mer. Juin 26th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Débats Allemagne #4 : La sensation des promus

4 min read

Après une belle pause involontaire les chroniqueurs du débat Bundesliga sont de retour pour le troisième épisode de la saison. Le programme étant très chargé la parution sera divisée en deux parties. Aujourd’hui, première salve de questions avec en vrac : le départ de Lucien Favre, la sensation des promus mais aussi les historiques en perditions.

– La sensation des promus.

d8a69de828

Côme : Années après années, les petites surprises qui squattent la Bundesliga s’adaptent de mieux en mieux. Paderborn a fait croire au maintien un moment, avant de s’effondrer violemment. Je crains le même effet pour Ingolstadt, qui surprend jusque-là, surtout à l’extérieur (aucun but à domicile avant la dernière journée). Quand ils vont rentrer dans le rang et que les autres équipes maîtriseront plus leur sujet, ils peuvent vite retomber vers le ventre mou. Et en Allemagne, du ventre mou, on passe vite à la zone rouge. Pour Darmstadt, je suis plus confiant, sans raison, en tout cas pas des raisons statistiques.

Vincent : Cela devient un classique de voir des promus débarquer sans aucun complexe et engendrer des points en début de saison, avant de rentrer progressivement dans le rang. Je crois que ce n’est pas un mythe que de dire que la 2. Bundesliga est la deuxième division la plus forte d’Europe. Après je ne les ai pas trop vu jouer à part Darmstad, qui m’a semblé faire preuve d’un bel esprit d’équipe et d’une belle abnégation collective, à la fois contre le Bayern ou Dortmund.

Quentin : Deux vraies surprises tout de même. Commençons par la plus grosse, Darmstadt. En 3. Liga il y a deux saisons tout de même, il faut se rendre compte de la chose. Chaque saison, le promu surprise, comme Braunschweig, Fürth, Paderborn l’an passé, semble être plus proche de se maintenir. Darmstadt est bien parti pour avec des valeurs qui restent les mêmes. Des joueurs qui jouent au-delà de leurs capacités. Néanmoins, ils vont sûrement très vite rentrer dans le rang. Une fois qu’une mauvaise série s’installera, ce sera dur d’en sortir. Ingolstadt a plus de moyens, plus de bons joueurs. Ils peuvent jouer au foot. Là où Darmstadt a Niemeyer, Ingolstadt a Roger ou Groß, de vrais bons joueurs de football de Bundesliga. Là aussi, très bien coaché, par un Autrichien. Attention à la fin de saison. Ingolstadt avait eu du mal l’an passé en fin de saison en 2. Bundesliga. Mais il y a de quoi être bien plus optimiste pour le club sponsorisé par Audi que pour les Lilien de Darmstadt.

Stefan : Si il ya une chose à noter en ce début de saison, c’est bien le bon départ des promus 2015. A ce titre, on retrouve actuellement le champion de 2,Bundesliga 2014/2015, j’ai nommé FC Ingolstadt 04, à la 6ème place du championnat avec 14pts, devant des cadors tel que le Bayer ou Wolfsburg. Derrière, Darmstadt, étant successivement monté de 3.Liga pour la 2,Bundesliga et enfin la Bundesliga en l’espace de trois ans, occupe en cette 8ème journée la 10ème place avec 10pts. Ce qui est d’autant plus remarquable avec cette dernière, c’est de savoir qu’elle est invaincu après avoir jouer à Schalke, Leverkusen ou encore Dortmund. Porté notamment par Marcel Heller (4 buts et 1 passe décisive en 8 matchs), les hommes de Dirk Schuster ne sont pas nécessairement l’équipe la plus joueuse, se regroupant souvent derrière après avoir marqué, mais la solidarité défensive des joueurs et leur abnégation est à saluer. Au contraire, Ingolstadt, dont le sponsor premier est la firme Audi, sait se montrer plus joueuse que son camarade de montée. Sur le papier, l’effectif n’est pas transcendant, mais on retrouve quelques internationaux tels qu’Ozcan ou Hinterseer, évoluant tout deux avec la Wunderteam. Avec des équipes en extrême difficulté cette année comme Stuttgart, Hannover ou encore Augsburg, les espoirs de maintien des deux promus ne pourraient pas être aussi irréalistes, alors même qu’on condamnait Darmstadt avant le début de saison.

Donatien : Depuis quelques saisons, les promus surprennent. Ce n’est plus une nouveauté. Sans forcément réussir à se sauver, nombre d’entre eux laissent une impression de gâchis quand ils retournent lutter en 2. Bundesliga. Alors que d’autres équipes mériteraient ce sort (HSV…), ce sont souvent les nouveaux venus qui sont victime du niveau de la Bundesliga. Pourtant, l’exploit du maintien est de plus en plus crédible, surtout cette saison. Le phénomène Darmstadt (et ses deux montées en deux ans), ainsi qu’Ingolstadt sont deux équipes qui jouent sans aucun complexe. Alors que leur calendrier n’était pas tendre en ce début de championnat les deux « petits » ont bien réussi à se maintenir à un niveau tout à fait correct. Le tout grâce à deux collectif parfaitement huilés. Même si Darmstadt semble avoir légèrement plus de soucis pour faire le jeu que son partenaire de montée, le réalisme est présent et aide l’équipe dans sa quête de points. Il ne serait vraiment pas étonnant qu’une des deux équipes, ou espérons les deux, arrive à se faire sa place en milieu de tableau et ainsi obtenir une nouvelle place au sein de l’élite l’an prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.