ven. Août 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Balade irlandaise #17 O’Donnell et Dundalk sacrés

3 min read

Vendredi 24 octobre 2014, Dundalk recevait Cork pour la « finale » de l’Airtricity League. Les locaux s’imposèrent 2-0 et furent sacrés Champions d’Irlande de soccer devant plus de 3000 personnes. Le premier but fût l’œuvre de Stephen O’Donnell, leur capitaine, qui avait vu sa saison « terminée » le 18 avril 2014, suite à une rupture des ligaments croisés antérieur et postérieur de son genou. 6 mois plus tard, il offre le titre à son club.

Il a failli arrêter sa carrière à l’âge de 28 ans, il est Champion d’Irlande pour la troisième fois avec trois clubs différents. Stephen O’Donnell s’est battu, et a été récompensé : il représente à merveille l’état d’esprit irlandais, le fameux « fighting spirit ».

Né à Galway, il débutait sa carrière dans les rangs de la réserve d’Arsenal FC, qu’il quittait en 2005 sans jamais avoir goûté aux joies de l’équipe première. Le milieu de terrain partit ensuite pour le club écossais de Falkirk, pour lequel il fit deux saisons pleines avant de rentrer au pays jouer pour les Bohemians de Dublin. Lors de sa seule saison dans la capitale, il remporta le doublé en 2008 (Championnat-FAI Cup).

S’en suivit une saison à Cork, une autre « à la maison » à Galway, toujours titulaire dans l’entrejeu, avant d’intégrer l’équipe des Shamrock Rovers en 2011.

Sous le maillot des Hoops, il remporta encore le Championnat, mais la belle histoire se déroule lors de la campagne en Europa League : Les rovers étaient opposés au Partizan Belgrade pour le dernier tour préliminaire avant la phase de poules. Le match aller en Irlande accouche d’un nul, 1-1. Match retour en Serbie, les irlandais souffrent, mais arrachent la prolongation, suite à un autre 1-1. C’est sur un pénalty obtenu juste avant la fin du match qu’O’Donnell qualifia son club pour la phase de poules, une première pour un club irlandais, exploit qui n’a pas été réédité depuis.

En 2013, il rejoint Dundalk, club du Nord, qui ambitionne de gagner le championnat. Lors de la saison 2013, le club finit second, juste derrière St Patrick’s Athletic. Partie remise en 2014, Dundalk survole tellement la Premier League qu’à trois journées de la fin les lilywhites ont 3 points d’avance sur Cork, avec deux matchs à domicile.

C’est là que le fameuse « pression » fit son apparition : deux nuls côté Dundalk, deux victoires pour Cork, et voilà les joueurs du Donegal seconds du championnat, contraints de battre leurs rivaux sudistes pour glaner un titre attendu depuis 19 ans dans la province du nord.

La finale tant attendu avait donc lieu dans un Oriel Park bondé, avec un O’Donnell titulaire dans l’entrejeu. Une surprise, le joueur revenait d’une grave blessure contractée 6 mois auparavant, et qui l’annonçait fini pour le football. Et le destin fit le reste : O’Donnell ne marque pas souvent, mais il sait choisir quand il doit être décisif : le capitaine ouvra le score juste avant la mi-temps mit les lilywhites sur la voie royale du succès, parachevé par un but de Gartland.

Dundalk retrouva une couronne qu’il n’avait pas vu depuis longtemps, et se retrouve le club historiquement le plus titré d’Irlande en dehors des clubs de Dublin.

O’Donnell et Dundalk, Dundalk et O’Donnell, l’histoire d’un retour triomphal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.