mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Champions du monde -17 ans en 2009, que sont-ils devenus ?

9 min read

 

Aujourd’hui partons à la découverte d’un moment magique du football Suisse. Oui la Suisse est championne du monde … en -17 ans

SuisseCarre

C’était en 2009, les choses ont bien changé depuis, les gamins sont devenus adultes, ces gamins plein de fraîcheur et de joie de jouer au football. Ils nous ont permis d’être heureux et fier d’être suisse il y a 4 ans, la moindre des choses c’est de repartir à la découverte de ces espoirs.

Sur une équipe de -17 les entraîneurs prédisent une carrière au haut niveau à 25 % d’entre eux si tout se passe bien, la réussite est au rendez vous pour certains des rougets mais pas pour tous.

Ci dessous la feuille de match de LA finale :

Finale Coupe du monde M17

SUISSE – Nigéria 1-0 (0-0)
63’Seferovic

Suisse: Siegrist; Martignoni (67e Gonçalves), Chappuis, Veseli (79e Hajrovic), Rodriguez; Xhaka (92e Nimeley), Buff, Kasami, Kamber; Seferovic, Ben Khalifa.

Nigéria: Paul; Oliha, Chukwudi, Omeru, Aliyu; Egbedi (71e Kayode), Azeez, Ajagun, Envoh; Omeruo, Emmanuel (77e Otubanjo).

Notes:
4e sauvetage sur la ligne de Kamber
78e tête sur la transversale d’Otubanjo

Avertissements: 20e Buff, 53e Martignoni, 80e Kayode, 81e Xhaka.

Arbitre: Vazquez (URU)

Abuja: 60’000 spectateurs

Avant de fêter son titre mondial les petits Suisse ont défié et battu des grandes équipes. L’Allemagne, le Brésil, l’Italie, la Colombie, le Japon et le Mexique.

Revenons en détails sur le parcours des joueurs Suisse depuis :

Gardiens :

Benjamin Siegrist : Gardien titulaire et performant lors de la CM 2009, il était un des tauliers de l’équipe. En club il à d’abord été formé à Bâle avant de rejoindre Aston Villa 6 mois avant d’être sacré champion du monde. A 21 ans il n’a pas encore effectué ses débuts en championnat avec les Villains. Inquiétant.

Raphael Spiegel : Remplaçant durant la coupe du monde. Formé au Grasshopper Zürich, il effectue ses débuts en professionnels durant un prêt chez la lanterne rouge de deuxième division Suisse le SC Brûhl. Il rejoint cette été West Ham United, il na pas encore joué avec sa nouvelle équipe.

Joel Kiassumbua : Remplaçant durant la coupe du monde. Formé à Lucerne il est actuellement en prêt à Wohlen en D2 suisse. Toujours aucun match professionnel, inquiétant à 21 ans.

Défenseurs :

André Goncalves : Titulaire sur le flanc droit de la défense suisse durant la Coupe du Monde. Formé à Zürich où il ne jouera que 1 match, successivement en prêt à Aarau et Schaffouse, il est un bon joueur de D2 pour l’instant.

Janick Kamber : Remplaçant de Rodriguez sur le flanc gauche de la défense il à joué certain matchs de la coupe du monde. Formé à Bâle (1 match) il est ensuite vendu à Lausanne en Super League, 28 matchs et puis plus rien, actuellement sans contrat.

Frédéric Veseli : Le Taulier de la défense durant la Coupe du Monde et grand absent de la finale (suspendu). Formé au Lausanne Sports, il rejoint en 2007 Manchester City (encore un club « moyen » à l’époque). Avec la nouvelle politique sportive il voit son avenir se boucher, il rejoint donc en 2012 Manchester United, Ferguson l’aime beaucoup mais ne l’aligne pas, Moyes n’a pas l’air convaincu, vivement un prêt. Grand avenir si il obtient enfin du temps de jeu.

Ricardo Rodriguez : Titulaire indiscutable au poste de défenseur gauche durant la Coupe du Monde. Très actif dans son couloir il est un de ceux qui ont percé. Dans un premier temps il envoie Ludovic Magnin à la retraite en lui chipant sa place à Zürich, puis rejoint Wolsburg pendant le mercato hivernal en 2012 pour 7.5 millions d’euro. Titulaire à Wolsburg et en équipe nationale, il est en pleine ascension.

Bruno Martignoni : 3ème défenseur central pendant la Coupe du Monde, il est en même temps le grand espoir du FC Locarno. Il restera dans son club formateur jusqu’à cette été. Aarau promu en Super League Suisse le recrute pour renforcer sa défense, pari réussi Martignioni s’impose et Aarau et en passe de se maintenir.

Caryl (non pas Cyril) Chapuis : Titulaire dans la charnière centrale durant la Coupe du Monde. Grasshopper ne lui donne pas sa chance alors il enchaîne les prêts, Delémont, Monts-sur-Lausanne et finalement retour à GC une saison avec la réserve et le choix le plus WTF de tous ces jeunes, le mec signe en Thaïlande, en Thailande bordel au milieu des putes et de la coke y a des terrains de foot !? Le mec est lancé il devient international Thaïlandais, complètement ravagé mais bon il profite je suis presque jaloux.

Sead Harjovic : Remplaçant durant le mondial, entre de temps en temps en jeu et marque un but décisif contre l’Allemagne. Formé à Grasshoppers (Tout comme son frère Izet Harjovic pour les connaisseurs). Après un mondial réussi en tant que joker (étonnant pour un défenseur, milieu) il signe à Arsenal sans avoir joué ne serait ce que 1 minutes sous le maillot de GZ. Il aura droit à un seul match en 3 ans chez les londoniens (en LDC contre l’Olympiakos quand Wenger à fait tourner à 100%). Bref retour au bercail cette été pour Sead. Réuni à GC avec son frère Izet qui contrairement à lui brille de mille feu. Aucun match depuis le début de la saison. Un vrai mystère.

Robin Vecchi : Remplaçant durant le mondial mais buteur lors d’une de ses entrées. Formé au FC Bâle, il n’est pas apparu en première équipe et est aux dernières nouvelles cantonné à la réserve. Espoir perdu encore.

Milieux :

Kofi Nimeley : 12ème homme durant la Coupe du Monde, toujours le premier à entrer durant un match. C’est ma grande déception car pour l’instant il n’a pas percé pourtant c’était un vrai espoir le Makekelé Suisse. Et non finalement il ne joue pas ne rentre et figure à peine dans les cadres de l’équipe. Espérons qu’il se reprenne.

Roman Buess : Remplaçant durant le mondial il est comme d’autre espoir bâlois à la recherche de temps de jeu à Aarau durant une saison, 3 matchs, 0 buts retour à la réserve bâloise.

Oliver Buff : Titulaire et patron du milieu suisse à la Coupe du Monde il était un des plus gros espoir de cette sélection. Il a pris son temps mais depuis la saison dernière il est titulaire dans l’entre jeu zurichois et brille par son coffre et sa visibilité de jeu qui lui permet de faire des passes et de marquer des buts (souvent somptueux, le Grenier Suisse en gros mais en plus intelligent.) Futur international.

Granit Xhaka : Titulaire et déjà impressionnant malgré son jeune âge lors de la Coupe du Monde il à marqué les esprits et malgré l’appel de phares de plusieurs gros clubs il a voulu percer à Bâle avant de partir. Il passe la saison qui suit la Coupe du Monde avec la réserve (33 matchs, 11 buts) puis intègre définitivement l’équipe A deux saisons 70 matchs 4 buts et un nouveau poste, il a passé de ailier à milieu axial ou n°10, un régal. Comme promis il quitte Bâle après avoir gagné 2 championnats et une coupe de Suisse direction le Borussia Mönchenglabach pour 8.5 millions d’euro. Il y retrouve Lucien Favre qui le prend sous son aile. Après une saison en demi-teinte il perce cette saison autant en Bundesliga qu’en équipe de Suisse ou il est de plus en plus souvent titulaire. Un diamant brut.

Pajtim Kasami : Egalement titulaire et décisif durant la coupe du monde. C’est surement le plus bourlingueur de nos jeunes suisses depuis la coupe du monde il à connu pas moins de 5 clubs, Liverpool, Lazio, Bellinzone, Palermo, Fulham, Lucerne et de nouveau Fulham. Il a glané du temps de jeu dans presque chaque club hormis Liverpool, mais à par en Suisse (Bellinzone pendant 6 mois en 2010 et Lucerne 6 mois en janvier dernier) il n’a jamais été titulaire, c’est lors de son prêt à Lucerne l’hiver dernier qu’il éclate et se transforme. Il retourne à Fulham plein de confiance et de temps de jeu il s’impose et marque un but sublime contre Crystal Palace. Néo international il entre en jeu à la 71ème contre la Slovénie et explose la défense pendant 20 minutes avec son pied gauche, un grand espoir.

Maik Nakic : Remplaçant durant le tournoi il est à peine entré en jeu. Formé à Sion il n’est jamais apparu en professionnel à Sion comme à Naters durant un prêt la saison passée. Plus grand chose à attendre surtout pour un jeune à Sion.

Attaquants :

Haris Seferovic : Meilleur buteur de la Coupe du Monde, buteur en finale, homme de la finale, enfin bref le grand gagnant du tournoi. Jamais apparu avec Grasshoppers avant le tournoi, il décide de céder aux sirènes de la Fiorentina qui lui fait les yeux doux et lui promet du temps de jeu … qu’il n’aura évidement jamais. Prêté successivement à Neuchatel Xamax (le club fera faillite durant son passage et il sera pris à partie par le président), Lecce, et finalement à Novara sur les conseils de Hitzfeld qui lui promettait un appel en sélection en cas de temps de jeu, paris réussi il s’impose à Novara alors en Série B. 10 buts et 18 matchs plus tard Novara est en Série A, Seferovic à le choix, poursuivre avec Novara ? Retourner à la Fiorentina en tant que Joker ? Nan direction l’Espagne et la Real Sociedad qualifié pour le barrage de Ligue des champions. Seferovic explose Lyon à lui tout seul au match aller et les achève au retour. Il s’est également imposé sur le front de l’attaque helvétique grâce à un but salvateur à la 90ème contre Chypre qui plaçait définitivement la Suisse sur le chemin de la qualification à la CM au Brésil. Remake du mondial au Nigeria l’été prochain au Brésil ? L’espoir est permis vu le statut de tête de série et le niveau affiché par les joueurs lors de leurs dernières sorties.

Nassim Ben Khalifa : L’autre grand Monsieur du mondial au Nigéria. A mes yeux c’est lui le plus impressionnant, dribbleur, buteur, tireur de coup-franc, numéro 10 et 9 en même temps. Comme Seferovic il décide plier bagage, bye bye GC bonjour la Bundesliga et Wolsburg. Même parcours que son compère, peu aligné, en perte de confiance il est prêté au Young Boys pour la saison 2011. Première saison intéressante qui lui permets de devenir international à 2 reprises. Retour à Wolsburg ? Nan retour à GC ! Première saison réussi, Hitzfeld le re-convoque pas, il entame actuellement sa deuxième saison à GC en tant que titulaire on devrait le revoir rapidement en équipe de Suisse et pourquoi pas dans un plus grand championnat.

Matteo Tosetti : Remplaçant durant le coupe du monde. Il évolue à Locarno avant la CM 2009 et part aux Young Boys sans avoir disputé la moindre minute en professionnel. Depuis mis a part un prêt la saison passée à Wohlen en D2 Suisse il n’est jamais aligné.

Igor Mijatovic : Remplaçant durant le coupe du monde. Formé à Bellinzone puis prêté à Locarno il joue une quinzaine de matchs en pro avant de signer il y a deux saisons dans un club amateur. Perdu de vue, sans doute à jamais.

Finalement les « spécialistes » de l’évolution des jeunes « perles » ont raison seulement 1/4 des joueurs percent au haut niveau et encore c’est pas vraiment le haut niveau pour certains (D2 etc) mais certains ont percé (Xhaka, Rodriguez, Kasami, Seferovic) et évoluent déjà à un niveau très respectable tout en étant internationaux, pas mal pour des mecs de 21 ans. D’autres se sont vraiment égarés (en Thaïlande, division amateur, équipe B)

Xhaka, Rodriguez, Kasami, Seferovic et Ben Khalifa retenez leurs noms bientôt il mèneront l’équipe nationale Suisse sur la voie du succès et brilleront de mille feux en Europ et Champions League croyez moi !

NIGERIA U17 WCUP SOCCER

A la prochaine.

7 thoughts on “Champions du monde -17 ans en 2009, que sont-ils devenus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.