lun. Juil 6th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Lettre ouverte à José Anigo

7 min read

Ce qui va suivre est l’oeuvre d’un supporter, un vrai.
C’est drogba2004 qui réagit sur lephoceen.fr à l’interview de José Anigo, et dit haut et fort ce que tout supporter de l’OM pense.
Laissons maintenant parler l’artiste. Voici le texte dans sa version originale :

« Ah mon cher J.A Alors là je te cache pas que je tombe sur cette interview et je souris. Un trés large sourire méme teinté d’une grande satisfaction car au lieu de parler tu aurais sans doute pour une fois du faire comme tes amis d’enfance le font : garder le silence. Oui je m’adresse à toi en te tutoyant cher José malgré que je sois un supporter marseillais, au sang bleu ciel et blanc et que pourtant bizarrement je n’ai pas cette « chance » de te connaitre personnellement. Je m’adresse à toi mais aussi au nom de tous ceux qui se reconnaitront.

J’ai bien dit que je ne lisais plus tes interviews cher Anigo car tu parlais soit pour ne rien dire soit pour parler de choses qui ne concernent pas normalement ton role de directeur sportif.

Mais là je vais faire une exception car tu vises avec ta sournoiserie habituelle une frange de supporters marseillais beaucoup moins minoritaire que tu crois ou dirais je que tu feins le penser. Donc d’une je vais réagir et de deux je vais par la suite « enfin » me diront certains bloguer mon post sur toi et ce qui t’est reprochable et directement imputable depuis 7 ans. Il me faudrait certes un bouquin mais j’ai synthetisé malgré que ça m’ait pris du temps pour relier les divers élements. Un peu de patience mais ce n’est pas le sujet pour le coup.

Revenons à nos moutons.

Quand je disais que je souriais doucement aprés ta declaration c’est pas pour rien. On retiendra les phrases en rouge. Le reste c’est pour enrober. Donc selon toi José anigo ceux qui te critiquent ou demandent ton départ sont je cite « tout sauf des supporters ». Ce qui est assez enorme c’est que juste aprés tu dis que les groupes des supporters t’ont appelé pour se dédouaner. On se demande d’ailleurs si les groupes de supporters de montpellier ou de lille ont le numéro du directeur sportif de leur club d’ailleurs. Si tant est qu’ils connaissent son nom. Je doute également trés fortement que les bad gones ou autres groupes lyonnais et aient le numéro de Bernard lacombe. Comprendra qui pourra.

Mais justement mon bon José ce que tu essaies de nous servir là c’est que ceux qui te critiquent sont tout sauf des supporters hors moi ce que je dirais plutot c’est que ce sont surtout les sbires à ta solde et ces manges-merdes qui se sucrent sur le dos du club en ayant aucun boulot à coté et qui dirigent la majorité des groupes de supporters dont tu parles qui ne sont pas des vrais supporters. Car ça serait vraiment le cas tu serais partie avec un gros coup de pied au cul depuis bien longtemps. Tout le monde sait également pourquoi Labrune est protegé comme aucun président de l’OM ne l’a été auparavant. Pourquoi j’entends ? Parce qu’il se cache bien au chaud derrière toi et derrière ces sbires qui n’ont pour amour que le fric de l’OM pour éviter d’étre inquièté. Car le jour ou tu sautes mon cher José, le gentil parigot brushingé il lui faudra bien plus que des coups de fils pour éviter qu’il soit ejecté façon james bond de son siège.

Ce qui est aussi trés beau et à mettre à ton actif c’est que ton cerveau à certaines limites que la raison ignore. Mettons ça sur le coup de ton crane chauve et du soleil qui doit tapper trop fort cet été car tu évites souvent de porter des casquettes pour le proteger. Dommage peut etre qu’avec un peu d’eau fraiche tu aurais des propos plus … cohérents. Un peu plus de suite dans les idées je sais pas moi. En effet tu oses quand méme sortir qu’on t’accuse de manipuler les supporters et que si c’etait le cas y’aurait pas de banderoles contre toi comme lors de ce match pour juste aprés dire que les gentils responsables de supporters t’ont appelé pour faire de la léchouille à leur gentil papounet qui ne manquera pas de leur donner une marque d’affection et un gentil biscuit. Ou comment dire tout et son contraire dans une méme phrase.

Mon bon José -ne le prend surtout pas comme une marque d’affection- pourquoi ne nous parles tu donc pas de toutes ces banderoles enlevées manu militari la saison dernière qui te visaient directement toi et labrune tandis que celles contre deschamps etaient laissées ? Pourquoi ne soulignes tu pas que si ces banderoles à ton encontre ont pu étre sorties c’est justement parce que c’etait à l’exterieur là ou la liberté d’expression des supporters marseillais a désormais beaucoup moins de chances d’étre bafouée qu’au vélodrome ? On en revient d’ailleurs aux gentils stadiers et aux gentils responsables de groupes de supporters marseillais qui t’aiment tant car ils aiment l’OM. Forcément…

Je finirais par sourire de nouveau avant de terminer car la dernière phrase soulignée n’est sans doute pas risible, je m’en veux donc un peu, elle est surtout pathetique et situe surtout le fait que tu n’as non seulement aucune parole mon cher José mais également aucune honneteté. Mais bon vous me direz ça on le savait déjà quand tu disais que tu partirais avec Pape diouf si jamais on osait le limoger pour ensuite étre bras dessus bras dessous avec le méme pauvre type qui est à l’origine de son départ et qui à moyen terme a signé l’arrét de mort du club. Passons.

Mais dis moi donc mon bon José toi qui aime tellement parler de cohésion désormais pourquoi ne l’as tu donc pas fais lorsque deschamps était là, lorsque déjà sous le feu des critiques tu ne manquais pas de vouloir l’achever en lavant ton linge sale en public le soir d’un match tel un vulgaire écolier ? Pourquoi n’as tu a ce moment là précis pas pensé à cette cohésion qui t’es apparamment soudainement si chère tout comme tu aurais sans doute du y penser cinq ans plus tot quand tu etais directement à l’origine du départ de Jean Fernandez ?

Pourquoi si cette histoire était une simple histoire entre hommes ne l’a tu pas tout simplement reglée en privé justement pour te cantonner à ton role de directeur sportif qui est sensé oeuvrer pour le bien du club et continuer malgré tout à aider son entraineur dans son travail comme ton travail le suppose et tout ça pour préserver l’interet supérieur du club ?

Cette cohésion qui fais désormais que tu t’offusques car tu es pour une fois directement visé-il etait temps- n’etait il pas possible d’y penser avant ? D’ailleurs as tu une seule fois en sept ans depuis que tu es à l’OM, évitons donc le cas deschamps, oeuvré pour le bien du club et decreté l’union sacrée autour de l’entraineur en place en évitant de penser à tes interets personnels à et celui de ceux qui t’entourent ?

La réponse est non mon bon José tout simplement pour que les mémes fusibles sautent tandis que tu restes gentiment installé dans ton confort avec un confortable salaire assorti d’un CDI à la clé. Du haut de ta si luxueuse et si bien gardée maison d’Aubagne. Au fait j’ai remarqué que tu es desormais tout content de t’afficher sur le banc. Aux cotés des joueurs et méme de l’entraineur qui doit sans doute te plaire non pas car il a un agent que tu aimes tant, ne faisant pas dans la paranoia, mais car il arbore surtout la méme coupe de cheveux que toi et qu’il ne sait sans doute pas-encore- dans quel traquenard il est tombé. C’est beau l’amour …

Mon mon bon José je dirais pour finir. Enfin finir je n’ai pas tout à fait fini car ceci n’est qu’une simple reaction à une declaration que j’apprécie une nouvelle fois fortement de ta part car tu reprends la mauvaise habitude de croire que le peuple marseillais dans son ensemble et donc ceux qui vivent pour l’OM se sentiraient ne serait ce qu’un millième de pourcent representés par toi et les quelques sbires à ta solde et à la solde de ceux qui payent ton salaire.

Je finirais donc mon post par un compliment, quelque chose que l’on ne peut t’enlever c’est vrai cher J.A. Malgré que tu ne sois qu’un simple accessoire d’un couteau suisse, comprenne qui pourra, je doute vraiment que tu sois dupe. Ca au moins je ne te l’enleverais pas. Je te donnerais donc un dernier conseil « ennemical » evite de faire de méme la prochaine fois que tu t’adresses aux supporters marseillais dans leur ensemble car la majorité silencieuse ou parfois contrainte au silence elle sait trés bien quel jeu tu joues et ce depuis trés longtemps. L’eau qui dort mon José. L’eau qui dort …« 

7 thoughts on “Lettre ouverte à José Anigo

  1. Bravo je pense comme toi et que les presidents des groupes de supporters ne s’approprient notre facon de penser on veut de anigo ni labrune mais on voulait conserver deschamps !

  2. Hé ben bien l article part contre tu aurais pu mettre les noms de rachid zaroual le caid des bas quartier les tonini et compagnie tous ces groupes qui comme des sansus accroché aux bourses de l om qui tue petit à petit..

  3. On en rajoute une petite couche via Pape Diouf aujourd’hui concernant l’affaire qui touche actuellement l’OM : 

    « Quand j’ai entendu commenter les propos du directeur sportif de l’OM, j’ai été, non pas surpris, par ce tissu de mensonges, d’insanités, de saloperies, parce que cela ressemble peut-être à l’homme, mais il était quand même bon que je puisse apporter deux trois précisions.D’abord, concernant Nasri, il faut savoir que lorsque nous avons fait son contrat, alors que nous pouvions être victimes de l’arrêt Webster qui pouvait voir le joueur partir pour une toute petite indemnité de compensation, il fallait jouer au plus serré pour le retenir. Mais la transaction de l’OM à Arsenal a été faîte complètement sous l’aval du conseil de surveillance, dont le président était le président actuel de l’Olympique de Marseille. Donc s’il y a faute, elle est collective. Mais je tiens à dire qu’il n’y en a pas, ni sur le plan de la légalité, ni sur le plan de la moralité.Ensuite, vu la manière dont j’ai quitté le club, avec la virulence de tous ceux qui ont voulu me faire partir. Si depuis lors, ils avaient trouvé une petite virgule mal placée dans ma gestion, croyez-moi, ces choses-là auraient été portées sur la place publique où je pense qu’ils m’auraient immolé. Mais ils n’ont jamais rien pu trouver. Tout simplement parce qu’avec Julien Fournier, nous avons mis un point d’honneur à ne jouer que pour l’intérêt de l’OM et toujours dans la transparence et la légalité.Je peux ajouter que je suis parti alors que les caisses étaient pleines. Qu’aujourd’hui on me dise qu’il n’y a plus beaucoup d’argent dans le club, je m’interroge : où est passé cet argent-là ? Donc je crois qu’il y a matière pour certains à se taire plutôt que de se manifester.Concernant le directeur sportif de l’OM, je peux vous dire une chose : il n’ose pas dire ce qu’il dit sur un procès verbal. Sur des écoutes évidemment on fait le beau, avec son interlocuteur, et ils ont pu parler de nous, avec Julien Fournier. Mais nous on peut se regarder dans une glace.Pour terminer, je dirais la chose suivante : je ne suis pas comme ceux qui, lorsqu’il voit leur nom cité dans une affaire, s’en remettent à la justice. Moi, je n’ai peur ni d’un procureur, ni d’un juge d’instruction, ni d’un policier ou d’un gendarme. Dans cette affaire-là, ils peuvent mener les enquêtes qu’ils veulent, ils ne trouveront pas la moindre trace d’un début d’une malversation. Parce que je suis un homme libre, qui s’emploie partout où il est à dire ce qu’il pense. Alors que quelqu’un qui sait qu’il y a dans ses armoires quelque chose qu’il n’a pas envie que l’on découvre, il ne parle pas ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.