Réforme de l’Eredivisie

Source: http://fr.footyheadlines.com/2017/08/revue-maillots-eredivisie-2017-2018.html

Le 15 novembre dernier, l’Eredivisie s’était réunie pour décider de l’avenir du championnat de première division néerlandais, comme convenu un an plus tôt. Au programme de cette réunion, la réforme du championnat, les pelouses, les finances et la formation. L’objectif étant, à terme, de reprendre la 8e place au classement UEFA, plus de monde dans les stades et de meilleurs revenus. Les décisions suivantes prouvent que les clubs peuvent penser uniquement à l’avenir du football national avant de penser à leurs profits.

 

Réforme des compétitions

L’Eredivisie a voté pour conserver un championnat à 18 alors que certains clubs voulaient passer à 16. Faute de majorité lors du vote, l’Eredivisie reste à 18. Par contre, l’Eredivisie souhaite que la Promotion/Relégation change. Fini le système actuel avec un relégué direct et deux via les playoffs, l’Eredivisie a voté pour deux relégations directes et une relégation via les playoffs. Cette décision sera entérinée si la Keuken Kampioen Divisie donne son accord, en cas de refus on restera au système actuel.  Ensuite, les calendriers seront adaptés aux compétitions européennes, donc fini les PSV-Feyenoord le week-end qui suit ou devance la C1 par exemple. Les clubs participants aux phases de groupes d’une compétition européenne entreront en 16e de finale de KNVB Beker et ne pourront pas se rencontrés durant ce tour. Les dates, les horaires de coup d’envoi, le début du championnat et la trêve hivernal seront établis par les clubs en concertation avec FOX Sports et/ou les supporters.


Pour aller plus loin, voici un détail du fonctionnement actuel des Playoffs aux Pays-Bas.


Nouvelle politique de formation

Les clubs d’Eredivisie sont désormais obligés de disposer d’une académie avec au minimum une présence au niveau régional, quitte à faire une entente avec un club amateur. L’Eredivisie souhaite conserver des équipes U23 (Jong) en Keuken Kampioen Divisie, Ajax et PSV se sont engagés à payer une redevance pour leur participation. Désormais, les compensations de formation au niveau national seront prises en compte dès l’âge de 11 ans. Les indemnités de formation seront augmentées considérablement. Actuellement elles s’élèvent à 14 000 €, elles seront désormais de 35 000 € par année de formation et par joueur.

Un gentlemen’s agreement a été conclu pour que les clubs ayant un statut d’académie internationale du développement des jeunes (AZ, Ajax, Feyenoord, Utrecht, PSV et Vitesse). Ils n’ont plus le droit d’aller recruter des jeunes chez d’autres clubs. Si un club ne respecte pas cet accord, le club devra s’acquitter de l’indemnité de formation (35 000€ minimum). Les indemnités de formation seront à nouveaux payés après le 10e match d’un joueur ayant été recruté.

Le premier contrat pro pourra désormais être signé à l’âge de 15 ans au lieu de 16 ans actuellement. L’Eredivisie est donc favorable au changement de règlement et réglementations pour rendre ce changement possible. Le premier contrat pour un néo-professionnel sera d’une durée maximale de 5 ans.

 

Améliorer les conditions de match

Les clubs jouant sur pelouses synthétiques seront encouragés à passer au gazon naturel ou hybride. Ce n’est pas une obligation, mais les clubs évoluant sur gazon naturel ou hybride se verront récompenser d’une prime de 350 000€ maximum, argent pris sur les gains européens (voir après). Cette prime sera uniquement pour les clubs n’évoluant pas en phase de poule des compétitions européennes. La norme « Haute Qualité » réservé à ces pelouses sera établie de manière objective et indépendante 2 fois par an. Les clubs passant au gazon naturel ou hybride, bénéficieront d’aides financières de la KNVB (Fédération Néerlandaise). Les clubs jouant actuellement sur pelouse naturelle ou hybride ne peuvent pas passer au gazon synthétique.

 

Solidarité financière

Pour la première fois, un championnat européen va voir ses représentants redistribuer un certain pourcentage des sommes remportées en coupe d’Europe.  Les clubs évoluant en C1 et C3 avant le 31 décembre (phase de poule) mettent dans un « fonds de solidarité », 5% des revenus UEFA. Après le 31 décembre (16e de finale jusqu’en finale), les clubs mettront dans ce « fonds » 3,75% des revenus UEFA. Ce « fonds de solidarité » sera redistribué aux clubs ne disputant pas les compétitions européennes. FOX Sport, diffuseur du championnat, distribuera 5% de son argent proportionnellement dès la saison 2020/2021. Les 95% autres seront distribués sur le modèle déjà existant.

Les revenus de solidarité pour les clubs ne participant pas aux compétitions UEFA change également sa répartition. Actuellement, ce revenu de solidarité est distribué à 100% aux clubs d’Eredivisie non qualifiés en coupe d’Europe. Désormais et dès cette saison, la distribution sera de 85% en Eredivisie pour les clubs concernés et 15% en Keuken Kampioen Divisie. Cette saison, la somme redistribuée est de 4,5 M€.

 

Le rôle de l’Eredivisie

La direction de l’Eredivisie a comme missions d’améliorer la qualité et la position du championnat. Exploiter les droits collectifs des médias et des droits commerciaux des clubs d’Eredivisie. Il y aura donc un contrôle du format, de la structure et du déroulement de la compétition. L’Eredivisie devra prendre des décisions et mettre en œuvre une politique dans l’intérêt du championnat. Tout cela pour représenter les 18 clubs et de défendre leurs intérêts. L’Eredivisie doit aussi renforcer son lien avec l’Eerste Divisie et le FBO (Federatie van Betaald voetbal Organisaties, Fédération du football Professionnel Association) avec pour but de créer une organisation de ligue unique.

 

La déclaration

« C'était comme une naissance d'éléphant. C'était une naissance lourde, mais finalement un petit est né. », a déclaré le directeur général de sc Heerenveen, Luuc Eisenga, à l'issue de la réunion au Stadion Galgenwaard d’Utrecht.

Laisser un commentaire