mer. Oct 16th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

TLMSF interviewe Jérémy Berthod (Sarpsborg, Norvège)

6 min read

Né à Tassin-La-Demie-Lune, une commune proche de Lyon, Jeremy Berthod s’est constitué un joli palmarès suite à ses 4 années passées au sein du groupe Pro de l’OL. Après une saison où il n’a pu vraiment s’exprimer du côté de Monaco, il rebondit du côté de la Bourgogne, à l’AJ Auxerre, où il y passe une nouvelle fois 4 ans. Quelques mois de chômage plus tard, il découvre la Tippen Ligaen, en Norvège et signe à Sarpsborg 08, club promu en Division 1 norvégienne. Aujourd’hui il accepte de répondre à nos questions pour TLMSF.

On te connaît bien maintenant mais pourrais-tu décrire ton jeu en quelques mots ?

Je suis un latéral gauche un peu à l’ancienne. Comme je ne cours pas le 100 mètres en 10 secondes ( ni même en 15…), j’essaie de jouer avec ma tête et du vice pour arriver à défendre sur les fusées qui jouent attaquants. Sinon avec les deux pieds je me débrouille pas trop mal. (je te cache pas que de temps en temps, il m’arrive d’envoyer un centre derrière la tribune.)

Peux-tu nous expliquer ce départ en Norvège ?

Je suis resté 7 mois, de juillet à janvier au chômage. J’ai eu cette proposition au mois de Février alors j’ai pas hésité. Le terrain me manquait trop. Et cela me permettait aussi de découvrir un pays et une première expérience à l’étranger.

Comment se passe ta préparation d’avant saison ? (stages, matchs amicaux …)

En fait le championnat norvégien se déroule de Mars à Novembre. Du coup, nous sommes bientôt à la fin. On avait fait un super début de saison mais petit à petit on a dangereusement glissé vers le bas, voir le très bas depuis nos 8 défaites d’affilés. Mais on garde espoirs . A 8 journées de la fin, on est dernier mais à seulement 2 points de 3 équipes.

Comment est perçu le football là-bas ?

Le football n’est pas le sport national. Les norvégiens préfèrent les sports d’hiver. Ils sont d’ailleurs très forts en Ski de fond et biathlon ( même si Fourcade leur a bien mis le bois cette saison).

Par contre tous les matchs de première et deuxième division sont diffusés en direct à la télévision payante.

Mais je dirai que le public a autant d’intérêt pour le football masculin que le féminin.

Qui est la star de Sarpsborg ?

Je vais sortir la phrase classique : la star c’est l’équipe. On est une petite équipe qui monte de deuxième division. C’est la chose qui m’avait frappée en arrivant. Personne ne se prend pour une star. Les joueurs sont très accueillants. Ils sont aussi très lucides sur leur niveau et sur leur avenir. La moitié de l’équipe continue ses études. L’autres moitié a un travail à coté pour préparer l’après football. ET oui ici les salaires de footballeur ne leur permettront pas de vivre à la fin de leur carrière.

Donne-moi un point positif et un point négatif de la « TIPPE LIGAEN » ?

Le point positif est qu’il y a du talent. Il y a beaucoup de jeunes joueurs talentueux et c’est un championnat qui gagnerait à être connu. Aussi, la philosophie est de toujours essayer de jouer . Ici aucune équipe ne joue à 11 derrière et attend la contre-attaque.

Du coup c’est le point négatif de ce championnat. Tactiquement c’est un peu naïf. Les équipes ne sont pas très structurées.

Comment est l’ambiance dans les stades en Norvège ?

C’est très passif ! De temps en temps çà pousse un peu dans les moments chauds mais dans l’ensemble le public subit le match. Ce qui est sûr, c’est que tu ne te feras jamais siffler quand tu perds. Les supporters sont très fidèles et aiment leur club.

Que retiens-tu de toutes tes saisons en France ?

Forcément ce que je retiens en premier ce sont mes titres avec Lyon. Et c’est lorsque l’on n’en gagne plus qu’on se rend compte que c’était trop bon. J’ai eu la chance d’évoluer avec des grands joueurs ( Juninho, Coupet, Govou). Mais celui qui m’a le plus marqué c’est Sylvain Wiltord. J’étais à coté de lui dans le vestiaire et c’est un énorme professionnel. A l’entrainement il était toujours premier dans les footings, toujours à fond dans les jeux. Il restait 1 heure après les entrainements à s’étirer et à se faire masser . Et il se baladait toujours avec une bouteille d’eau.

Je retiens aussi mon année à Monaco où on ne m’a jamais laisser le temps de m’exprimer. Et les supers potes que je me suis fait mes 4 années à Auxerre( Pedretti, Chafni, Hengbart, Sammaritanno, Sorin)

Quel est le plus beau but que tu as inscrit durant ta carrière ?

J ‘en ai marqué 3 en 9 ans en France. Et cette saison j’en suis déjà à 3 en 20 matchs !!!!

Bon ce ne sont pas des buts spectaculaires , des retournées ou des frappes de mules à la Pierre Bouby.

Peut être mon premier avec Sarpsborg contre Sandnes. Déjà parce qu’il nouspermet de gagner 3-2. Et aussi parce que pendant 3 secondes j’étais dans la peau d’Yvan Zamorano, l’hélicoptère chilien.. je volais.. pour la vidéo du but elle est disponible sur mon site internet jeremyberthod.com. (un peu de promo au passage..)

Si tu devais retenir un match de football que tu as vu à la TV ?

France-Italie la finale de l’Euro 2000. Au niveau émotions c’était énorme !!

Et un seul que tu as joué ?

Mon premier match de Ligue des Champions à 19 ans contre le Bayern Munich au stade Olympique. On gagne 2-1 et Oliver Kahn se prend le poteau sur un coup-franc de Juninho. Vu du terrain, c’était impressionnant !!

Quelles sont les meilleures conditions, selon toi, pour participer à un match de Foot ?

Il faut déjà qu’il ne fasse pas trop chaud, sinon je fatigue vite…Un beau petit stade fermé avec une bonne ambiance. Un match qui vit où il y a des actions et des buts de dingues..Mais surtout une victoire à la fin.

Mais franchement les meilleurs matchs de foot restent ceux que je fais pendant mes vacances avec mes amis de Lyon. On se chambre, on rigole. Le niveau est en dessous de la 2ème division district mais c’est l’éclate. Le temps s’arrête pendant ces moments là. On finit carbo mais il reste toujours un peu d’énergie pour l’apéro et une bonne soirée.

Devant un match de foot, tu es plutôt Heineken, Ricard ou Coca Cola ? (boisson norvégienne autorisée)

J’ai du mal à regarder un match de foot en entier. Je vais regarder des bouts de matchs. Mais c’est vrai qu’ici on aime bien se faire des soirées foot-télé avec les autres joueurs. Et là il faut s’accrocher parce que niveau bière, ils envoient les norvégiens !!!

Tu es plutôt sortie entre potes ou soirée pépère à la maison ?

Je suis plutôt casanier. J’aime bien rester tranquille à la maison avec mon épouse à regarder la télévision. Après je ne suis pas contre une sortie de temps en temps. Le problème est qu’il me faut 1 semaine pour récupérer maintenant.

Si tu pars sur une île déserte, tu amènes quoi comme musique ?

J’écoute tous les styles de musique. Je peux passer du rap us à du Zouk, de la Funk à Celine Dion.

Le film que tu pourrais voir des centaines de fois ?

Avec mon frère on pourrait regarder « Rasta Rockett » tous les jours. On le connaît par cœur.

Moi personnellement j’aime beaucoup « le premier jour du reste de ta vie ».

En un mot :

Un favori pour la Ligue 1 ? Marseille

Un favori pour le Ballon d’Or ? Messi

Un favori pour la Tippen Ligaen ? Strømsgodset

Un entraîneur ? Laurent Fournier

Un stade ? Gerland

Un joueur ? Sylvain Wiltord

Une ville ? Lyon

27 thoughts on “TLMSF interviewe Jérémy Berthod (Sarpsborg, Norvège)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.