dim. Sep 22nd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

25e journée d’Eredivisie

5 min read

         J’adore l’Eredivisie. Il n’y a rien de plus cool que ce championnat. Pourtant, les ¾ des arbitres qui y officient ont un niveau scandaleux et ne cessent de fausser le championnat et ce, depuis quelques années. En soi, ce n’est pas grave, chaque équipe en souffre. Mais cette semaine, ça a probablement tué le suspense pour la fin de saison…

         On commence par ADO Den Haag – Go Ahead Eagles, un match décisif pour le maintien. Mike van Duinen ouvre le score dès la 5e minute avant que Danny Bakker ne double la mise pour les locaux 7 minutes plus tard. On pensait les Eagles déjà perdus, mais Gianni Zuiverloon relance l’intérêt du match avec un C.S.C. à la 25e. Mais l’ADO tient à l’Eredivisie et Roland Alberg marque le 3e but au retour des vestiaires. Marnix Kolder a beau réduire l’écart à la 72e, les 3 points vont à l’ancienne équipe de Lex Immers. 3-2.

Sans titre
On en parlera un jour de van Duinen. Quand les gens s’intéresseront au foot.

          Heerenveen – NAC Breda. Le match de milieu de tableau type. Le résultat de milieu de tableau type. Non ce n’est pas une victoire fleuve pour une des deux équipes mais un bon gros 0-0 bien crade qui n’arrange personne. De toute manière, les deux équipes s’en foutent.

         Autre match décisif pour le maintien, SC Cambuur – Roda JC. Alors qu’on se dirigeait vers un nouveau 0-0, c’est le diable Paco van Moorsel qui sort de sa boîte et qui offre 3 points aux promus  à la 92e minute pour plonger le club entraîné par Jon Dahl Tomasson dans la crise habituelle. Roda JC est dernier.

         PEC Zwolle – Heracles Almelo. Les deux équipes sont désormais au beau milieu du classement, sans rien à jouer pour les 9 derniers matches. Jeroen Veldmate ouvre le score à la 40e minute pour Almelo mais comme un mantra cette semaine, Furdjel Narsingh égalise à la 93e minute pour perpétuer le statu quo. 1-1.

         Le PSV est en train de revenir à fond les ballons sur le groupe de tête pour accrocher l’Europe. Sur leur route, un déplacement sur le terrain du N.E.C. Il faut attendre la 52e minute et un but de Bryan Ruiz pour donner l’avantage au PSV. Memphis Depay double la mise à la fin du match et le PSV remonte dangereusement pour Twente et le Feyenoord. 0-2.

Sans titre
Ne les aurait-on pas enterrés trop vite ?

         Le FC Utrecht recevait le FC Groningue dimanche à midi. Il a encore fallu attendre la fin du match et la 88e minute pour voir Johan Martensson donner la victoire au club d’Utrecht, qui s’extirpe un peu de la mouise dans laquelle ils sont coincés depuis le début de la saison. 1-0.

         Avant le Twente-Feyenoord de 16h30, l’Ajax Amsterdam recevait l’AZ. Il y a eu du suspense jusqu’à la 4e minute, quand Siem de Jong ouvrit le score pour l’Ajax. Ils déroulent ensuite en deuxième période, avec deux buts de Lerin Duarte (54e et 74e) entrecoupés du premier but en pro de Ricardo Kishna (61e). Bojan a encore été nul à chier.

         Le Vitesse est encore dans la course (désespérée) au titre et cela passait par une victoire face au RKC. Mais Kenny Anderson ouvre le score dès la 14e minute, sur une passe de l’homme qui a changé le visage de l’équipe, Evander Sno. Le Vitesse se réveille en deuxième période et enchaîne 3 buts, par Mike Havenaar à la 50e, Valeri Kazaishvili à la 52e et Christian Atsu à la 68e. Ils sont à 8 points. 3-1.

         Le main event, Twente – Feyenoord est un scandale. Le Feyenoord se voit refuser 2 penaltys évidents dans la première période, sur Lex Immers qui avait dribblé Nick Marsman, le portier de Twente, qui le plaque dans la surface et sur une main décollée du corps de Rasmus Bengtsson. Cependant, ils rentrent aux vestiaires avec un avantage d’un but, inscrit par Graziano Pellè à la 14e, une volée magnifique. Jean-Paul Boëtius double la mise à la 55e. Luc Castaignos réduit l’écart à la 68e. Dans les derniers instants, Lex Immers contrôle mal un ballon et l’emmène en corner. Mal dégagé, le ballon revient sur Cuco Martina qui marque à la 96e minute (5 minutes d’arrêts de jeu, M. Serdar Gözübüyük ne sait pas compter) d’une frappe qui trompe Erwin Mulder, gêné par Castaignos clairement hors-jeu d’un mètre. Que voulez-vous faire avec ça ? Ce match est un scandale, une honte footballistique. Graziano Pellè rentre aux vestiaires en tapant dans tout ce qu’il trouve, dont une équipe de scribouillards qui l’ont bien vu rentrer en rogne dans les couloirs sans s’écarter, préférant prendre la plus belle photo. Honteux, déprimant et écœurant. 2-2.

Sans titre
Tout le monde observe, personne ne tente de le calmer…
(telegraaf.nl)

 Les résultats

 ADO Den Haag 3-2 Go Ahead Eagles

SC Heerenveen 0-0 NAC Breda

SC Cambuur 1-0 Roda JC

PEC Zwolle 1-1 Heracles Almelo

N.E.C. 0-2 PSV Eindhoven

FC Utrecht 1-0 FC Groningen

Ajax Amsterdam 4-0 AZ

Vitesse 3-1 RKC Waalwijk

FC Twente 2-0 Feyenoord Rotterdam

 Le classement

          L’Ajax a 6 points d’avance sur Twente, 8 sur le Vitesse et 9 sur le Feyenoord. Ils rencontreront les 3 équipes sur les 9 derniers matches. En d’autres termes, le titre se jouera là (même s’il est clairement déjà joué, on ne va pas se mentir). Le PSV revient fort pour jouer la Ligue des Champions. Derrière, le maintien direct s’éloigne pour Roda JC, tandis qu’on lutte encore pour échapper à la Nacompetitie. Il se pourrait réellement que les 2 promus restent directement en Eredivisie l’année prochaine, ce qui serait sacrément classe.

          La semaine prochaine, le Vitesse va à Roda pour un match important pour les deux équipes, Twente se déplace à Utrecht et le PSV à Devanter. Le N.E.C. va à Zwolle et le RKC va à Alkmaar. On aura une bonne dose de matches inutiles comme ce Heracles – Heerenveen, ADO – NAC et Groningen – Cambuur. Mais bien évidemment, ce qu’on regardera avec intérêt, c’est le Klassieker ! Feyenoord – Ajax, la revanche des pensionnaires de de Kuip et leur dernière chance de croire au titre. On se rappelle du match aller et ce faux but de Sigthorsson (NON IL N’AVAIT PAS PASSE LA LIGNE). En attendant, ne faites pas comme moi : Stay classy, San Diego.

3 thoughts on “25e journée d’Eredivisie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.