mer. Nov 20th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

On était à la Coupe du Monde de la liberté de la presse

4 min read

Reporters sans Frontières vient de publier son classement mondial de la liberté de la presse pour 2014. Et comme on est beaucoup attaché à ce droit d’information – et qu’on a pas grand chose d’autre à faire – on s’en est servi pour vous offrir en exclu le résumé de la Coupe du Monde, version RSF.

 

Groupe A : la Croatie tranquille, le Brésil d’une courte tête

La Croatie, tranquillement dans le ventre mou du classement de RSF, termine donc en tête de cette première poule. Le Brésil, et ses deux journalistes tués depuis le début de l’année, devance d’une courte tête le Cameroun, 131e pour arracher d’une courte tête sa place en huitièmes. Rien à dire pour le Mexique, 152eme, qui n’a guère fait illusion en terminant bon dernier, en raison notamment de la contre peformance de ses cartels.

 

Groupe B : les Pays Bas impressionnent, l’Espagne à la trappe

Grands favoris, et multiples tenants du titre européen en la matière, les coéquipiers de Klaas-Jan Huntelaar écrasent logiquement la concurrence. Mais la surprise vient des Socceroos australiens qui s’offrent à l’arrache le scalp de l’Espagne, qui au bout de 10 ans, n’a toujours pas réussi à délivrer des preuves que Rafael Nadal était dopé. Le Chili, malgré des progrès constants, n’est pas parvenu à remporter la moindre rencontre.

 

Groupe C : le Japon sans impressionner, la Grèce de justesse

Dans une poule assez faible où la Colombie termine assez logiquement en queue de classement, les nippons n’ont pas eu à forcer leur talent pour se hisser à la première place. Le second ticket pour les huitièmes se sera joué entre deux pays qui viennent de connaitre des troubles politiques et sociaux violents, mais ce sont finalement les Grecs qui viennent à bout de la Cote d’Ivoire pour deux petites places au classement RSF.

 

Groupe D : le Nouveau Monde écrase le Vieux Continent
Dans l’une des poules les plus relevées de la compétition, les deux équipes d’Amérique ont crée la surprise. L’exception d’Amérique centrale, le Luxembourg de la région, réputé pour sa défense des droits de l’homme, le Costa Rica termine ainsi en pole position ! Et à la surprise générale, l’Uruguay les talonne. Exit donc l’Angleterre, pourtant 33eme du classement mondial, et l’Italie, 49e (coucou Mediaset).

 

Groupe E : l’Europe tranquille
Il n’y aura pas eu photo. La Suisse, grandissime favorite, a écrasé la concurrence. Juste derrière, son voisin français, bien emmenée par la moustache d’Edwy Plenel, se qualifie aussi sans trop de difficultés. En même temps, les deux équipes se sont senties bien seules. Troisième, l’Equateur pointe en effet aux alentours de la 100e place mondiale avec des médias en grande partie contrôlés par le pouvoir, et les bouchers du Honduras à la 129e. Juste derrière l’Afghanistan.

 

Groupe F : l’Argentine, la Bosnie et les autres
Après avoir lutté jusqu’aux dernières minutes, l’Argentine réussi à prendre la première place malgré un journaliste à ce jour en prison, et un Javier Pastore pas retenu. La Bosnie, seconde, profite largement de la faiblesse des deux autres adversaires : le Nigéria où les médias sont intimement contrôlés pour des raisons de “sécurité”, et l’Iran, champion du monde à l’envers, en pointant à la 173e place. Sur 180.

 

Groupe G : le Ghana crée la sensation
Il n’y avait guère de suspens dans cette poule, où l’Allemagne était déjà presque qualifiée d’avance pour les huitièmes. Mais pour la seconde place qualificative, Ghana, Portugal et Etats Unis se tiraient la bourre. Et c’est finalement le troisième de la dernière CAN qui verra les matchs éliminatoires, en devançant le Portugal (30e), et les Etats Unis, où [SPOILER ALERT] des vices présidents poussent encore des journalistes sous des métros.

 

Groupe H : Belgique et Corée au dessus
Les Diables rouges terminent tranquillement premier de leur poule pour leur retour en Coupe du Monde. Comme quoi la neutralité paye. La Corée du Sud finit elle sur la seconde marche du podium sans trop de contestations. Derrière, l’Algérie, 121e se permet même le luxe de taper la Russie, 148e. TOUS SUR LES CHAMPS !

 

8E DE FINALE :
Australie b. Croatie
Uruguay b. Japon
Pays Bas b. Brésil
Costa Rica b. Grèce
Suisse b. Bosnie
Allemagne b. Corée
France b. Argentine
Belgique b. Ghana

QUARTS DE FINALE :
Uruguay b. Australie
Allemagne b. Suisse
Pays Bas b. Costa Rica
Belgique b. France

DEMI FINALE :
Allemagne b. Uruguay
Pays Bas b. Belgique

TROISIEME PLACE :
Belgique b. Uruguay

FINALE :
Pays Bas b. Allemagne

 

PS : Si la Finlande s’était qualifié, Teemu Tainio aurait soulevé le trophée le 13 juillet.

17 thoughts on “On était à la Coupe du Monde de la liberté de la presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.