ven. Mai 24th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

On était au derby Liverpool FC – Manchester United

4 min read

Quelle est la probabilité de réaliser sa première à Anfield pour le North-West Derby entre Liverpool et Manchester United ? Aujourd’hui sera pourtant ma première ici.

C’est un rêve mais j’ai conscience et j’essaye autant que possible de me rappeler que l’ambiance anglaise est davantage un mythe qu’une réalité. Mais d’abord, parlons de l’enceinte du stade. Comme à City, Liverpool propose depuis peu une petite scène avec quelques animations (dont de la musique avec des artistes probablement locaux) ainsi qu’un écran géant pour nous placer dans le contexte du match, de l’adversaire et de l’Histoire. Le stade, avec sa nouvelle partie de tribune « Main Stand Upper », se trouve être dans un très juste milieu entre “le stade historique” et le “stade moderne”. En effet, on ressent toujours assez bien le lieu culte, mais pour autant tout sonne moderne. La position du stade en ville, avec de nombreux stands itinérants (de bouffe ou de merchandising non officiel) joue certainement un bon rôle dans ce charme persistant de l’ancien mélangé au moderne.

Même si après avoir vu le Celtic Park, on peut éventuellement regretter des hommages manquants à l’Histoire du Club. Ici, on a plutôt fait le choix d’une grande devanture moderne essentiellement avec Klopp et les joueurs actuels. Mais aussi la marque de l’équipementier. Ce qui sans comparaison, demeure évidemment très joli. En revanche, les sièges n’ont plus forcément l’exigence des nouveaux stades : Pour vos jambes, il n’est pas forcément appréciable d’être trop grand ou trop gros. Et comme les anglais adorent arriver et/ou repartir en cours de match, laisser passer les gens devant soi est un peu chiant. Notez que mes impressions visent à être les plus précises possible, il est sinon bien évident que cela reste secondaire.

Et pour me contredire, avec ce match le plus attendu de l’année, les supporters remplissent le stade bien avant le coup d’envoi. On se trouve dans l’angle de la tribune Anfield Road. C’est à dire à l’opposé du célèbre KOP mais à proximité du parcage mancunien. De quoi bien entendre les chants “Manchester is full of shit”. Ce qui d’ailleurs me semble objectivement réaliste, si on dépasse le cadre du foot et qu’on parle de la ville à travers ce chant. Mais c’est un autre sujet. En revanche, on n’entendra peu distinctement le KOP en face au cours du match. Et évidemment, nous avons eu un très bon YNWA pour ouvrir le match. Des émotions forcément particulières m’envahissent. Je ne peux m’empêcher de faire le touriste et de l’enregistrer. Pardonnez-moi.

A l’inverse, je trouve que l’affluence ne dégage aucune impression de « touristes ». Une bonne surprise qui se confirmera plus tard sur des matchs moins huppés (et donc potentiellement plus accessibles aux étrangers). Souvent, nous lisons que les stades anglais ont perdu de leur superbe à cause des touristes étrangers. C’est une mauvaise raison. Rien ne semble empêcher les fans, et notamment ceux du prisé Kop ici, à donner de la voix. A l’exception de l’obligation de s’asseoir dans ces stades.

En tout cas, cette première est assez triste, peu d’occasions sauf pour Coutinho qui décoche une énorme frappe de loin sauvée miraculeusement par De Gea. On ne peut sinon jamais s’enflammer autrement que sur des tacles et ballons récupérés au milieu du terrain. Des gestes qui par moment suffisent désespérément à faire lever tout un stade pour pousser l’équipe. C’est sans réussite malgré un % de possession de balle historique pour ce derby. Alors il faut savoir se satisfaire de l’énorme raté d’Ibrahimovic, seul pour jouer une tête qu’il ne cadrera pas. Et donc se satisfaire de ne voir aucun but dans ce match. Un comble pour du foot anglais, et encore plus pour un LFC – ManU.

De ce fait, c’est difficile de se montrer très enthousiaste après ma première à Anfield. On en sera surtout fier dans quelques années, quand on pourra dire « J’ai déjà fait un LFC – Manchester United » tout en feignant de ne pas se souvenir du contenu et du score. Heureusement, bien d’autres aventures vont m’amener à Anfield.

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.