mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Ça s’est passé… le 28 septembre 1983 : le jour où Laval a schtroumphé le Dynamo Kiev

2 min read

On se souvient du beau parcours de Guingamp en Europa League l’an dernier, stoppé net, sans démériter pour autant, par le Dynamo de Kiev en 16ème de finale (victoire 2-1 à domicile, défaite 1-3 en Ukraine). Une rencontre similaire entre un petit poucet français, le stade lavallois, et ce même club soviétique a eu lieu il y a tout juste 32 ans.

Contexte

Le Dynamo de Kiev était alors d’un autre acabit qu’aujourd’hui. Habitué de la Coupe des Champions, dont il a été sorti lors des deux dernières éditions par le futur vainqueur (Aston Villa en 81-82, Hambourg la saison suivant), le Dynamo compte dans ses rangs beaucoup d’internationaux soviétiques dont le ballon d’or 1975, Oleg Blokhine.

De son côté de Stade Lavalois n’est professionnel que depuis 7 ans, et sa montée en D1. Le club ne possède aucun international, mais un entraineur qui fait figure de légende au club : Michel Le Millinaire, l’homme qui a hissé le club en D1 et l’y a maintenu pour lui faire jouer les premiers rôles en 82-83 et chiper la 5ème place à l’AS Monaco, synonyme de qualification européenne.

Au match aller, les Lavalois avaient été héroïques, arrachant le match nul (0-0) sur la pelouse de l’ogre ukrainien, malgré les assauts répétés, Jean-Michel Godart, le gardien mayennais était parvenu à maintenir son équipe à flot, laissant l’espoir possible.

Crédits : http://www.stade-lavallois-museum.com/article-laval-kiev-64917619.html
Crédits : http://www.stade-lavallois-museum.com/article-laval-kiev-64917619.html

La furia lavaloise Schtroumphe les Ukrainiens

Au match retour, en ce 28 septembre, la France du foot se passionne pour cette équipe inattendue, qui va dominer assez largement, malgré le monde d’écart sur le papier, des ukrainiens qui bafouent leur football. C’est logiquement que les locaux ouvriront le score à la 33ème minute, par Souto, sur une reprise de ballon repoussé. Inespéré avant le début de la double-confrontation.

Le stade Francis Le Basser pourra exulter au coup de sifflet final, et Godart, héroïque après l’ouverture du score, sauvant les siens à de multiples reprises, déclarera « Ils nous ont pris pour des schtroumpfs, on les a bien schtroumpfés ! ».

La suite ?

Malheureusement pour les Lavalois, leur parcours s’arrêtera au tour suivant, face à l’Austria Vienne, avec les honneurs (défaite 2-0 en Autriche, match nul 3-3 à Francis Le Basser), mais la France sera unanime pour saluer le courage des mayennais qui ont su faire déjouer les pronostics et créer l’exploit. C’était il y a tout juste 32 ans.

Crédits : http://www.laval.maville.com/sport/detail-galerie_-laval-kiev-en-images_11284_GaleriePhoto.Htm
Crédits : http://www.laval.maville.com/sport/detail-galerie_-laval-kiev-en-images_11284_GaleriePhoto.Htm

Le résumé vidéo de l’exploit lavalois :

Ici un article sur l’exploit raconté avec des témoignages :

http://www.oldschoolpanini.com/2011/03/et-laval-elimina-le-grand-dynamo-de.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.