mer. Juin 19th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Le mercato gibraltarien : Règles et procédures

3 min read

En cette période de mercato hivernal, TLM S’en Foot et ses rédacteurs guettent le moindre transfert, prêt ou bruit de couloir concernant (ou pas) l’un des championnats dont il fait l’écho. Et le rocher de Gibraltar ne fait pas exception à la règle. Avec l’aide des médias locaux, chaque jour, nous en apprenons beaucoup sur les allers et venues dans le petit état.

Cependant, il existe des règles précises en ce qui concerne les transferts et les licences des joueurs. TLM S’en Foot a feuilleté un dossier de six pages, consacré aux transferts et aux contrats, édité par la fédération, et vous explique le processus de recrutement à Gibraltar.

Contrats Gibraltar

Depuis l’ouverture du marché des transferts, le #TransfertTLMSF sur le réseau social Twitter marche plutôt bien. Consistant à regrouper les transferts annoncés par les rédacteurs de notre site, il est bonifié, au quotidien, par la participation de nos lecteurs qui n’hésitent pas à nous envoyer leurs informations plus ou moins exclusives.

Ce lundi 4 janvier, alors que le dernier mouvement annoncé est le retour de prêt de Matías Kranevitter à l’Atlético Madrid, une autre info tombe, celle du transfert d’Eden Villega Mena, quittant l’Europa Point FC pour le Lynx FC, via nos confrères de Football Gibraltar. Le joueur, bénéficiant d’un contrat amateur, reçoit un contrat professionnel avec sa nouvelle équipe.
A Gibraltar, il existe deux types de contrat. Le contrat amateur et le contrat professionnel. Un joueur signant un contrat amateur doit avoir au moins seize ans et la durée de cet engagement ne doit pas dépasser trois ans. Pour un professionnel, les termes sont les mêmes sauf que le joueur touche une rémunération. Les seuls moyens de mettre fin à un contrat amateur sont soit d’aller au terme de l’engagement ou de bénéficier d’une proposition pour être professionnel dans une autre équipe.

Concernant les transferts, il y a un cahier des charges à respecter. Une équipe A intéressé par un joueur d’une équipe B, doit envoyer un courrier, via son secrétaire, à celui de l’équipe B. Si la proposition est acceptée, un nouvel accord est signé et le joueur change d’équipe. Si elle est refusé, on en reste là et aucune négociation n’est envisagée. Si l’athlète est professionnel et que le transfert est accepté, il faut que la somme d’argent correspondant au montant du transfert soit fournie par l’équipe A à l’équipe B avant la signature bien évidemment.

Mais il se peut qu’un joueur amateur reçoive une proposition de contrat professionnel. Dans ce cas, un  courrier est envoyé et une valeur marchande est calculée en fonction de l’âge du joueur, du nombre d’années qu’il a passé dans son équipe, du pourcentage de match qu’il a joué cette saison et du nombre de saisons restantes dans son contrat. Le joueur amateur acquiert donc de la valeur au moment de cette proposition.

Un contrat professionnel est un palier dans la carrière d’un footballeur gibraltarien mais tous les clubs ne peuvent pas se permettre ce genre de faveur. Actuellement, vingt-deux équipes, dix en première division et douze en seconde, s’affrontent sur le terrain du Victoria Stadium. Si les grosses cylindrés de D1 comme le Lincoln Red Imps, l’Europa ou récemment le Lions FC avec l’arrivée de nouveaux investisseurs, peuvent se permettre ce genre de dépense, les plus petits clubs, notamment dans le bas de tableau de la D2, sont un peu lésés, ne bénéficiant pas de ressource aussi importantes que leurs illustres voisins.

A noter que toutes signatures de contrat passent devant la fédération Gibraltarienne de football (GFA) qui veille à ce que le règlement soit respecté à la lettre, validant ou non les mouvements des licenciés sur son territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.