Droits TV Ecossais : Sky is the limit.

Après des semaines d’un suspens très peu fourni, la SPFL a annoncé que Sky Sports était le seul diffuseur de la Scottish Premiership à partir de 2020. Une décision unanimement décriée par les fans.

Actuellement, la Premiership est diffusée par Sky & par BT à raison de 30 matchs par diffuseur, sans compter les play-offs de fin de saison. Le tout pour un montant total de £21M (environ 24M d’Euros). Une somme dérisoire quand on compare avec ses voisins européens.

Image

©Daily Record

C’est donc dans un but d’améliorer son championnat que Neil Doncaster, chef exécutif de la SPFL, a souhaité de nouveaux deals. Plus d’argent pour que les clubs deviennent de plus en plus compétitifs, notamment en Europe. Ce 19 novembre, Sky a été annoncé comme le vainqueur de ce marché. A partir de 2020 et pour 5 saisons, la Scottish Premiership sera en exclusivité sur Sky Sports. Alors qu'on avait 60 matchs par saison, on passera à seulement 48 diffusés, hors play-offs. Ridicule, surtout quand on sait l'amour de Sky Sports pour le duo de Glasgow Celtic/Rangers. Une passion montrée par leur tweet d'annonce du deal.

 

Plutôt que de montrer la diversité du championnat ou bien de promouvoir des joueurs d’autres équipes, Sky s’appuie sur le Old Firm. Sur Rodgers & Gerrard, les coachs du Celtic & des Rangers. Une situation que les suiveurs déplorent.

 

Il faut dire que BT Sport a démontré à chaque diffusion son amour de l'Ecosse. Les avant-matchs sont complets et fournis, les commentaires sont excellents et l'analyse après match est du même acabit. Ce qui marche, c'est l'équipe proposée. La vraie révélation étant Chris Sutton. L'ancien joueur du Celtic est excellent pour asséner des tacles toujours juste, ou bien apporter un point de vue sensé. Mais ce qui marque c'est son sens de l'humour et de l'auto-dérision. Il n'hésite pas à donner de sa personne,  pour reproduire une action de Scott Brown, ou  bien pour reproduire un tacle subi par Pedro Caixinha, ex coach des Rangers. Et c'est liberté de ton qui a séduit de nombreux fans. BT a montré que la Scottish Premiership n'était pas une "Pub League" ou encore une "Farmer League". Sur Sky, les Pundits sont Kris Boyd & Kris Commons, qui sont très ternes, fade, et qui se mouillent très peu. La pauve Hayley McQueen, présentatrice des plateaux d'avant & après match est bien trop esseulée. Le seul point positif réside en Ian Crocker, qui est LA voix du football Ecossais depuis de nombreuses années, et qui fait vivre admirablement les rencontres proposées.


A voir également : les droits et diffusions TV en France


 

Un autre immense problème avec Sky, leurs erreurs. Très souvent, les suiveurs de la Premiership associent le diffuseur avec les nombreuses boulettes commises. Petit florilège non exhaustif.

Image

Kilmarnock v Patrick Thistle, alors qu'on parle du Dundee FC qui est affiché avec le logo du Dundee United.

Image

Aberdeen sera ravi d'apprendre que Derek McIness a été remplacé par Pep Guardiola.

Image

Le score du Celtic avec une photo des Rangers. Sublime.

Image

Partick Thistle avec le logo de Blackpool, club Anglais. Tout va bien...

Selon les médias Ecosssais, le deal serait de l'ordre de £150M sur 5 ans, soit £30M par an pour ceux qui sont nuls en maths. On se rapproche du record qu'avait atteint Setanta en 2008 avec ses £125M sur 4 ans. Le diffuseur Irlandais dont la faillite avait plongé le championnat dans une énorme crise, puisque les droits TV suivants avait été dérisoire (£65M sur 5 ans par un duo ESPN/Sky). Pourtant, l'ombre de Setanta planera sur l'Ecosse de nouveau puisque son ex président, Michael O'Rourke, est de retour avec Premier Sport. Le diffuseur, détenteur des droits de la NHL ou encore du PRO 14 de rugby, vient de récupérer les droits de la Scottish Cup, avec la BBC, dès la saison prochaine. Ils rajoutent aussi la Betfred Cup, coupe de la ligue Ecossaise sous naming, à partir de 2020. Une annonce marquée par une première erreur sur leur site, désormais corrigée.

Image

Trouverez-vous l'erreur sur l'image ? C'est assez subtil. ©@andy_macp

 

Les rumeurs parlent d'un intérêt d'Amazon & de Facebook pour ces droits, qui n'ont pas été vainqueur de l'appel d'offre. Pourtant c'est peut être par là que l'Ecosse devra chercher dans le futur. On le sait que ces 2 géants du web cherchent à s'imposer dans le monde de la diffusion sportive. Facebook ayant récemment obtenu les droits pour la Premier League dans 4 pays d'Asie (Cambodge, Laos, Thailand, Vietnam) à partir de 2019 et jusqu'en 2022. Toutes les rencontres seront diffusées. Concernant Amazon, ils ont acquis le droit de diffuser 20 rencontres de PL à partir de la saison prochaine. Ils ont aussi obtenu les droits de diffusion de l'US Open de Tennis en Grande Bretagne au nez et à la barbe de Sky. On peut aussi parler de Twitter qui diffuse régulièrement des matchs de MLS et MLB (League de Baseball majeure aux US). Si un de ces mastodontes parvient à proposer une diffusion de toutes les rencontres, on aurait une belle évolution. Actuellement, on a entre une & deux rencontres par journées sur les chaînes Britanniques. Les supporters des équipes non diffusées se rabattent donc sur la radio ou sur le service de streaming de leur club.

 


Pour aller plus loin : droits TV anglais et supporters, le point de rupture ?


 

Les fans de football Ecossais se trouvent finalement dans une situation similaire à celle des Français fan de football. Aujourd'hui ils doivent payer pour Sky + BT pour le Championnat et les compétitions internationales (Europa League + Champions). On peut rajouter la Tv Licence qui permet d'avoir la BBC, dont la chaîne régionale BBC Alba diffuse en Gaélique des matchs de Premiership en décalé. Dès l'an prochain, il faudra donc rajouter un abonnement pour la Scottish Cup, qui sera donc rejointe en 2020 par la Betfred. Une situation qui laissera BT sans football Ecossais, et qui plonge les fans dans une tristesse profonde. L'argent est le moteur du football moderne, et à ce petit jeu, c'est Sky qui gagne.

Laisser un commentaire