mar. Août 11th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

3e journée d’Eredivisie 2013-2014

9 min read

De Klassieker. Enfin. On l’attend chaque année et il accouche souvent d’une montagne. L’année dernière, on se rappelle du but exceptionnel de Graziano Pellè qui égalise dans les dernières minutes pour éviter au Feyenoord de perdre à la maison et de la large victoire de l’Ajax à l’Arena 3-0 qui avait beaucoup fait pour le titre. Cette année, il arrive déjà à un moment important de la saison. En effet, pendant que le PSV démarre parfaitement, l’Ajax a déjà perdu un match et le Feyenoord deux…

Le plus beau match du week-end

Mais commençons par samedi après-midi (pas de match vendredi soir à cause des internationaux) avec une belle opposition entre le PSV et les Go Ahead Eagles. Si la première période fut très équilibrée entre 2 équipes particulièrement joueuses et en réussite sur ce début de saison, la deuxième période a tourné en faveur du PSV avec un but dès le retour des vestiaires de Florian Jozefzoon, titularisé en lieu et place de Bakkali, blessé, à la réception d’un centre de Matavz. Oscar Hiljemark double la mise d’une frappe lourde qui vient se loger dans le petit filet de Room à la 55e. L’équipe de Devanter ne baisse pas les bras mais se voit châtiée d’un coup franc de Depay à la 83e, avec une trajectoire à la Keisuke Honda que Room ne peut qu’accompagner dans ses filets. 3-0.

En même temps, l’autre promu, le SC Cambuur recevait leurs rivaux du FC Groningen (même si le vrai derby, c’est face à Heerenveen), auteur d’un bon début de saison. Le premier but a lieu dès la 2e minute, avec un ballon anondin torché par Botteghin qui profite à Michiel Hemmen qui n’a plus que le gardien à battre. A partir de là, le SC Cambuur se voit pousser des ailes et Marco Bizot a beau repousser l’échéance, Erik Bakker marque à nouveau, à la suite d’une très jolie combinaison avec Hemmen, d’une frappe enroulée imparable à la 21e. Pour couronner le tout, Ramon Leeuwin marque de la tête dans les arrêts de jeu de la première période. Groningue se prend à croire à un retour après une tête victorieuse de Michael de Leeuw dès la 50e, à la suite d’un travail exceptionnel de Rasmus Lindgren, entre contres favorables et dribbles chaloupés. Mais Wout Drost d’une frappe croisée à la 68e en a décidé autrement. Première victoire de Cambuur depuis leur retour dans l’élite. 4-1.

Le RKC Waalwijk, transcendé depuis l’arrivée de Romeo Castelen, recevait l’AZ, auteur d’un bien meilleur début de saison que l’année dernière, et ce, sans Altidore ni Maher. Un Américain en remplaçant un autre, c’est Aron Johannsson qui score le premier but du match pour l’AZ, son 3e en 3 match, grâce à un contre favorable qui l’envoie en 1 vs 1 face à la copie tchèque de l’acteur Jon Seda (le marine Basilone dans The Pacific), Jan Šeda. Rentré peu de temps avant, le Frenchie Jean-David Beauguel score un lob fabuleux à la 83e après une course folle. Sur le coup d’envoi, Nemanja Gudelj envoie un long centre dans la surface des locaux. Michael Lamey se troue comme un poussin et Maarten Martens fusille Seda. 1-2.

S’il y a bien un club qui passe pour une surprise mais qui n’en est pas une pour les connaisseurs, c’est bien le PEC Zwolle, reçus par le NEC Nimegjen, en pleine déliquescence. Jesper Drost ouvre le score au quart d’heure de jeu pour les visiteurs en ayant bien suivi son ballon, d’une tête après avoir vu sa frappe repoussée par Johnsson. 3 minutes plus tard, c’est au tour de Kamohelo Mokotjo de tromper de près le portier suédois. A la 36e, c’est Fred Benson qui reçoit un centre sur lequel Johnsson se troue et qui marque son but personnel avant de valider son doublé à la 49e minute, encore de très près, encore à la réception d’un centre. Youness Mokhtar en marque un cinquième deux minutes plus tard pendant qu’Alex Pastoor, l’entraîneur du NEC, commence à checker Pôle Emploi. Le seul motif de satisfaction pour le NEC sera le but franchement joli de Christophe Hemlein, qui frappe de 30m à ras de terre à la suite d’un corner pour tromper tout le monde. Mais le score est là, 1-5. 9 points pour Zwolle, 0 pour Nimègue.

En prime-time, le Roda JC Kerkrade accueillait le Vitesse Arnhem au Parkstad Limburg. Il faudra attendre la 62e pour voir Patrick van Aanholt se jouer de la défense de Kerkrade pour servir Qazaishvili à l’entrée de la surface qui trouve la lucarne de Filip Kurto. Cependant, moins de dix minutes plus tard, Roda bénéficie d’une énorme erreur de Kashia, qui passe n’importe comment la balle à Leerdam. C’est intercepté par Frank Demouge qui lance Fledderus. Le sauveur de l’année dernière tape la barre et Marc Höcher, très excentré, parvient à marquer dans les cages vides mais dans un angle mort. 1-1.

Regard vide de Pellè. WHAT THE FUCK IS GOING ON ?

Le dimanche, c’était bien évidemment le grand jour, de Klassieker, Ajax – Feyenoord, déjà un match décisif. Comme la semaine dernière, Graziano Pellè ouvre le score dès la 7e minute à la suite d’un joli coup franc de Vormer, catastrophique sur le reste du match, sur un contrôle loupé sur lequel Kenneth Vermeer se troue. L’Ajax domine et égalise sur un penalty provoqué par une jolie simulation de Christian Eriksen sur une ”faute” de Ruud Vormer (WHAT A SURPRISE). Kolbeinn Sigthorsson marque même un doublé quelques minutes plus tard d’une tête qui tape deux fois la barre mais qui passe la ligne, sur un centre de Ligeon à la suite d’une touche imaginaire (sérieusement, regardez les images). Défaite scandaleuse pour le Feyenoord ? Non. Si les 2 buts sont entachés d’erreurs d’arbitrage (lamentable hier, avec une volée de cartons au faciès pour les excités du Feyenoord, comme Vilhena, Mulder ou Immers), le Feyenoord n’a rien montré de bien pendant près d’une heure. C’était aussi le premier match de Samuel Armenteros, bien intégré et plutôt remuant. En attendant, on est encore à 0 point. 2-1.

Le NAC Breda recevait l’ADO Den Haag et il a fallu attendre le dernier quart d’heure pour voir les choses se décanter. En effet, Aaron Meijers marque de 25 mètres pour ouvrir le score pour les visiteurs. 10 minutes plus tard, Gino Coutinho tente un remake de Barthez sur Ronaldo et le loupe, dézinguant Alex Schalk, qui se venge sur penalty. Heureusement pour Coutinho, l’ADO rattrape sa bêtise, grâce à Michiel Kramer dans les derniers instants du match. 1-2.

Le SC Heerenveen, quant à lui, recevait l’Heracles Almelo. Le match démarre bien pour le SCH avec un but de près du goleador Alfred Finnbogason dès la 3e minute. Lerin Duarte égalise d’aussi près juste avant la mi-temps. A l’heure de jeu, Ben Rienstra trouve le petit filet du portier local d’une frappe pure aux 30 mètres pour donner l’avantage à l’Heracles. Joey van den Berg redonne espoir à Heerenveen alors qu’il ne reste qu’un quart d’heure mais une reprise ultra-puissante de Bryan Linssen entérine la victoire des visiteurs. 2-4.

Pour finir, le FC Twente se retrouvait face au FC Utrecht, pour la revanche des play-offs pour l’Europe. La vengeance est un plat qui se mange froid. Sous ses abords très ”Secret Story Kikoo FaceBook”, ce proverbe était adéquat hier tant Twente a fait payer à leurs tortionnaires de juin qu’il ne fallait pas les éliminer (pour aller se faire taper par Differdange). Dès le début du match, Quincy Promes ouvre le score d’une frappe croisée dans une défense amorphe. A la 11e, c’est Dusan Tadic sur penalty (abusif) qui double la mise. Luc Castaignos est à la conclusion d’un centre de Tadic à la 25e avant d’en reprendre un autre de la tête cette fois, 12 minutes plus tard, pour pousser le score à 4-0 à la mi-temps. Quincy Promes sera à la réception d’un nouveau centre, à la 68e minute, avant que Bengtsson ne parachève la marque avec un sixième but de la tête dans les arrêts de jeu. 6-0.

Les Résultats

PSV Eindhoven 3-0 Go Ahead Eagles

SC Cambuur 4-1 FC Groningen

RKC Waalwijk 1-2 AZ

NEC Nimegjen 1-5 PEC Zwolle

Roda JC Kerkrade 1-1 Vitesse Arnhem

AFC Ajax Amsterdam 2-1 Feyenoord Rotterdam

NAC Breda 1-2 ADO Den Haag

SC Heerenveen 2-4 Heracles Almelo

FC Twente 6-0 FC Utrecht

LE CLASSEMENT

Je ne comprends pas. J’ai envie de pleurer. C’est incompréhensible. Cette Eredivisie 58 est une énigme. Alors oui, ce n’est que le début. Mais l’équipe qui n’a pas changé se retrouve dernière avec 0 point alors qu’elle était favorite pour le titre. La faute à quoi ? Une blessure du meilleur arrière droit du pays, des arbitres qui cartonnent au faciès (de Vrij, Schaken, Immers, Clasie, Vilhena et Mulder ne sont pas les joueurs les plus calmes et les plus doux, ils prennent des cartons jaunes ou rouges abusifs), un coach qui tente des choses ridicules (Vormer starter alors qu’il est nul, Cissé et Goossens dans le même cas sur les semaines précédentes, un 4-4-2 alors que le Feyenoord joue en 4-3-3 depuis 3 ou 4 ans…). Derrière, l’Ajax n’est pas transcendant et les jeunots du PSV cartonnent. Zwolle gagne encore face aux gros et capitalise face aux petits. Bony manque cruellement au Vitesse… Les vrais énigmes, ce sont Utrecht et le NEC, lamentables depuis le début du championnats. Quant aux promus, ils produisent du très beau jeu et les Eagles de Devanter ne sont pas vernis. On va voir la semaine prochaine, mais le titre risque de se jouer entre le PSV et l’Ajax et vu l’effectif du PSV, l’Ajax se dirige vers un four-peat. MAIS LE FOOTBALL, C’EST BEAU, C’EST INATTENDU, BORDEL ! ALLEZ LE FEYENOORD !

Fred Benson, à la tête d’une surprenante équipe de Zwolle


Vendredi, on ouvre avec un Heerenveen – Ajax assez sympathique. Le NEC reçoit le RKC pour le dernier match d’Alex Pastoor en cas de défaite. L’Heracles reçoit le PSV pour leur infliger leur première défaite (ou premier nul), l’ADO rencontre Roda sur le match dont on se fout comme de nos premières chaussettes, le PEC Zwolle reçoit le SC Cambuur et les Eagles affrontent Groningue dans des matches qui promettent d’être animés. Dimanche, le Feyenoord reçoit le NAC dans ce qui sera aussi probablement une des dernières chances de Koeman si ça se passe mal en Europe jeudi. On finira sur deux jolis Twente – Vitesse et Utrecht – AZ. Ca sent mauvais pour Jan Wouters, l’entraîneur d’Utrecht.

#PointEurope

Ca y est, l’Europe a bien commencé. En tout cas, les tirages ont presque tous eu lieu et on va se faire un petit point sur les équipes néerlandaises en course. (Vaut mieux le faire maintenant, on risque de ne plus en avoir très vite).

Ajax : Pas encore commencé. Phase de poules de la Champions League, par contre.

PSV : Le PSV a fait son entrée dans le troisième tour des qualifications de la LdC en écartant facilement le Zulte-Waregem 3-0 et 2-0. Le tirage leur a donné le Milan AC dans les barrages, qui se joueront cette semaine et la prochaine.

Feyenoord : Ils font leur entrée en Europa League sur ce tour de barrages cette semaine. Ils sont tombés sur le pire club possible sur ce tirage : le Kuban Krasnodar, 9e de sa ligue après 5 matches. Courage ! ALLEZ FEYENOORD !

Vitesse : Ils sont entrés au troisième tour des qualifications de l’Europa League face au Petrolul Ploiesti et… ont réussi à se faire éliminer de manière lamentable. Après un 1-1 au premier match, ils ont perdu 2-1 sur le retour, avec un coup franc roumain victorieux dans la dernière minute.

Utrecht : Attention, on atteint un niveau de scandale assez élevé. En effet, Utrecht rentrait au second tour des qualifs face à Differdange. Non contents d’aller paumer le premier match 2-1 en menant 1-0, ils ont fait match nul 3-3 au match retour. Elimination. FACE A DES LUXEMBOURGEOIS. Bullshit.

AZ : Comme le Feyenoord, ils rentrent en barrages de l’Europa League et tombent face à l’Atromitos. Techniquement, c’est faisable. Mais Utrecht – Differdange, c’était faisable, aussi. Tocardinhos.

Allez, bisous. A Lundi prochain pour de nouvelles aventures bataves.

(crédits photos : zimbio.com, ad.nl et Fox Sports)

5 thoughts on “3e journée d’Eredivisie 2013-2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.