mer. Juin 19th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Liga MX: le superlider en grand danger

4 min read

Les matches aller des quarts de finale de la Liguilla ont eu lieu mercredi et jeudi. Le superlider s’est fait surprendre sur la pelouse des Pumas et l’Atlas a fait un grand pas vers les demis en s’imposant à Monterrey. L’incertitude plane dans les confrontations Pachuca-Tigres et Jaguares-Toluca.

mexique

Connaissez-vous la malédiction du superlider ? Depuis l’adoption de tournois courts – Ouverture et Fermeture – le leader du général ne gagne que très rarement le trophée final. Il y a eu Santos, lors du tournoi de Clausura 12, et il faut remonter aux victoires de Pachuca lors des Clausuras 07 et 06. Dans cet Apertura 14, l’América faisait figure de grand favori. Le club de México trustait la première place depuis la 3ème journée et il semblait inarrêtable avec sa flopée d’internationaux ( Layun, Aguilar, Peralta, Muñoz avec El Tri, Arroyo pour l’Equateur, Owaldo Martinez pour le Paraguay). Mais en Liga MX, tout le monde le sait, rien ne sert de courir, il faut partir à point. Aujourd’hui, Toluca ou les Tigres semblent plus à même de remporter le tournoi que le géant de la capitale qui s’est essoufflé depuis le début du mois de novembre.

Le superlider en grand danger 

Les lois du classement – le 8ème accueille le 1er – ont réunis l’América et les Pumas dans un Clasico Capitalino qui semblait donc plus serré que le classement ne voulait le suggérer. Les Pumas venaient de gagner leur premier match à domicile depuis de longs mois face à Monterrey et avaient fait le plein de confiance avant la réception du leader. Durant le premier acte, les Universitarios ont poussé tout en se heurtant à la défense bien regroupée de l’América. La tentative la plus dangereuse est venue d’Ismael Sosa à la 40ème, une frappe de l’angle de la surface qui est venue heurter la barre. A la 43ème minute, on a pu entendre les supporters du club universitaire chanter « Justice, justice », en signe de soutien aux 43 étudiants disparus et probablement tués par la police le mois dernier. Au retour des vestiaires, l’América s’est bien rattrapé au niveau du jeu, mais à dix minutes du terme, un centre millimétré de Ludueña a idéalement trouvé Eduardo Herrera qui, d’une belle tête croisée à trouvé le petit filet de Moises Muños (1-0, 79ème). Avec cette défaite, l’América sent la malédiction du superlider planer au-dessus de l’Estadio Azteca, où se déroulera le match retour. Partie à suivre dans la nuit de samedi à dimanche, minuit.

Pachuca et Tigres dos à dos

Plus tard dans la soirée, Pachuca n’a pas su profiter de son statut de local pour battre une solide équipe des Tigres; Joffre Guerron l’Équatorien a bien été servi par le Colombien Dario Burbano au début de la deuxième période (0-1). Plus tôt, Ariel Nahuelpan et Erick Gutierrez avaient bien tenté de donner l’avantage pour Pachuca mais en vain. Nahuel Guzman a également largement contribué à préserver ses cages grâce à un superbe arrêt sur une frappe d’Avilies Hurtado en seconde période. Finalement, comme les attaquants Tuzos n’y arrivaient pas, c’est le central des Tigres Hugo Ayala qui les a aidé en marquant contre son camp après un centre fort à la toute dernière minute (1-1). Avec ce nul arraché dans les derniers instants, Pachuca se voit obligé de gagner ou d’arracher un nul 2-2 à Monterrey chez les Tigres samedi soir ( dimanche à 2h du mat’ heure française).

Tigres et uzos dos à dos source: excelsior
Tigres et uzos dos à dos                            source: excelsior

Atlas, la bonne surprise

L’autre club de Monterrey engagé dans cette Liguilla a réaliser une très mauvaise opération dans ce match où le 6ème recevait le 3ème. Un golazo de Luis Caballero a permis aux visiteurs d’appréhender sereinement le match retour à Guadalajara. D’abord, les joueurs de l’Atlas ont été agréablement surpris par le pénalty manqué de Suazo, le goleador chilien (22ème). Puis les Zorros ont repris le dessus. A la 35ème, le temps s’est suspendu, quand le ballon parti du pied de Luis Caballero a traversé la moitié de terrain des Rayados pour se loger sous la barre d’Orozco (0-1). Lors du second acte, les Rayados ont bien tenté et mis la pression sur les cages de Vilar mais sans grande inspiration. Le match retour à l’Estadio Jalisco est prévu lundi à 1h du matin.

Toluca prend une option

duel entre diable rouge et jaguar source: laaficion.com
Duel entre diable rouge et jaguar             source: laaficion.com

Dans la « jungle », Toluca est allé cherché un bon nul qui oblige les Jaguares a venir l’emporter chez les Diablos Rojos lors du match retour. C’est d’abord Jeronimo Amione qui a ouvert le score juste avant la pause d’une retournée. Toluca avait clairement eu les meilleurs opportunités et ce score était logique. Lors de la seconde période, les Jaguares de Chiapas ont relevé la tête, pris le contrôle du jeu et égalisé via Emiliano Armenteros qui a fusillé Talavera ( 1-1, 67ème). Le match aurait pu basculer des deux côtés et il fut très haletant, mais les attaquants ont péché dans la finition. Chiapas est condamné à l’exploit lors du match retour à Toluca, dimanche à 19h.

1 thought on “Liga MX: le superlider en grand danger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.