lun. Sep 16th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Interview : être ultra au sein du 51e championnat européen, bienvenue au Pays de Galles.

9 min read

Alors qu’en France nos élites et « spécialistes » vantent sans discontinuer les résultats du Royaume-Uni dans sa lutte contre le hooliganisme et ses excès, une partie des anglo-saxons pleure la perte de son football. Des stades pleins mais silencieux, des règles et encadrement par dizaines, bref la Premier League s’est coupée de ses vrais passionnés locaux. Cette question a déjà été mainte fois été évoquée (et c’est tant mieux), grâce à cela le public a connu les projets indépendants qui existent maintenant dans tout le Royaume-Uni. Ainsi une bonne partie des connaisseurs ont entendu parler du Football Club United of Manchester, créé par des supporters désabusés.

Sauf que cela concerne un pays où les divisions se comptent par dizaines avec plus de 90 clubs professionnels : les gens sont intéressés, le public est présent aux matchs, les clubs trouvent un soutien. Mais que se passe-t-il quand le football n’est pas le sport roi? Bienvenue au Pays de Galles. Aujourd’hui nous avons rendez-vous avec Craig Mapstone, un des leaders des « Ultras 1901 » groupe de supporter de Port Talbot, ville du sud du Pays de Galles.


  TLMSF  – Salut Craig, merci de nous rencontrer. Commençons avec une question simple : qui es-tu et que fais-tu dans la vie?

   Craig – C’est un plaisir. Je suis le « Supporter Liaison Officer » [Responsable de l’encadrement des supporters, poste créé par l’UEFA mais peu ou pas utilisé en France.., Note personnelle] mais dans le civil je travaille pour l’équivalent anglo-saxon de votre « service des cartes grises » [En français dans le texte] (je pense que j’ai bon là).

CraigCraig et son drapeau.

 

 TLMSF – Chose inhabituelle, tu es fan d’un club de football gallois. Peux-tu décrire ton club et le championnat? Puis nous expliquer pourquoi c’est rare de suivre la Welsh Premier League (WPL) au Pays de Galles.

  Craig – Tu as raison, c’est inhabituel. La WPL est le plus haut niveau du football ici au Pays de Galles, elle a été créée en 1992. Avant cela, il n’y avait pas de ligue nationale et elle n’a été formée que parce que l’UEFA et la FIFA ont menacé d’exclure la sélection de toute compétition internationale parce qu’il n’existait pas de championnat national.  Avec ce changement, Swansea, Cardiff et d’autres clubs importants n’ont pas eu d’autre choix que de rejoindre la Football Association (FA) anglaise et de remonter toute la pyramide du football professionnel.

Au Pays de Galles, le championnat est perçu comme si il n’avait qu’un simple statut amateur, et cela se reflète dans les tribunes. L’affluence moyenne tourne autour de 100/200 spectateurs. Pourtant Port Talbot est un cas à part. Quand on supporte le club, on a un ressenti de liberté et d’indépendance [Underground pour les anglophones], comme si être pour Port Talbot était une révolte contre la norme et contre la vision édulcorée du supporter consommateur. Les 1901 (notre principal groupe de supporter) s’est rapidement imposé comme un des meilleurs groupes de la non-league [Appelation qui regroupe le football non professionnel au Royaume-Uni].

 

 TLMSF – Mais pour toi, c’est plus qu’un championnat, tu es un ultra de Port Talbot, deux mots qui semblent être une oxymore. Comment est-ce arrivé?

Craig – Je ne suis le club que depuis six ans maintenant. J’ai assisté à un match amical de pré-saison contre Swansea City et immédiatement un petit groupe de supporters de Port Talbot a attiré mon attention. Après ce match, nous avons beaucoup discuté et rigolé et ils nous ont invité à rejoindre le 1901 le vendredi suivant pour le premier match de la saison. Ce match avait absolument tout. L’atmosphère, le drame, les fumigènes et une égalisation de dernière minute contre la meilleure équipe du championnat. Jonah (l’entraineur de l’équipe à ce moment là) est venu vers les supporters et a annoncé que ce point acquis était le leur.

Je devais faire un choix le week-end suivant. C’était d’aller à Newtown avec PTT [Port Talbot Town] ou à Liverpool avec Swansea. Je suis allé à Newtown et depuis j’ai toujours suivi PTT.

IMG_20150920_162529

 

 TLMSF – Pour la première fois, le Pays de Galles s’est qualifié pour l’Euro. Malgré cela, chaque année le championnat gallois devient de plus en plus faible, comment est-ce possible?

Craig – C’est certain que c’est un moment magique pour notre équipe nationale. Mais notre championnat n’est que semi-professionnel alors que la sélection regroupe des joueurs comme Gareth Bale, Aaron Ramsey et Hal Robson-Kanu. Des joueurs qui sont des professionnels de très haut niveau, pendant que la majorité des joueurs de WPL s’entraine environ deux fois par semaine et ne gagnent pas plus de 100 ou 200£ par match.

Certains diront que la qualité du championnat s’est améliorée ces dernières saisons. Il y a peu les équipes qui se qualifiaient pour l’Europe perdaient les matchs par 10 ou 12 buts d’écart en aller-retour cumulés. En 2015/16, The New Saints [Le meilleur club du pays] et Newtown ont tous les deux passé un tour dans leur compétition européenne respective. Malgré cela, la réputation de la ligue n’a pas changé aux yeux du supporter lambda, et c’est une honte.

Craig tambourCraig et son tambour

 

TLMSF – En tant que fan, et même plus : en tant qu’ultra, tu es en conflit ouvert avec la fédération, quel est ton problème avec eux?

Craig – Je pense que c’est surtout un problème générationnel. Les dirigeants qui ont monté la fédération ont été ouvertement critiqué par beaucoup de monde, notamment par des gens de l’intérieur. Ces derniers ont lancé des accusations de corruptions et de conflits d’intérêt.

Plus spécifiquement avec PTT, en tant que groupe de supporter nous sentons que nous avons fait plus pour le championnat que la FAW [Football Association Wales] et pourtant ils ne l’ont jamais reconnu publiquement. Alors qu’un quotidien national du Royaume-Uni a couronné les 1901 du prix des meilleurs supporters de la saison en Europe.

La seule réponse que la FAW a eu à cet article fut simple : ils ont multiplié les officiels et stewards pour encadrer les supporters. Des rapports individuels ont été fait et envoyés à la police tout au long de la saison. Mais récemment ce fut la cerise sur le gâteau, lors de notre déplacement pour la demi-finale de la Coupe du Pays de Galles [dont les résumés sont disponibles sur le site, vu que j’étais du voyage!]. Un accident mortel ayant eu lieu sur la seule route qui traversait la montagne, nous ne pouvions pas arriver à l’heure au stade. Nous sommes arrivés à la 75e et PTT était mené 5-0. Mais malgré cela, ils nous ont demandé à tous de payer le prix entier du billet. Sachant que la plupart des gens étaient présents parce qu’ils avaient eu des places gratuites, nous étions désabusés.

 

TLMSF – Cette année, Port Talbot Town a gagné sur le terrain le droit d’être en WPL lors de la saison prochaine, mais finalement l’aventure continuera en seconde division. Comment est-ce possible?

Craig – …Bon… Chaque équipe est obligé d’obtenir une licence afin de participer au championnat. C’est un pré-requis et normalement cela empêche la promotion de certaines équipes de « première division » et de « Cymru Alliance » [Cymru = Pays de Galles en gallois] dans le nord du pays.

La licence couvre pas mal de domaines comme : les sièges dans les tribunes, les projecteurs, les sorties de secours, à combien d’endroit j’ai accès pour pisser et ainsi de suite…

Malheureusement pour Port Talbot cela couvre aussi l’aspect financier. Du coup le club n’a pas eu la licence et a perdu son appel contre la ligue. Cette dernière a justifié sa décision en parlant d' »instabilité économique » dans la région. Nous pouvons juste supposer que c’était dirigé vers les futures coupures de poste que va subir un des plus grands complexes métallurgiques du Royaume-Uni (si ce n’est le plus grand) qui est basé à Port Talbot même. C’est une affaire vraiment étonnante, mais des scenarii comme cela sont normalement attendus dans ce championnat.

 1901Les 1901 en pleine préparation du match.

 

TLMSF – Penses-tu que le problème des Blues (un des surnoms de PTT) est une chose récurrente au Pays de Galles? Si oui, serait-il possible d’améliorer la situation?

Craig – Oui c’est un problème qui est vu partout dans le pays. En tant que supporter, tu veux voir ta ligue grandir en franchissant les étapes mais c’est difficile d’envisager une solution. Un des plus gros soucis que nous rencontrons est la perte de vitesse des affluences. La structure du championnat fait que toutes les équipes se jouent plusieurs fois, environ quatre rencontres par saison, et le public en a marre. La majorité des clubs ne grandira jamais mais ouvrir la WPL à seize équipes au lieu de douze pourrait être un départ.

 

TLMSF – Vas-tu faire le voyage en France cet été pour suivre le Pays de Galles? Si non, pourquoi?

Craig – Oui j’ai prévu de venir pour l’Euro! J’avais des billets pour Pays de Galles vs Russie à Toulouse mais cela a été revendu sans mon consentement. Je ne rentrerai pas dans les détails ici mais j’ai prévu de venir dans la ville pour ressentir cette atmosphère si particulière.  [Important : Craig n’a pas eu de billets pour le Pays de Galles à l’Euro, j’essaie de lui en trouver un, si vous en avez un en trop ou revendable contactez moi sur Twitter @donass09 ou Craig @Craig_Map]

 

TLMSF – Comment peux-tu expliquer le fait qu’au Pays de Galles les gens ne sont pas vraiment fous du football local? Même si la sélection joue régulièrement dans un plus petit stade que le rugby, ce n’est pas plein pour la plupart des matchs.

Craig – Traditionnellement les gens vont plutôt voir Swansea, Cardiff ou Wrexham au nord. Même Bangor ou Rhyl ont déjà participé au football anglais et ont déjà eu des foules à quatre chiffres au stade.

Malgré tout mon respect pour l’équipe nationale, j’explique ces affluences par toutes ces années de souffrance pour les supporters et d’un jeu digne des plus mauvaises équipes européennes. Il n’y a pas si longtemps le Pays de Galles n’était même pas dans le top 100 de la FIFA. L’équipe jouait au Millenium Stadium et n’attirait pas plus de 20 000 fans dans un stade qui peut contenir quatre fois ce nombre, cela tue dans l’œuf toute possibilité d’ambiance.

Il faut féliciter la FAW pour avoir changé de stade en allant au Cardiff City Stadium. Les matchs de qualification se sont joués à guichets fermés (33 000 personnes) avec un beau football et dans une ambiance incroyable. Est-ce que la sélection aurait connu le même succès en restant au Millenium? Ce n’est pas certain…

 

656Début de tifo pour Pays de Galles vs Pays-Bas en novembre dernier.

 

TLMSF – Finalement, pourquoi ne supportes-tu pas un club comme Cardiff ou Swansea, le football serait plus facile à vivre pour toi.

Craig – Je suis un enfant de Swansea et j’ai grandi dans les travées de la North Bank [la plus célèbre tribune de l’ancien stade de Swansea] à l’ancien Vetch Field donc Swansea sera toujours mon équipe. C’est facile de dire que je suis contre le « football moderne » et tout ce que la Premier League représente, mais je tente de lier les gestes à la parole en donnant le maximum pour PTT.

Je ne ressens plus la même chose pour Swansea City et le club a changé, comme si c’était un club différent que celui que j’ai connu. Pourtant il a amené tellement de bonnes choses à la ville, beaucoup peuvent la placer sur une carte maintenant. Malgré tout, mon cœur est ailleurs maintenant.

 

TLMSF – Merci pour toujours, j’espère le meilleur pour toi et ton équipe. Vous reviendrez rapidement plus fort.

Craig – Merci mon ami. Espérons que nous ne remonterons pas trop rapidement, les 1901 sont impatients de profiter de ce nouveau championnat pour découvrir de nouveaux stades dans le sud du Pays de Galles. Diolch!

 

1 thought on “Interview : être ultra au sein du 51e championnat européen, bienvenue au Pays de Galles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.