mar. Sep 17th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Higuain, la pépite est en feu

3 min read

Il y a un homme qui ,sous les bords du Vésuve, inspecte la ville sous-jacente. Il observe. Il scrute. La ville tremble, elle est prise de convulsions, de spasmes. C’est jour de match. Le vieil homme se lève, allume sa vieille devant et sert à boire à son vieux chien. Salvatore met la chaîne 201 sur Sky, il y a le Napoli. Son déambulateur près de lui, Salvatore regarde son match, sirotant son petit expresso chaud et dégustant un baba fait maison. Salvatore est vieux, il en a vu des joueurs passer. Careca, Ferrara, Diego, les Cannavaro, Lavezzi, Hamsik, Cavani… Ce soir, il regarde le petit Gonzalo, homme à tout faire. Sur un long ballon, Higuain contrôle, crochète, et balance en finesse le ballon au fond des filets. Salvatore se lève et commence à danser, danser, danser. Et à chanter, chanter, chanter. « Gonzalogol, gol, Gonzalogolgol ». Higuain rajeunit,  Higuain fait sourire. Salvatore est heureux.

source : matchdujour.fr
source : matchdujour.fr

S’il y avait un homme irremplaçable l’année dernière au SSC, c’était bien Edinson Cavani. Partout à la fois, devant, derrière, sur les côtés, l’Uruguayen était un nouveau Dieu sur l’Olympe méridionale. Des buts de folies, et beaucoup, des passes superbes, et beaucoup, des courses effrénées, et beaucoup. Lorsque l’on annonce son départ pour le PSG, pour 60M, peu sont les énervés, nombreux sont les déçus, personne est heureux. On nous annonce Gonzalo Higuain pour 35M. Un scandale. 35M, c’est tout simplement ignoble. « Non li vale » avait même déclaré Salvatore. Comment lui dire qu’en Février 2014, les napolitains trouvent que 35M, c’est ¼ de la valeur du Pipita ?

Parce que Pipita est en feu. Immense, il joue le rôle de Cavani. Il court partout, organise, distribue. Il te sort des gâteaux 4 étages goût Cassis Mandarine Eucalyptus Goyave Papaye alors que tu avais demandé un cookie au chocolat nougat. 22 matchs, 12 buts, 7 passes décisives en Serie A. Et une importance cruciale dans le jeu collectif. Il lance Mertens sur sa droite les doigts dans le slip. Il lance Callejon sur sa gauche les mains devant ses yeux. Il trouve le filet  en sautillant sur une jambe. L’emprise d’Higuain dans l’effectif est beaucoup plus importante que celle de Cavani. Avec la méforme d’Hamsik, Higuain a dû prendre les rênes du jeu. Et il ne les lâche pas. Peu de joueurs ont sa capacité à se retrouver seuls dans la surface comme l’Argentin sur absolument tous les centres. Samedi encore, Inler lui délivrait une passe dans la profondeur qu’Higuain se fit un malin plaisir à pousser au fond d’une tête ravageuse. Comme son charme. Oups. Bref.

Higuain domine tout. Salvatore vient de terminer son match, son Napoli vient de gagner 3-0 contre la Roma. Après avoir sorti son engin tout rugueux de son slip et avoir dansé à poil, il est de temps d’aller se coucher. Il s’assoit sur son lit, dit au revoir à son chien, et se couche. Sur son plafond, un poster de Diego le surplombe. Diego lui parle des fois, et cette nuit il lui dit : «  GONZALOGOL, GOL, GONZALOGOL GOL GOL ».

15 thoughts on “Higuain, la pépite est en feu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.