coupe et comme en 1960, c’est l’Ajax qui fait face au club du Brabant. Cette fois-ci, les joueurs de NAC iront jusqu’aux prolongations et s’inclineront sur le score de 2-1. Malgré cette défaite, l’Ajax étant déjà qualifier pour une coupe d’Europe, NAC joue sa première compétition européenne lors de la saison 1967/1968. Au premier tour, le club élimine le club maltais de Floriana (2-1, 1-0), puis se fait éliminer au second tour par Cardiff City (1-1, 1-4).

Source: http://www.voetbalstats.nl/opstelec.php?wid=605

Le premier succès

Alors que NAC se maintient dans l’élite chaque saison depuis la remontée en 1966, le club va connaître son premier succès national lors de la saison 1972/1973. Cette saison-là, le club fini à la 16e place en championnat comme en 1967, mais NAC dispute sa 3e finale de coupe des Pays-Bas de son histoire. NAC rencontre en finale NEC (NAC-NEC ça ne s’invente pas), le club de Nijmegen a fini 9e d’Eredivisie la même saison. NAC déjoue les pronostics et s’impose 2-0 face à NEC entraîné par un certain Wiel Coerver (créateur de la méthode Coerver). NAC remporte son premier trophée depuis l’avènement du football professionnel. La saison suivante, NAC rejoue la coupe des vainqueurs de coupe 6 ans après. Cette fois-ci, NAC perd contre le futur vainqueur, le FC Magdeburg, dès le 1e tour (0-0, 0-2). En championnat, le club fini encore à une 16e place ce qui ne l’empêche pas de retourner en finale de coupe des Pays-Bas, cette fois-ci perdue sur le score de 6-0 contre PSV. A ce jour c’est la dernière finale de coupe des Pays-Bas jouée par le club de Breda.

Source: https://www.catawiki.nl/catalogus/wedstrijdprogramma-s/seizoenen/1973-1974/1700973-1-fc-magdeburg-nac

Les années difficiles

Alors que le club se maintient en Eredivisie, tant bien que mal, depuis 30 ans, le club de Breda est relégué à l’issue de la saison 1982/1983 en raison d'une 17e place en championnat. Le club remonte immédiatement en 1984 grâce notamment à Ruud Geels ancien joueur de Feijenoord, Ajax et PSV. Mais une nouvelle 17e place lors de la saison 1984/1985 fait que le club redescend immédiatement en D2. Le club a beaucoup de mal à remonter en Eredivisie et il faudra attendre 1993 pour voir les coéquipiers de Pierre van Hooijdonk remonter en Eredivisie grâce entre autres à ses 26 buts et aux playoffs. La saison du retour en Eredivisie se conclut par une superbe 7e place et voit le talent de Pierre van Hooijdonk exposé en plein jour avec ses 25 buts pour sa première saison en Eredivisie et avec un promu. Le club perd van Hooijdonk à la trêve hivernale lors de la saison 1994/1995, il part pour le Celtic FC en Écosse. La saison suivante, lors du match entre NAC et Heerenveen, un incendie éclate dans une tribune le 30 mars 1996. En conséquence, le 12 mai 1996 le club quitte définitivement le stade de Beatrixstraat.

Source: https://www.pinterest.fr/pin/647814727624410011/

Nouveau stade pour une nouvelle vie ?

Le 11 août 1996, NAC inaugure son nouveau stade, le Fujifilm Stadion. Ce stade qui a coûté 29 millions de florins (monnaie avant l’euro) dispose de 16 4000 places et est plus moderne que l’ancien stade. Malgré un nouveau stade, le club ne s’en sort pas sportivement et est relégué en finissant 18e en Eredivisie lors de la saison 1998/1999. Le club remonte immédiatement avec le titre de champion de D2. Désormais en Eredivisie, le club compte dans ses rangs des joueurs important comme Nebojša Gudelj, Gábor Babos, Orlando Engelaar, Csaba Fehér, NAC sous les ordres d’Henk ten Cate fini à la 8e place. Le NAC de ten Cate surprend son monde les 2 saisons suivantes, avec une 6e et surtout une 4e place en 2003 qui qualifie le club pour la première fois en coupe de l’UEFA. Malgré ces très bons résultats, le club est obligé de vendre le stade, c’est la ville de Breda qui le rachète pour 15 millions d’euros. NAC étant lié désormais à sa ville, le club change de nom pour devenir NAC Breda. Henk ten Cate quitte le club pour devenir l’adjoint de Rijkaard à Barcelone. Ton Lokhoff, adjoint de ten Cate, reprend l’équipe et a la lourde tâche de prendre la suite de ten Cate. Le premier tour de coupe de l’UEFA 2003/2004 est logiquement perdu par le club face à Newcastle United (0-5, 0-1), en championnat le club termine à la 9e place. Le stade qui s’appelait depuis 2003 MyCom Stadion change de nom à partir de juillet 2005 pour s’appelait Rat Verlegh Stadion portant ainsi le nom d’une légende de NAC. La deuxième saison de Lokhoff se termine à une 15e place en championnat. Le 30 décembre 2005, Lokhoff est limogé, c’est Cees Lok qui finit la saison et sauve NAC Breda grâce aux playoffs. Ernie Brandts arrive au club en provenance de Volendam en juillet 2006, sous ses ordres, NAC fini 11e lors de la saison 2006/2007. Sa seconde saison (2007/2008) est la meilleure de l’histoire du club, avec une 3e place en championnat qui qualifie le club pour l’Europa League. Pour cette saison exceptionnelle de NAC, on retrouvait au sein du club des joueurs tel qu’Edwin Zoetebier, Jelle ten Rouwelaar, Patrick Mtiliga, Ronnie Stam, Anthony Lurling, Joonas Kolkka, Victor Sikora ou encore Matthew Amoah. La saison suivante, Brandts quitte le club pour le club iranien de Rah Ahan, c’est Robert Maaskant qui le remplace. La saison 2008/2009 commence dès le 2e tour d’Europa League pour Maaskant et ses hommes. La campagne d’Europa League débute par une victoire dans la double confrontation avec le club arménien de Gandzasar Kapan (6-0, 2-0). Le tour suivant, le club de Breda rencontre les polonais du Polonia Varsovie et s’impose une nouvelle fois (1-0, 3-1). Le tour suivant est le dernier pour NAC qui rencontre Villarreal et qui perd la double confrontation (1-3, 1-6). Le NAC de Maaskant fini 8e lors de sa première saison. Puis lors de la saison 2009/2010, NAC Breda fini à une 10e place, le club décide donc de garder Maaskant au vu des bons résultats. Lors de cette même saison, un jeune serbe vient d’entrer dans le groupe professionnel du club, Nemanja Gudelj, mais ne jouera pas lors de cette saison.

Source: http://www.voetbalstats.nl/opstelec.php?wid=1797

Le début de la fin ?

Alors que tout a l’air pour le mieux, Robert Maaskant quitte le club le 20 août 2010 (à 11 jours de la fin du mercato) pour signer au Wisla Cracovie en Pologne. NAC décide de faire confiance à son adjoint, John Karelse. Alors que le club ne perd qu’Edwin de Graaf, parti à Hibernian lors de ce mercato. John Karelse peut compter sur de bonnes recrues telles que Nasser El Khayati (FC Den Bosch), Gábor Horváth prêté par Videoton et les 2 champions nationaux avec AZ en 2009, Milano Koenders et Kees Luijkx. Cette saison marquera aussi les débuts de Nemanja Gudelj. Les deux saisons sous les ordres de Karelse se terminent juste devant la zone rouge avec 40 et 38 points, le club fini à une 13e place en 2011 et 2012. Le 19 septembre 2012, le club fête ses 100 ans. NAC Breda sort un livre officiel pour ce jubilé, une réunion d’anciens joueurs est organisée, une loterie est également organisée et une journée de la famille est créée. Malgré ces bonnes ondes, Karelse ne s’en sort plus et en octobre 2012 il est remplacé par l’ancien joueur du club et père de Nemanja Gudelj, Nebojša Gudelj. Sous les ordres du serbe, le club se maintient deux fois, la première saison se conclu à une 13e place, alors que la seconde se conclue aux portes de la relégation, à la 15e place. En octobre 2014, alors que le club a mal démarré son championnat, Gudelj est remplacé par Eric Hellemons. Le bilan de Hellemons en intérimaire étant moins bon, le club rappel Robert Maaskant pour sauver le club. Maaskant prend plus de points que ses prédécesseurs réunis, mais il ne peut empêcher NAC de jouer les playoffs de promotions/relégations. Malheureusement, NAC sera relégué suite à une défaite 2-1 après prolongations contre Roda JC (1-0 à l’aller). En octobre 2015, c’est Maaskant qui est renvoyé alors que le club est 6e en Jupiler League (D2). Maaskant étant directeur technique également, il fallait le remplacé aux deux postes et c’est Marinus Dijkhuizen (entraîneur) et Hans Smulders (directeur technique) qui le remplace. NAC fini 3e du championnat et doit jouer les playoffs pour espérer monter en Eredivisie. Alors que NAC a sorti au deuxième tour le FC Eindhoven (0-1, 2-0), NAC doit jouer un derby aller-retour contre Willem II qu’ils perdront malheureusement (2-1, 1-3). La saison 2016/2017 débute mal pour une montée directe et Dijkhuizen est renvoyé. Le belge, Stijn Vreven prend la suite à partir du 1e janvier. Sous les ordres du nouvel entraîneur, NAC fini 5e du championnat et peut donc jouer les playoffs. Après avoir sorti le FC Volendam (2-2, 2-0), NAC rencontre NEC dans une confrontation aller-retour pour la montée en Eredivisie. Après un match aller remporter 1-0 grâce à un but de Cyriel Dessers, NAC s’impose également au retour à Nijmegen sur le score de 4-1 grâce entre autre au triplé de Cyriel Dessers. Après ses incroyables performances, le jeune attaquant belge quitte NAC pour Utrecht. NAC remonte enfin en Eredivisie avec Stijn Vreven à sa tête. Fort d’un accord avec Manchester City qui stipule que le club anglais doit prêter entre 4 et 6 joueurs à Breda, NAC en profite pour se maintenir en Eredivisie grâce à Thierry Ambrose notamment qui a marqué 10 buts et fait 5 passes décisives. Cela a permis également de découvrir un joueur comme Angeliño qui a été acheté l’été suivant par PSV. NAC fini à la 14e place et Stijn Vreven quitte le club pour le Beerschot en Belgique. Depuis cet été, c’est Mitchell van der Gaag qui est l’entraîneur de NAC et qui souffre d’un mauvais début de saison, malgré la pépite serbe prêté par Manchester City, Luka Ilic.

Source: http://calcioolandese.blogspot.com/2016/04/nac-breda-firmata-una-partnership.html

Rat Verlegh Stadion

Le Rat Verlegh Stadion succède à l’ancien stade de NAC à Beatrixstraat. Il est inauguré le 11 août 1996 à l’occasion d’un match amical avec le club brésilien du Gremio (0-0). Le premier match officiel se joue contre le Dordrecht’90. Le premier joueur à marque est Stanley MacDonald dans le stade qui s’appelait Fujifilm Stadion. Le stade accueil son seul est unique match international avec le match amical Turquie-Équateur le 12 février 2002. Troyes, Rosenborg, Newcastle, Gandzasar Kapan, Polonia Varsovie ou encore Villarreal ont tous joués dans ce stade contre NAC. Le stade abrite également le musée du club. Le stade a augmenté sa capacité en retirant des places assises et créant plus de places debout, passant ainsi de 17 254 places à 19 000 places. Un projet nommé Stadionkwartier devait agrandir le stade davantage, mais le projet a été déclarer en faillite avant le début des travaux. Actuellement le stade abrite également plusieurs boutiques, un supermarché et des bureaux.

Source: http://www.info-stades.fr/forum/pays-bas/breda-rat-verlegh-stadion-nac-breda-t594.html

Laisser un commentaire