mar. Oct 22nd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Ça s’est passé… le 30 aout 1968 : le jour où Saint-Étienne a été lésé en Coupe d’Europe par la Guerre-Froide

2 min read

En pleine Guerre-Froide, rares sont les domaines qui ne sont pas touchés par le contexte politique. Le football n’y coupe pas, et c’est l’AS Saint Étienne qui en fait les frais en aout 1968.

Remettons-nous dans le contexte en 1968, la Guerre-Froide, sans être à son apogée, est toujours bien présente. En janvier 1968, le Printemps de Prague a débuté, avec l’arrivée d’Alexander Dubček au pouvoir en République socialiste Tchécoslovaque. Le Printemps de Prague est une période au cours de laquelle le nouveau dirigeant, tout en restant communiste, prône un relatif libéralisme, en désaccord avec Moscou. Le Kremlin, désapprouvant cette nouvelle politique, réagit alors en envoyant ses troupes dans la nuit du 20 au 21 août 1968, pour envahir le pays et rétablir une ligne de conduite plus proche de ses attentes.

 69CHAMPASSE

La Coupe des Clubs Champions Européens (ancêtre lointain de l’actuelle Ligue des Champions) venant tout juste de révéler les rencontres de son premier tour, réserve à l’époque le club polonais du Ruch Chorzǒw à Saint Étienne, un tirage relativement abordable pour les verts.

De son côté, le Celtic Glasgow et le Milan AC doivent affronter respectivement les Bulgares du Levski Sofia et les Hongrois du Ferencvaros. Réprouvant l’intervention militaire à Pragues intervenue une dizaine de jours plus tôt, les deux clubs font savoir à l’UEFA qu’ils refuseront de se rendre dans un pays du bloc de l’Est. L’organisation cède à la pression et organise un nouveau tirage au sort.

Malheureusement pour les verts, le second tirage au sort, effectué en ce 30 aout, est beaucoup moins clément et leur réserve les redoutables écossais du Celtic Glasgow, qui ont remporté le trophée 2 saisons auparavant.

 

Cette nouvelle redistribution, décidée par un comité de 5 membres tous issus des pays occidentaux, scandalisant les clubs des pays du bloc de l’Est, ceux-ci décideront de boycotter l’épreuve, à l’exception des roumains du Steaua Bucarest, des yougoslaves de l’Étoile Rouge de Belgrade et des Tchécoslovaques du Spartak Trnava (futur demi-finalistes de l’épreuve), pays dissidents du bloc de l’Est.

Saint-Étienne sortira malgré tout de la compétition avec les honneurs en s’imposant à Geoffroy-Guichard 2-0 face aux écossais, mais en s’inclinant lourdement au retour 0-4. Le Celtic se fera éliminer en quarts de finale face au Milan AC, futur vainqueur (0-0, 0-1).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.