lun. Juin 17th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Grèce 15-16 – Episode 9 : En roue libre

4 min read

Après trente journées, le championnat grec s’est achevé sur la victoire sans surprise de l’Olympiakos qui a soulevé le trophée après sa victoire 5-0 sur Kalloni, bon dernier. Une fin de saison très propre, aboutissant à un écart de vingt-huit points avec l’AEK, surprenant promu, qui prend la deuxième place.

TLM S’en Foot vous compte les derniers matchs de cette saison 2015-2016 avant l’arrivée des play-offs pour les coupes européennes.


 

Au dessus de la meute

Pendant toute la durée de ce championnat, l’Olympiakos a dominé cet exercice, étant sans foi ni loi face à ses adversaires. Et il faut dire que les joueurs de Marco Silva ont terminé la saison en beauté. Après une victoire facile 4-0 devant le Panthrakikos déjà relégué en Football League, le port d’Athènes enchaîne sur le terrain de l’Iraklis (2-0) et déroule contre le Panaïtolikos (5-2). Au terme de sa démonstration contre Kalloni (5-0), l’Olympiakos reçoit son quarante-troisième titre de champion de Grèce, fêtant ce trophée devant son public.

L’AEK Athènes a également rendu sa copie finale sans réelle pression. Rafik Djebbour et les siens se prennent les pieds dans le gazon de Kalloni (0-0), lanterne rouge et locataire du wagon pour la D2, avant de s’adjuger le Panionios (2-0) grâce à un doublé de Tomáš Pekhart dont un joli but d’une « Madjer« . Néanmoins, le dernier match de la saison gardera un goût d’amer car l’AEK s’incline 3-0 contre le Levadiakos avec notamment deux buts contre son camp…en deux minutes. Une belle année de remontée pour l’Aigle à deux têtes, ce qui s’annonce prometteur pour la saison suivante.

Du côté du Panathinaïkos, on a soigné la sortie. Après une petite peur contre le Veria FC (3-2), les Trèfles sont mués contre l’Asteras Tripolis (0-0) avant d’offrir un feu d’artifice contre Komotini (6-1) dont un quintuplé du suédois Marcus Berg. Le « Pana » prend la troisième place mais il risque d’y avoir une profonde remise en cause du côté du Stade Nikolaïdis. La saison fut assez compliquée et la différence avec l’Olympiakos s’est faites sentir dès le début. Le dernier titre de champion remonte à six ans. Ça commence à faire loin.

Le PAOK prend la quatrième place devant un Panionios qui a complètement raté sa fin de saison. Deux défaites consécutives contre l’AEK (0-2) et l’Atromitos (0-1) alors que les hommes de Marinos Ouzounidis avaient fait le plus dur contre les noirs et blancs de Salonique (3-1). De plus, les athéniens devaient normalement jouer les play-offs mais la fédération vient de leur interdire de participer à ce mini-championnat à quatre équipes du fait de soucis avec ses finances. Le club a fait appel.

Mais, dans le cas où le Panionios serait interdit définitivement de participer, c’est le PAS Giannina, sixième, qui se frottera aux gros du championnat. L’outsider par excellence à cette dernière place qualificative bénéficierait d’un coup du sort après ses victoires contre Platanias (2-0) et le Skoda Xanthi (1-0). L’Atromitos, septième, a le même nombre de point mais a perdu ses deux rencontres contre Giannina. Étrange saison pour cette équipe qui a frôlé avec la zone rouge pendant une grande partie de cette course.

Joie des joueurs du PAS Giannina après la victoire 1-0 contre le Skoda Xanthi. Source : Kathimerini
Joie des joueurs du PAS Giannina après la victoire 1-0 contre le Skoda Xanthi. Source : Kathimerini

En bas, rien de nouveau

Tombé au neuvième rang le mois dernier, l’Asteras Tripolis a bien terminé ce championnat. Deux victoires et un match nul qui permettent à l’Etoile de remonter timidement à la huitième place. Sur son dernier match de la saison, le Levadiakos met fin à une série de six matchs sans victoire, glanant les trois points contre l’AEK (3-0). Même statistique qui s’arrête pour l’Iraklis  après un succès 3-0 contre le Panthrakikos.

Le Skoda Xanthi aurait pu jouer les troubles fêtes pour les play-offs mais les coéquipiers de Karim Soltani ont craqué. L’AO n’a pas réussi à décrocher une seule victoire, freiné par Veria (1-1) et stoppé par Platanias (1-3) et Giannina (0-1). Le club termine avec sept matchs de suite sans victoire et une treizième place assez piteuse.

Enfin, les relégués, Panthrakikos et Kalloni, n’ont pas brillé et sont attendus en seconde division dans quelques semaines. Pour l’instant, en Football League, l’AE Larissa et Kerkyra, tout deux anciens pensionnaires de l’élite, sont promus et il reste six rencontres. L’Apollon Smyrnis et Trikala peuvent également accrocher une promotion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.