jeu. Juin 27th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Débats Allemagne #1 : Les favoris pour la saison

7 min read

Après le succès des débats entre autres sur le foot Italien la saison dernière, on a décidé de développer la chose. Pour cette nouvelle saison vous trouverez donc deux nouveaux championnats européens traités de la sorte sur TLMSF ! Après la Belgique, voici le second des nouveaux championnats à débarquer : l’Allemagne avec sa fameuse Bundesliga.

Pour bien faire nous avons décidé de réunir plusieurs experts, supporters de différents clubs, afin de récolter leurs avis sur différents sujets d’actualité ! Faisons les présentations de la joyeuse bande. Honneur à nos invités tout d’abord. On souhaite la bienvenue à Côme Laverse, fan de Freiburg que vous pouvez retrouver chez nos amis d’HorsJeu et de SoFoot , ainsi qu’à Quentin BZH que vous pouvez aussi retrouver chez les très bons Footballski, à Kamji29 qui de son côté voue un culte sans faille à Schalke 04, club du meilleur attaquant du monde et à Vinss, supporter du Bayern que vous découvrirez dans un prochain épisode. Quant à notre autre intervenant, vous le connaissez déjà sur TLMSF puisqu’il s’agit de Donass.

Pour lancer tranquillement la saison, nous traiterons tout d’abord de deux sujets cette semaine :

1- Qui part favori cette saison ?

2- Quels joueurs seront les patrons du championnat

( Oui, thèmes communs avec l’Espagne et la Belgique pour commencer, vous êtes de fins observateurs.)

Crédits : neoseeker.com
Crédits : neoseeker.com

@ComeLaverse :

Pour commencer avec les favoris, un petit pronostic du top 4 final. J’ose toujours croire à une chute du Bayern, et une chute « spectaculaire » jusqu’à la 4e place tant qu’à faire, avec une équipe qui est enfin mise à mal sur les différents terrains de Bundesliga et perd plus de points que prévu. Devant eux, il ne reste que trois places et là ça devient difficile à déterminer. Néanmoins, Wolfsburg, Leverkusen et Dortmund semblent suffisamment forts et sûrs d’eux pour y parvenir – et dans cet ordre inversé, avec Dortmund champion donc, je tente.

Côté bonnes surprises, Köln a eu un recrutement intéressant et ambitieux qui peut payer favorablement, même si je ne suis pas très excité par leur entraîneur Peter Stöger. J’en fais mes favoris pour agripper l’Europa League, à moins que Mayence ne leur passe devant sur le fil. Avec l’une de ces surprises, Schalke ne devrait avoir aucun mal à s’assurer une place européenne. Pour Gladbach, ça s’annonce difficile à cause du calendrier de Ligue des Champions qui va peser jusqu’à la trêve.

Enfin, mes favoris pour la descente sont Hamburg, même s’ils arriveront à se sauver en Relegationsspiel par une opération du St-Esprit, le Hertha Berlin qui ne s’est pas renforcé très sérieusement cet été et le FC Ingolstadt. Je sauve Darmstadt, pour le plaisir et pour la première fois de leur histoire.

Bayer_leverkusen

@Quentin_BZH :

Bon alors, déjà, je ne vais pas parler du Bayern, tout le monde les connaît, ça va être chiant et redondant. Focalisons nous sur un groupe de cinq équipes qui, selon moi, constitue une sorte de meute à la chasse du big boss intouchable depuis trois saisons. Il ne faut pas oublier que le Bayern n’a jamais réussi à gagner quatre titres de champion consécutifs. Voici les cinq équipes : le VfL Wolfsburg, le Borussia Mönchengladbach, le Bayer Leverkusen, le Borussia Dortmund et Schalke 04.
Ces cinq équipes ont un point commun, elles sont toutes bien coachées. Deux ont changé d’entraîneur, à savoir les deux clubs de la Ruhr, le BVB et Null-Vier, pour prendre Thomas Tuchel et André Breitenreiter. Tuchel a réalisé un travail remarquable avec Mayence alors que Breitenreiter, avec une expérience un peu moins grande, a fait de même avec Paderborn malgré la relégation immédiate après leur promotion en 2014. Hecking, Favre et Schmidt ne sont plus à présenter, ce sont des entraîneurs de niveau international.
Chaque équipe a son lot de points faibles et de points forts. Toutes jouent la Coupe d’Europe mais certaines jouent la Ligue des Champions, le mardi et mercredi, d’autres l’Europa League, le jeudi, en sachant que les équipes allemandes font très peu tourner. Il sera intéressant de voir si le BVB et Schalke réussiront à régler le problème des blessures, omniprésentes l’an passé, alors que, par exemple, Mönchengladbach est l’équipe qui en a eu le moins. Les deux rivaux historiques ont les effectifs les moins pléthoriques pour jouer les deux premières places mais si elles restent en bonne santé, il est possible qu’elles soient qualitativement supérieurs à Gladbach par exemple. Enfin, ces deux équipes ayant changé d’entraîneur, il est difficile de savoir quand est-ce que la mayonnaise prendra, si elle prend, alors que les trois autres équipes ont des groupes rodés et des systèmes de jeu connus. Gladbach a également perdu un joueur important, Kruse, qui a été remplacé de façon risquée par Drmic. Les autres équipes ont su garder leurs cadres techniques. A Leverkusen, Son, Castro et Rolfes ont été remplacés par Kramer et Aranguiz mais Calhanoglu et Bellarabi sont toujours là. A Schalke, Draxler, Höwedes, Huntelaar sont restés, Geis est arrivé. A Dortmund, Reus, Aubameyang ont prolongé, Hummels est resté. A Wolfsburg, Kevin De Bruyne est toujours là, pour le moment, comme Naldo, Gustavo ou Perisic. A Gladbach, les Fohlen ont su garder Xhaka, Herrmann, Raffael et compagnie.
Ainsi, j’irai avec le pronostic suivant. 2. Bayer Leverkusen, 3. VfL Wolfsburg, 4. Dortmund, 5. Gladbach, 6. Schalke.
Crédits : sport.gentside.com
Crédits : sport.gentside.com
@Donass09 :Pour cette saison 2015/2016, j’ai tenté le diable. Pas de Bayern champion à mes yeux. Déjà parce que y’en a marre, ensuite parce que je pense sincèrement qu’ils peuvent tomber face aux gros du championnat plus régulièrement que les dernières saisons. D’accord les recrues ont été impressionnantes (Vidal, Douglas Costa, Ulreich, Kimmich..), mais elles ne semblent pas dans la logique d’un club comme le Bayern. Rien que Vidal et son cerveau empli d’eau risque de craquer n’importe quand. Surtout que cette saison, le Bayern va avant tout chercher à retrouver la suprématie européenne. La champion’s league risque de prendre de l’énergie aux joueurs. Surtout si le championnat n’est pas plié à la mi-saison comme les deux dernières années. Après, München reste München et ils peuvent très bien marcher sur le championnat sans aucun soucis.

Le truc c’est qu’en face, les challengers ne manquent pas cette saison. Que ce soit le BVB et son changement de coach et ses nouvelles (intelligentes) recrues, Leverkusen et sa folie offensive, Gladbach et son collectif tout le monde est là. Dans une moindre mesure Wolfsburg sera là, même si la probable perte de son prodige De Bruyne risque d’être un sacré problème à gérer avec aussi peu de temps restant avant la fin du mercato. On peut aussi se risquer à parler de Schalke mais le club a une telle poisse chaque année que l’Europe sera déjà un bon objectif à atteindre.

Puis en bas, on espère que cette saison sera la bonne pour le HSV qui obtiendra enfin le droit amplement mérité d’aller rejoindre la 2. Bundesliga. Croisons les doigts.

1024px-Vfl_Wolfsburg.svg

@Kamji29 :

Comme une évidence depuis un moment, le Bayern reste le grand favori pour cette nouvelle saison. Cependant, on les attendra au tournant face aux autres grosses écuries de Bundesliga, nécessitant de faire mieux que la saison passée (sur les confrontation directes, le Bayern avait terminé au fond de la classe, derrière Wolfsburg, Gladbach et autre Leverkusen).

Le club qui semble de nouveau à même de se présenter en concurrent numéro 1 jusqu’à mai prochain est Wolfsburg. On a de nouveau pu assister lors de la Superpokal à des Wolfes qui tiennent tête au champion d’Allemagne jusqu’au bout.
Mon autre favori au combat pour le titre est l’équipe mené par l’excellent Roger Schmidt. En effet, le mercato du Bayer a été très intelligemment effectué. En défense, les Leverkusener ont fait sauter la clause de (lorsqu’il n’est pas blessé) Papadopoulos. Jonathan Tah, en provenance du HSV, fait parti aussi partie du renouvellement de la défense du Bayer, un pari de jeunesse après l’éviction d’Emir Spahic. Malgré les départs de Castro et Rolfes, le club peut se targuer d’avoir récupérer Kramer et Aranguiz. Mais le plus grand atout du Bayer par rapport à ses concurrents, c’est bien celui de savoir gérer en même temps le championnat et l’Europe.
Une chose qu’un Borussia Gladbach va devoir apprendre à faire. Le groupe de Lucien Favre, après l’échec en barrage de 2013, est désormais lancé dans le grand bain des poules de LDC. Reste à savoir si ils parviendront à gérer le surplus de temps de jeu au plus haut niveau européen, et une Bundesliga qui promet d’être plus disputé que jamais.
Enfin, en retrait par rapport aux nombreux changements intervenus ces derniers mois, les deux inséparables rivaux: le Borussia Dortmund et Schalke.
Les deux clubs de la Ruhr face à un tournant majeur: l’un espère tourner la page Jurgen Klopp et redevenir le principal concurrent allemand du Bayern, l’autre enfin se stabiliser et assumer le potentiel du club. Pour cela, le BVB et S04 ont fait appel à Tuchel (ancien coach de Mainz, tout comme un certain JK) et Breitenreiter (ancien coach de Paderborn). Pressing, football offensif et une véritable osmose de l’effectif, dans un style différent, est promis aux supporters. A priori, les deux ennemis jurés ne sont pas pronostiqués dans la lutte pour le titre outre Rhin. Cependant, tout comme Leverkusen, les deux clubs de la Ruhr sont expérimentés dans l’enchaînement championnat national/trophée européen. Un atout non négligeable pour deux candidats aux places de Ligue des champions.

1 thought on “Débats Allemagne #1 : Les favoris pour la saison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.