lun. Juil 6th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

TLMSF interviewe Dan Ito : « Mes rêves sont devenus réalité ! »

10 min read

Le plaisir et la découverte en plan de carrière. C’est ce que le footballeur japonais Dan Ito s’est fixé comme objectif tout au long de sa carrière de près de 20 ans. Une carrière qui n’est pas amenée à s’achever tout de suite et qui lui a fait découvrir 18 pays différents à travers toute l’Asie !

En effet en plus de son Japon natal, Dan Ito a évolué à Singapour, en Australie, au Viet Nam, à Hong Kong, en Thaïlande, en Malaisie, à Brunei, aux Maldives, à Macao, en Inde, en Birmanie, au Népal, au Cambodge, aux Philippines, en Mongolie, au Laos et enfin au Bhoutan !

A 40 ans et alors que sa saison et son passage au Bhoutan, au Thimphu FC, s’est achevé il y a quelques semaines, Dan Ito se cherche une dernière escapade pour boucler la boucle d’un long et beau voyage.

En ce moment au repos au Japon, TLMSF a profité de son temps libre pour vous faire découvrir celui que l’on pourrait définir comme l’un des plus grands globe-trotter du ballon rond. Tous nos remerciements à Dan pour sa disponibilité et on te souhaite tous le meilleur pour la suite de ton épopée !


English version available at the bottom of the page !

Special thanks to Dan Ito for this interview ! We all wish you the best for the future in the 19th country ! You’ll have to change your blog’s header.  😉

itothimphu


Bonjour Dan, pour commencer peux-tu te présenter brièvement à nos lecteurs ?

Je suis né et j’ai grandi à Sapporo, la principale ville de l’île d’Hokkaido tout au nord du Japon. Je suis fils unique et j’ai toujours aimé le sport. J’ai commencé le football à 10 ans après avoir lu le manga Captain Tsubasa qui m’a donné envie de jouer ! Jusqu’à mes 15 ans je faisais aussi du hockey sur glace l’hiver parce qu’on ne pouvait pas jouer au foot à cause de la neige. J’ai aussi participé à un tournoi international de collégiens aux USA en représentant le Japon.

C’est après que je me suis vraiment consacré au foot. Lorsque j’ai eu mon diplôme au lycée j’avais alors reçu une offre d’un club de J League que j’ai décliné. Je devais aussi penser à mon avenir après football. Je suis allé à l’Université de Sendai pour obtenir un diplôme d’enseignant tout en jouant pour l’équipe universitaire.

Une fois mon diplôme en poche je me suis engagé avec le Vegalta Sendai. En tant que pro, comme je le rêvais pendant mon enfance. Alors mes rêves sont devenus réalité !

Tu as donc débuté en pro au Vegalta Sendai en 1998, d’abord en JFL (3eme division) puis en J League 2 , quel est ton meilleur souvenir de tes débuts au pays ?

Mon meilleur souvenir c’est mon tout premier match avec l’équipe première à domicile au Yurtec Stadium, j’étais même titulaire pour ce match !

itovegalta99

Tu as ensuite vite fait le choix de partir à l’étranger, pourquoi ce choix ?

J’avais un autre rêve, celui de vivre à l’étranger, de voyager. En allant à Singapour et en jouant au football je pouvais alors réaliser mes deux rêves à la fois ! Quand j’étais étudiant j’ai voyagé à Singapour avec ma famille et j’avais eu un très bon feeling avec cet endroit. Et donc je voulais aller à Singapour pour y jouer au football.

Aujourd’hui tu as parcouru 18 pays d’Asie différents, et pour plus de clubs encore, quel a été le plus compétitif que tu aies connu ?

Concernant l’équipe je ne pourrais pas le dire. Au niveau du championnat dans son ensemble par contre oui. Je pense que la J League est la ligue la plus compétitive que j’ai connu à la fois pour le niveau de jeu que pour l’encadrement.

A un niveau moindre, j’ai par contre remporté plusieurs championnats, à Brunei, à Macao ou en Mongolie par exemple, et aussi disputé beaucoup de matchs internationaux ou de prestige. Des matchs de barrages d’AFC Champion’s League, de Carlsberg Cup à Hong Kong avec une sélection de joueurs du championnat ou des matchs amicaux contre l’AC Milan ou Newcastle lors de leurs tournées.

Et d’un point de vue personnel, quelle expérience liée à tes voyages ou au football t’as laissé le plus grand souvenir ?

J’essaye de trouver du plaisir et du fun dans chaque pays où je vais ! Par exemple j’aime l’alpinisme et quand j’étais au Népal j’en ai profité pour gravir l’Annapurna. Ça nous avait pris trois semaines pour y arriver ! C’était une expérience très excitante et dont j’en garde de grands souvenirs. J’aimerais dans le futur continuer avec l’Everest…

Est-ce que tu t’es fixé un objectif quant au nombre de pays où tu veux jouer ? Atteindre la vingtaine ?

Je veux en ajouter seulement un de plus. Pour un total de 19 pays parce que c’est un numéro très important pour moi. C’est avec le 19 que j’ai commencé à jouer en professionnel au Vegalta Sendai.

Aujourd’hui tu es au Bhoutan, comment ça se passe avec le FC Thimphu ? Comptes-tu y rester un peu ?

Je suis très heureux de jouer avec eux. Il y a beaucoup d’internationaux bhoutanais au FC Thimphu et aussi des jeunes joueurs avec du potentiel. Mais je n’y resterais pas la saison prochaine. Je me tiens à mes principes que je me suis fixé il y a 15 ans. Le premier est de rester seulement un an dans un même pays. Le second étant que j’aille ensuite dans un pays différent, même si l’on me propose une prolongation de contrat

Comment est vécue la participation du Bhoutan aux éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018 sur place ? Belle fête je suppose ?

Le football est très populaire ici ! Et les éliminatoires pour la Coupe du Monde ont apporté encore plus d’attention à celui-ci ! D’ailleurs le gouvernement et la fédération pensent très sérieusement à investir de manière plus conséquente dans le foot, on peut s’y attendre dans un futur proche.

Tu as plus que quiconque vu comment le foot se portait en Asie de l’Est, tu es optimiste pour le foot asiatique en général ?

Avant de voyager je ne savais pas qu’il y avait une longue histoire de football en Asie, mais à travers mes voyages j’ai réalisé que tous ces gens aimaient vraiment le foot.

Le développement du foot asiatique s’accélère. Il y a plusieurs gros investisseurs et les joueurs qui y évoluent ont un vrai potentiel. Je crois que notre football va devenir de plus en plus compétitif à l’échelle mondiale. Il peut devenir un vrai rival.

Si tu le pouvais, dans quel pays voudrais-tu retourner jouer aujourd’hui ? 

J’ai beaucoup d’amis et de connaissances en Asie et j’espère les revoir. Cependant je resterais fidèle à mes principes tant que je jouerais. Une fois que j’aurais raccroché, là oui je voudrais les retrouver et pourquoi pas en tant que coach.

Gardes-tu un œil sur la J League depuis tout ce temps ?

Oui je continue de regarder les matchs peu importe où je me trouve ! Je reste le fan numéro un du Vegalta Sendai ! J’y ai d’ailleurs rejoué un match avec eux contre l’équipe des anciennes gloires de la Juventus en 2014 pour le 20eme anniversaire du club ! L’équipe était alors constituée uniquement d’anciens joueurs du Vegalta.

danitosendai
Dan Ito vs Edgar Davids, oui oui c’est bien lui en arrière plan !

Quels sont tes projets pour la suite ? As tu des idées concernant ta reconversion ?

Je veux continuer à jouer l’année prochaine. Je ne sais pas encore dans quel pays ça sera en revanche. Je peux juste dire que ça sera très surement un pays d’Asie.

Et pour l’après football j’espère pouvoir utiliser mon réseau de connaissances pour trouver un poste dans le milieu du football. Comme par exemple consultant sur le football asiatique ou commentateur !

 


ENGLISH VERSION

Hello Dan, can you quickly introduce yourself to our readers?

I was born and raised in Sapporo in Hokkaido. Hokkaido is the northernmost main island of Japan. I am an only child of my parents, no sister and brother. I like sports. After I read Japanese comic Captain TSUBASA, I started playing football at the age of 10.

Until 15 year-old, I was playing ice-hockey during the winter, because Hokkaido is a snowy city, we cannot play football outside in winter. When I was primary school student, I played an international tournament in USA as Japan national squad member.

After 15 year-old I was devoted to football. When I graduated from high school, I got an offer from a J-League club. But at that time, I was concerned about my studies, thinking about life after retirement as a football player. I chose to go to Sendai University to get teaching license. And I got have this license of high school teacher.

I was dreaming to become a professional football player in childhood. After I graduated university, I joined Vegalta Sendai as a professional player. Dreams came true !!!

You grew up in Japan and started to play as a professional for Vegalta Sendai in J2, what is your best memory in Japanese football?

Most memorial thing is my debut match as professional player in Yourtech Stadium (Vegalta’s home stadium in Sendai). I was the starting member for this match !

Then you left Japan for a Singaporian team, why did you make this choice?

I had one more dream, it was living overseas. If I live in Singapore and play football, I thought I can reach two dreams in same time. When I was student, I travelled to Singapore with my family, I had a good feeling about Singapore. So I wanted to go to Singapore to play football.

At this time you played in 18 Asian countries, what was your most competitive team or championship you played in ?

About competitive team, I cannot choose one team. About league, I think the best competitive league is J-League, because high level, and good management.

During my Asian adventures, I won many championships.  like Brunei League Champion, Macau League Champion, Mongolian League Champion etc. And I use to play for many International Matches. i.e. Carlsberg Cup, Ac Milan and Newcastle United Asian tours, AFC Champions League Playoff etc.

And as a personal life experience what was the most memorable ?

I try to find fun in every country I visit. I like trekking mountain. When I was in Nepal, I spent 3 weeks to reach the top of Annapurna (a section of the Himalayas). It was a very exciting and memorable experience.
I want to try to climb the Mount Everest in the future !

Have you an objective about the number of countries you wanna discover as a footballer ? Maybe 20?

I want to add one more. Because 19 is a very important number for me, It is my first professional jersey number in Vegalta Sendai.

Now you’re playing in Bhutan, how is it going with Thimphu FC ? Do you plan to stay here next season ?

I am very happy to play with them. There are many national team members and young players who have good potential in Thimphu FC.

I don’t stay in Bhutan next season, because I have set two policies 15 years ago. I still continue to keep my policies till now. I play in one country for one year only. Even if I get an offer to extend contract, I leave the country, and go to an other.

Bhutan national team is playing the World Cup qualifiers for the 1st time of their history, how is it lived in the country ?

Football is very popular in there. This World Cup qualifiers attracted attention, Bhutan people (government, football association, businessmen etc) are also thinking of investing in football, it can be expected in the future.

More than anyone you saw how is developing football in Eastern Asia. Are you optimistic about asian footy future in these countries ?

Before visiting, I didn’t know there is a long history of football in Asia. After living, I realized all of local people love football. Asian football development is growing up now. Somebody invest big money to Asian country, and local player has potential.

I believe that Asian football will be more competitive in the world. They can become a tough rival.

If you could play again in a country, which one could it be ? 

I have many friends and teammates in Asia, I hope to see them again. However I have a policy, I have to go in a new country. In the future, after retirement, I want to back to there for coaching (as coach) or traveling.

Did you keep an eye on the J League during all this time ? Are you a Vegalta fan ? 

Yes, I keep watch in anywhere. I am the biggest Vegalta Sendai Fan!

And I have played a game against Juventus Veterans in 2014 in Japan. It was the 20 years anniversary match of Vegalta Sendai, all members are former players of the team.

What are your plans for the next years ? Any ideas for your post-football career ?

I will continue to play next year. But where… I am not decided yet. I can say it should be an Asian country.

About post-football career, during my adventure, I got many connections in every country I visited. In the future, I hope to use these connections for football business. For example, Asian football consultant or commentator.

1 thought on “TLMSF interviewe Dan Ito : « Mes rêves sont devenus réalité ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.