dim. Juin 16th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Coupe du monde 2014, il reste de la place pour une surprise en équipe de Suisse ?

6 min read

SuisseCarre

Bonjour !

2014 vient de commencer, 2014 ? L’année de JO d’hiver … et surtout de la coupe du monde au BRESIL ! Rendez-vous immanquable cet été, cette dernière va faire danser les peuples du monde entier.

La Suisse s’y prépare gentiment, après l’euphorie du tirage au sort qui l’a vu finir dans un des groupes plutôt faibles ,la Suisse affiche ses ambitions : minimum 1/4 de finale, ambitieux voire hautain ? Non, réaliste au vu des performances récentes et de la dynamique collective de la sélection. Notons également que c’est la dernière compétition pour Otmar Hitzfled qui prendra une retraite méritée à la fin de l’été (remplacé par Vladimir Petkovic). Si seulement les Suisses pouvaient offrir une sortie par la grande porte au plus Suisse des Allemands, une sorte de Heynckes 2 ressemblerait au casting idéal.

Soit, mais avec quels joueurs ? En y regardant de plus près on se rend compte que la plupart des joueurs sont confortablement installé et que leur chance de voir l’été sous le soleil brazileiro est grand. Dommage de connaitre les 23 sélectionnés 6 mois à l’avance … stop je vous arrête tout de suite on en connait qu’une petite quinzaine ! Ci dessous le résumé de la situation :

Gardien de but :

Le titulaire et l’actuel n°2 sont indétrônable, toutefois la hiérarchie entre les 2 peut encore bouger. Pour le poste du n°3 Marco Wölfli faisait, malgré son âge avancé, figure de favori, malheureusement son talon d’achille vient de la trahir. Sera-t’il apte pour la coupe du monde ? Rien n’est moins sûr au vu de la forme affiché par Roman Burki dans les cage du GCZ.

Ils iront au brésil : Diego Benaglio (30 ans, 54 sélections, Vfl Wolsburg) – Yann Sommer (25 ans, 5 sélections, FC Bâle)

Les outsiders : Marco Wölfli (31 ans, 11 sélections, Young Boys Berne) – Roman Burki (23 ans, 0 sélections, GCZ)

Défenseur droit :

Derrière l’inamovible Lichtsteiner la concurrence devrait faire rage, déjà rival dans leur club respectif (GCZ – Zürich) Lang la sauterelle garde une légère marge d’avance sur l’aîné des frères Koch, acquise grâce à des performances encourageantes lors de ses débuts sous le maillot de la Nati.

Il ira au brésil : Stephan Lichtsteiner (29 ans, 60 sélections, Juventus)

Les outsiders : Michael Lang (22 ans, 4 sélections, GCZ) – Philippe Koch (22 ans, 0 sélections, FC Zürich)

Défenseur central :

Von Bergen est le patron de la défense, à ses côtés personne ne s’était vraiment imposé avant l’avènement du jeune Fabian Schär, qui malgré un talent évident est coupable de sautes de concentration réguliers et dangereux au niveau international. Senderos, Djourou le duo de roman présent depuis des lustres malgré leur jeune âge devrait voir le brésil, car à défaut d’être extraordinaires ils bénéficient d’un temps de jeu régulier dans 2 tops championnats. Klose faisant banquette pendant que Lustenberger impressionne à Berlin avec le brassard fixé au bras, la messe semble dite …

Ils iront au brésil :  Steve Von Bergen (30 ans, 39 sélections, Young Boys Berne) – Fabian Schär (21 ans, 5 sélections, FC Bâle)

Les outsiders : Philippe Senderos (28 ans, 52 sélections, Fulham FC) – Timm Klose (25 ans, 8 sélections, Vfl Wolsburg) – Johannes Djourou (26 ans, 42 sélections, SV Hambourg) – Fabian Lustenberger (25 ans, 1 sélection, Herta BSC Berlin)

Défenseur gauche :

Ziegler avait perdu sa place de titulaire au profit du jeune Rodriguez lors d’un triste Pays de Galles – Suisse pendant lequel Gareth Bale lui avait dansé sur le ventre. Lente descente aux enfers pour le junior du FC Gland, après avoir parcouru une multitude de championnats il se retrouve actuellement embourbé dans la lutte au maintien avec le U.S. Sassuolo Calcio. A l’époque où Rodriguez avait pris le pouvoir il évoluait au FC Zürich, cette fois-ci Reto risque de perdre sa place de doublure au profit de Loris Benito qui explose après des débuts prometteurs sous le maillot de Aarau et qui fait aujourd’hui les beaux jours du … FC Zürich, dur.

Ils iront au brésil :  Ricardo Rodriguez (21 ans, 18 sélections, Vfl Wolsburg)

Les outsiders : Loris Benito ( 21 ans, 0 sélections, FC Zürich) Reto Ziegler (27 ans, 34 sélections, U.S. Sassuolo Calcio)

Milieu axial : 

La hiérarchie est ici aussi bien établie, les 3 napolitains se partagent les rôles plutôt défensif au milieu (Inler et Berhami sont les titulaires, Dzemaili le joker de luxe). Pour l’animation offensive Xhaka prend le relai quand il est pas aligné sur le côté. Derrière ce quatuor d’indiscutable Gelson est depuis longtemps le remplaçant polyvalent capable de boucher presque n’importe quel trou. Toutefois sa saison moyenne en Bundesliga pourrait le fragiliser, Schwegler est l’outsider n°1 pour lui chiper sa place. Capitaine de l’Eintracht Francfort et auteur de prestations de qualité semaine après semaine. Fabian Frei et Constanzo ont très peu de chance de voir le Brésil.

Ils iront au brésil :  Valon Berhami (28 ans, 45 sélections, Napoli), Göckan Inler (29 ans, 70 sélections, Napoli),, Granit Xhaka (21 ans, 23 sélections, Borussia Mönchengladbach), Blerim Dzemaili (27 ans, 31 sélections, Napoli),

Les outsiders : Pirmin Schwegler (26 ans, 13 sélections, Eintracht Francfort), Gelson Fernandes (27 ans, 46 sélections, SC Fribourg), Fabian Frei (25 ans, 4 sélections, FC Bâle), Moreno Constanzo (25 ans, 7 sélections, Young Boys Berne)

Milieu offensif latéral :

Les postes qui recueille le plus de candidatures crédibles sont sûrement les deux postes d’ailier, les choix seront compliqués. Shaqiri est le titulaire à droite, Stocker est lui favori pour la gauche. Barnetta figure dans le cadre depuis l’Euro 2004 et devrait, sauf énorme surprise, faire partie du voyage. Pajtim Kasami est la révélation de la fin 2013, impressionnant lors de ses premiers matchs sous le maillot rouge, il semble avoir convaincu Hitzfeld de lui accorder une place au soleil. Derrière ce quatuor la lutte est rude, Mehmedi et Drimic paraissent bien placés au vu de leurs performances assez remarquables en Bundesliga cette saison. Zuber pourrait être la surprise de la liste, lui qui est parti cet été au CSKA pour découvrir le haut niveau. Emeghara légèrement à la peine avec son nouveau club a surement laissé passer sa chance. Marco Mathys est défavorisé par son peu médiatique employeur, dommage ce joueur atypique mériterait de découvrir le niveau international.

Ils iront au brésil :  Xherdan Shaqiri (22 ans, 30 sélections, Bayern Münich), Valentin Stocker (24 ans, 21 sélections, FC Bâle) Tranquillo Barnetta ( 28 ans, 72 sélections, Eintracht Francfort), Pajtim Kasami ( 21 ans, 2 sélections, Fulham)

Les outsiders : Admir Mehmedi (22 ans, 18 sélections, SC Fribourg), Josip Drimic (21 ans, 4 sélections, FC Nuremberg), Innoncent Emeghara (24 ans, 9 sélections, AS Livourne), Steven Zuber (22 ans, 0 sélections, CSKA Moscou), Marco Matthys (26 ans, 0 sélections, FC St.Gall)

Attaquant :

C’est le point faible de la Nati depuis le retrait conjoint du duo Frei-Streller, personne ne s’est vraiment imposé. Longtemps promis au statut de titulaire Derdiyok a grillé ses chances, et son faible temps de jeu devrait lui faire manquer la coupe du monde. Seferovic est l’actuel « titulaire », statut acquis en grande partie à son but en fin de partie contre Chypre (c’est d’ailleurs son seul but en sélection !) qui permettait à la Suisse de s’imposer et de définitivement se placer comme favori du groupe. De l’eau a coulé sous les ponts et Haris est toujours là. A la Real Sociedad, il n’est pas vraiment titulaire mais pas remplaçant non plus, ce qui dans une attaque Vela, Griezmann, Manol Agirretxe n’est pas vraiment un scandale tant la concurrence est de qualité. La méforme de Derdiok devrait permettre à Gavranovic de participer une première fois à une phase finale de coupe du monde, Ben Khalifa patientera.

Il ira au brésil : Haris Seferovic (21 ans, 9 séléctions, Real Sociedad)

Les outsiders : Mario Gavranovic (24 ans, 9 sélections, FC Zürich), Eren Derdiok (25 ans, 46 sélections, Bayer Leverkusen), Nassim Ben Khalifa (21 ans, 2 sélections, Grasshoppers Zürich)

L’équipe de Suisse entamera sa préparation par un match amical le 5 mars à St.Gall contre la Croatie. Pour l’instant on ne connait pas la suite du programme.

A la prochaine !

logo-bresil-2014

7 thoughts on “Coupe du monde 2014, il reste de la place pour une surprise en équipe de Suisse ?

  1. Je mets une pièce sur : Burki, Lang, Ziegler (même si j’aimerais bien voir Benito en amical), Zuber, Gavranovic (vu la faiblesse du poste, tu peux mettre qu’il ira au Brésil…). Schönbächler dans les surprises possibles sinon. Et pourquoi pas Michael Frey, surtout qu’y’a la relève derrière en M21 (Tabakovic notamment). J’espère juste que Fantomas n’y sera pas…

    1. Effectivement Burki Lang sont bien placés. Pour Zuber l’éclosion de
      Kasami pose problème, et Gavranovic devrait effectivement faire partie
      du groupe mais je suis pas trop fan je préfère Ben Khalifa par exemple.
      Frey est très jeune et doit encore prendre de l’expérience mais dans le
      futur il me parait intérésant. Fantomas ? Derdiok ? Pareil j’en peux
      plus ! Le problème c’est que la en préparation il claque but sur but à
      voir sur la fin de saison …

      1. Ah Derdiyok 🙂

        Un moment j’étais comme vous, j’en pouvais plus !
        Mais il commence à me manquer … Suffit juste de regarder quelques videos de ses buts ou de son occasion contre l’Espagne il y a 4ans pour se rappeler à quel point il a du talent.
        J’espère un retour en force … Si ce n’est pas le cas, ce sera un énorme talent gaché (encore plus que Vonlanthen)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.