dim. Déc 8th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

On était (vraiment) à Evian – Nantes

3 min read

Non pas un, non pas deux, non pas trois, mais oui. 4. Nous étions 4 à Evian – Nantes.

Pourquoi me direz vous?

Parce que Donass entame sa tournée des stades par un déplacement nantais à Evian avec un ami de la Brigade Loire.

Et également parce que votre serviteur s’est vu offrir 2 places VIP pour ce match. Corporate, il a donc invité @FinallyTibo du site des copains de Sharkfoot.

Et aussi parce que Evian Nantes! On ne pouvait pas louper ça !

18h, on récupère Thibaut à la gare, la belle équipe est au complet et nous voilà partis pour Evian, Thonon, Gaillard, Annecy !

On se sépare à l’arrivée au stade et on laisse les Nantais rejoindre leurs collègues. Nous, on va profiter de l’open bar avant le match (avec modération).

ipp
APERO

 Après le match, un repas gastronomique est organisé. Les tables ont des noms de joueurs.

Avant son départ, on a voulu immortaliser le passage de Daniel Wass à Evian
Le capitaine a évidemment droit à sa table

Après avoir tester le champagne local, la bière du coin, les petits fours et avoir participé à un grand jeu concours pour gagner un fabuleux maillot de l’ETG, on se dirige vers nos places.

ipp

Et là, surprise : on a de la mousse sur nos sièges. La grande classe.

Comment ça « mytho »? Non sérieux! Tu veux une preuve? Ok ok.

Déception : les sièges sontverts en vrai
Déception : les sièges sont verts en vrai

Bon, on arrête le roman photo même si on en a des topissimes.

A noter que dans l’avant match 3 supporters ont tenté de gagner une voiture en tapant la barre de 20m (2 essais chacun) mais repartent à pied.

Passons au match (on te file pas la compo, ça va tu la connais. En plus Benezet est sur le banc).

Première mi-temps assez insipide. Les locaux ne sont pas très entreprenants malgré une tentative lointaine de l’inévitable Daniel Wass. En face, Vizcarondo et Djilobodji ont des noms difficile à écrire mais font le taff.

En parlant de faire le taff, Mongongu c’est pas encore ça. Tacle dans la surface incompréhensible alors que Gakpé allait faire sa traditionnelle course en 6m. Pénalty.

Veretout plante évidemment.

Devant côté nantais, Bammou gâche 2 grosses occasions. Devant côté Evian, rien.

Ce qui fait faire à Thibaut et moi-même ce pari stupide : si Abdallah marque, j’achète son maillot. Joueur il renchérit d’un « si Gianni Bruno marque j’achète son maillot ».

0-1 à la pause.

La pause est marquée par un passionnant challenge Orange remporté par les petits d’Aix les Bains.

Ca reprend.

Rien de passionnant à noter en seconde MT, si ce n’est un but aussi joli qu’improbable de Bammou pour Nantes et quelques interjections de votre serviteur, accueillies avec surprise au sein de la tribune présidentielle.

Fini. 0-2. Nous n’aurons pas à acheter de maillot.

A la fin du match, on a bien tenté de récupérer le maillot de Monsieur Lannoy, arbitre de la rencontre, sans succès. On l’aura au moins fait rire, c’est toujours ça de gagner.

On rejoint alors nos amis nantais, bien heureux de ce résultat qui les envoie provisoirement sur le podium et nous rentrons chez nous. Avec une certitude : être en tribunes VIP à Evian, c’est comme être riche au Monopoly : ça sert à rien.

1 thought on “On était (vraiment) à Evian – Nantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.