lun. Mai 27th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Reverra-t-on Paris?

4 min read

23… C’est le nombre de journées que le Paris Saint Germain aura mis avant d’enfin se détacher de ces adversaires qui s’accrochaient tel Odile Deray à la cheville de Dominique Besnehard. Lyonnais et Marseillais ont, ce week-end montré leurs limites, les Parisiens n’en n’ont pas et avec leur dernière recrue font le pari de la jeunesse ! Alors reverra-t-on Paris ?

Jouant avant tout le monde, les coéquipiers de l’invincible Sirigu n’ont laissé aucune place au suspens. Lucas M. à peine arrivé fait déjà parler sa précision et sa technique en délivrant deux caviars pour les têtes victorieuses d’Ibra et de Mamad… C’est décidé, je cours sur les Champs m’acheter le maillot ! Mais après réflexion, j’ai préféré payer mon loyer…

Le seul qui est dans le vrai, c’est Etienne Didot qui frustré par la performance de son Téfécé a préféré aller boire des bières… Histoire de se sentir mieux après… En général, en ce qui me concerne, c’est quand je me sens bien que je pars boire des godets. Et pour le coup, c’est après que je me sens mal.

En Bretagne, dans le derby, Merlus et Rennais se sont partagés les points dans un match qui aura vu les débuts du retour d’Alou Diarra en Ligain. Après avoir formidablement percé outre manche ! Sinon, rien à signaler. On a entendu Antonetti hurler depuis son banc jusqu’à la 54ème minute de jeu pour l’entendre ensuite hurler depuis les tribunes jusqu’ à la 90ème. Une forme de coutume, quoi !

Valenciennes, après avoir fait illusion en première partie de championnat n’arrête pas d’enchaîner les mauvais résultats. Défait en Gironde, où un des buteurs de la soirée n’est autre que David Bellion… Voilà qui ne sera pas facile à digérer. Si mes calculs sont bons, et que l’attaquant Bordelais reste sur son rythme effréné, sa prochaine célébration sera le 22 mars 2016.

L’ambitieux OGC Nice s’est rendu à Brest pour leur montrer le chemin de la sortie…

« Vous prenez la deuxième à droite, puis tout droit et encore à droite et la Ligue 2 sera à vue. »  Bonne continuation et bonjour à Casoni !

A moitié sous la pluie, à moitié sous la neige, Sochaux s’incline face à l’ASSE. Yoann Mollo n’étant impliqué sur aucun des buts, la sauterie post match se fera sans lui.

Le club Corse de Bastia qui n’a toujours pas l’autorisation de jouer à Furiani a accueilli Evian à Auxerre. Au terme d’un match nul au score vierge, l’Abbé Deschamps a pu, l’espace d’une rencontre, retrouver une âme de stade de première division.

Sur une pelouse aussi catastrophique que la majorité des déclarations de son entraîneur, Montpellier a facilement inversé la tendance après l’ouverture du score Rémoise mettant fin à une série de trois défaites consécutives dans autant de compétitions différentes.

Comme en Liguain, on aime les histoires séquence émotion, cette journée, nos yeux étaient rivés vers le premier but de Divock Origi, entré pour sa grande première cinq minutes auparavant et qui permet d’éviter au LOSC une défaite terrible contre Troyes à domicile… N’a pas encore l’âge d’avoir le permis qu’il éclate déjà la stat du ratio « temps de jeu/but ». Pour fêter l’exploit, les Lillois l’ont embarqué en boîte. Malheureusement, trop jeune pour la débauche, c’est finalement Sam qui l’a ramené à la daronnerie.

Seule équipe à pouvoir prétendre avoir autant de points que le PSG, l’OL a subi la loi Ajaccienne dans un match marqué par deux penalties consécutifs qui ont tourné en faveur des Corses du Sud. Victime d’une tentative de meurtre par crevaison optique de l’arbitre de touche, Lovren à survécu à l’attentat quand à l’arbitre, il ne sera pas inquiété.

Dans un stade en travaux et avec un mistral à décoiffer un chauve, le dernier match du dimanche a vu l’Olympique de Marseille tout rater… Dominateurs et ultra décomplexés les Nancéens auraient mérité d’en marquer un ou deux de plus.

Marseille ne revient donc pas sur Lyon qui n’est pas revenu sur Paris…  Derrière, Bordeaux, Nice et St-Etienne respectivement 4ème, 5ème et 6ème reviennent à vitesse grand V.

Avec ce succès,  Nancy cède sa place de lanterne rouge qu’elle occupait depuis la 17ème journée aux Troyens qu’ils avaient justement laissé aux Nancéens lors de cette fameuse journée.

Place à l’Equipe de France que Romain Alessandrini va découvrir… Que Raphaël Varane aurait pu découvrir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.