dim. Jan 26th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

AZ, balade en bord de mer

14 min read

Naissance d’un futur champion

En 1967, afin de se pérenniser dans le football professionnel, les clubs d’Alkmaar ’54 et FC Zaanstreek fusionnent et deviennent AZ’67. Le club décide dans un premier temps de s’appuyer sur des joueurs étrangers. Dans un premier temps, les résultats sont là, puisque le club monte en Eredivisie dès 1968 après avoir fini 2e en deuxième division. Mais AZ va subir le retour du boomerang, tout d’abord en 1971 et la relégation du club en D2, puis avec une grosse dette à combler malgré la remontée en Eredivisie en 1972. Heureusement, Klaas et Cees Molenaar, anciens joueurs du FC Zaanstreek (sous l’appellation KFC) ont décidé d’acheter le club après avoir fait fortune dans la vente d’électroménager avec leur entreprise « Wastora ». Les nouveaux propriétaires vont lancer AZ vers ses premiers excellents résultats. Le club s’installe dès 1974 dans le top 8 et n’en ressortira pas tout de suite. Sous les ordres d’Hans Kraay Sr. AZ finit 3e en 1977 et se qualifie pour sa première coupe d’Europe, la Coupe UEFA. La saison 1977/1978 est incroyable pour l’AZ entraîné cette fois par Cor van der Hart. Ils débutent en coupe d’Europe contre les Red Boys de Differdange et ne leur laissent aucune chance, après une victoire à Alkmaar 11-1 avec 4 buts de Jan Peters, 3 de Kristen Nygaard, 2 de Kees Kist et enfin 1 but de Peter Arntz et le capitaine Willem van Hanegem. Pour le retour, au Stade du Thillenberg, Kist y va de son triplé, Henk van Rijnsoever et Willem van Hanegem sont les autres buteurs lors de la victoire 5-0. Au tour suivant, AZ’67 va très bien résister en face d’un ogre, le FC Barcelone de Rinus Michels, Johan Cruijff et Johan Neeskens. Après avoir accroché les Blaugrana 1-1 à Alkmaar, Neeskens répond à Nygaard pour Barcelone, au Camp Nou, c’est Kees Kist qui répond au Blaugrana Carles Rexach auteur d’un but sur penalty. Lors de la séance de tirs au but, tout le monde réussit son tir, sauf Kristen Nygaard (3e tireur) et c’est Johan Cruijff qui qualifie son FC Barcelone aux dépens d’AZ’67. La saison se poursuit, et alors que le club finit 3e en championnat derrière PSV et Ajax, le club se qualifie pour la Finale après avoir éliminé Fortuna (2-0), FC Amsterdam (1-0), Wageningen (2-1, 1-0) et Excelsior (2-1, 3-0). En Finale contre l’Ajax de Krol, Lerby, Geels ou encore Arnesen, l’AZ de Van Marwijk, Van Hanegem ou encore de Metgod, s’impose 1-0 grâce à un but de Henk van Rijnsoever sur une passe de Van Marwijk. AZ’67 remporte là son premier trophée en à peine 11 ans d’existence.

Les années Fast

En 1978/79, AZ rencontre le Ipswich Town entraîner par Sir Bobby Robson. Le duel d’AZ’67 avec le club anglais est trop difficile et après avoir perdu 2-0 à l’aller, AZ accroche un 0-0 au retour et est éliminé. En 1979/80, AZ tient bon pendant très longtemps derrière l’Ajax et finit à 3 petits points derrière le club de la capitale. Cette 2e place les qualifie pour la Coupe UEFA 1980/81, qui reste à ce jour la meilleure saison de leur histoire. En plus de finir pour la première fois champion des Pays-Bas avec 60 points, soit 12 points de plus que l’Ajax. Cette saison là ils n’auront perdu qu’un seul match et auront marqué 101 buts en 34 matches. En coupe des Pays-Bas ils finiront champion également en battant l’Ajax 3-1. Mais là où la saison est exceptionnelle, c’est en Coupe UEFA où AZ est finaliste, après avoir battu les luxembourgeois du Red Boys Differdange (6-0, 4-0), les bulgares du Levski Sofia (1-1, 5-0), les yougoslaves du FK Radnicki Nis (2-2, 5-0), les belges du KSC Lokeren (2-0, 0-1) et les français du FC Sochaux-Montbéliard (1-1, 3-2). En finale, AZ rencontre Ipswich Town, toujours entraîné par Sir Bobby Robson et qui compte dans ses rangs les néerlandais Frans Thijssen et Arnold Mühren. Au match aller, en Angleterre, AZ prend l’eau et perd 3-0 devant plus de 27 000 personnes. Au match retour et devant 28 000 spectateurs, AZ n’a pas le choix, il faut en mettre au moins 3 sans en prendre. Malheureusement, dès la 2e minute, Thijssen ouvre le score pour Ipswich et rend les choses difficiles pour AZ. Heureusement, à la 7e puis à la 25e minute, AZ réagit grâce à Kurt Welzl et John Metgod. Ipswich brise les espoirs d’AZ dès la 32e minute avec un but de John Wark et égalise 2-2. Kees Tol redonne l’avantage à AZ juste avant la mi-temps et Georg Kessler doit impérativement trouver le moyen de battre Ipswich. A la 74e, Jos Jonker met le 4e but d’AZ et redonne espoir aux 28 000 spectateurs. Malheureusement le score en restera là et AZ s’incline dans sa première finale européenne. Cette période de faste se conclue en 1982 avec une 3e place en championnat, un 8e de Coupe des Clubs Champions contre le Liverpool FC de Bob Paisley (2-2, 3-2), après avoir battu les norvégiens d’IK Start Kristiansand (1-0, 3-1). En coupe des Pays-Bas, le club conserve son titre en battant le FC Utrecht (0-1 et 5-1) et retrouve donc la Coupe des Vainqueurs de Coupes. L’année civile 1982 se termine avec le dernier match européen d’AZ. Après avoir éliminé Limerick FC (1-1, 1-0), AZ rencontre l’Internazionale de Rino Marchesi et contre les italiens, AZ ne tiendra pas sa victoire 1-0 de l’aller, ils subiront des buts de Juary et Alessandro Altobelli à Giuseppe Meazza.

Période difficile sur les côtes néerlandaises

AZ rentre dans le rang en Eredivisie et finit 11e en 1983. Les saisons suivantes voient le club finir hors du top 4 fois sur 5 entre 1983 et 1988. En coupe, même combat, le club arrive en 1/4 de Finale en 1984, sinon il ne passe jamais les tours préliminaires. En 1988, année du titre européen pour nos Oranje, AZ finit 16e et est relégué en Eerste Divisie (D2). Malgré tout, le club se qualifie pour la Coupe Intertoto 1988. Cette coupe Intertoto qui peut qualifier AZ pour l’Europe se termine à la dernière place du groupe 11 derrière Bayer Uerdingen, OB Odense et le FC Magdeburg, avec 2 points pris. C’est le début des années galères et AZ ne parviendra pas à se battre pour remonter en Eredivisie. Il faut attendre 1995/1996 pour voir le retour d’AZ en Eredivisie en tant que champion d’Eerste Divisie grâce à Dirk Scheringa qui rachète le club la même année. Sous les ordres d’Hans de Koning, le club ne peut faire mieux qu’une 18e place et redescend en Eerste Divisie. En 1997, c’est Willem van Hanegem qui reprend les rênes du club et fait remonter son ancien club en Eredivisie et le maintien en 1999. Le club se stabilise en Eredivisie autour de la dixième place jusqu’en 2003 et l’arrivée de Co Adriaanse le 30 Octobre 2002 et qui lance AZ vers une nouvelle ère.

Retour aux affaires en Eredivisie

Co Adriaanse qui avait démissionné de l’Ajax et annoncé en conférence de presse à AZ qu’il visait l’Europe ni plus ni moins. Après une première saison où il a fallu remettre les choses en ordre, Adriaanse compte sur des joueurs bien connus des suiveurs de l’Eredivisie, Henk Timmer arrive de l’Ajax en 2003, Barry Opdam, Tim De Cler, Jan Kronkamp, Denny Landzaat, Stein Huysegems, Robin Nelisse ou encore Kenneth Perez font partie de l’effectif lors de la saison 2003/2004. Cette première saison complète d’Adriaanse se conclue à la 5e place en championnat et grâce à une victoire 7-0 contre RKC au printemps, Adriaanse remplit sa mission et va en Coupe de l’UEFA. La saison suivante, Kew Jaliens, Ron Vlaar, Adil Ramzi, Haris Medunjanin, ou encore Tarik Sektioui renforcent l’effectif, AZ finit 3e en championnat. Le plus impressionnant est la demi-finale du club pour son retour en coupe d’Europe, 22 ans après l’avoir quittée. Pour parvenir à cette demi-finale perdue contre le Sporting Portugal (1-2, 3-2), AZ s’est défait des grecs du PAOK, être sorti en tête du groupe F devant Auxerre, Grazer AK, Glasgow Rangers, et l’Amica Wronki. Aux tours suivants, AZ sort l’Alemannia Aachen, le Shakhtar Donetsk et Villareal CF. Co Adriaanse quitte le club après avoir accompli sa mission, il est remplacé par un autre ancien entraîneur de l’AFC Ajax, un certain Louis van Gaal passé également par le FC Barcelone et les Oranje. L’effectif de Van Gaal a encore quelques talents supplémentaires, Joris Mathijsen, Stijn Schaars, Demy de Zeeuw, Jeremain Lens, Shota Arveladze ou encore Danny Koevermans. Cette saison 2005/2006 voit l’équipe de Van Gaal finir à une magnifique 2e place en championnat, en coupe elle termine son parcours en 1/2 finale, battue par PSV. Le parcours en coupe d’Europe se termine en 16e de finale contre le Real Betis, pourtant la compétition avait bien commencé avec une élimination du Krylya Sovetov Samara, dans le groupe D AZ finit 2e derrière Middlesbrough mais devant Litex Lovech, Dnipro et Grasshoppers. Louis van Gaal continue de faire mieux avec son effectif qui s’est renforcé des arrivées de Ronald Waterreus, Boy Waterman, Kees Luijckx, Ryan Donk, David Mendes da Silva, Moussa Dembélé, Simon Cziommer, Ruud Vormer ou encore Maarten Martens. En championnat, AZ finit 3e à la toute dernière journée, PSV et Ajax était premier à égalité avec AZ avant la dernière rencontre. AZ n’avait qu’une mission, gagner contre Excelsior. Alors que PSV et Ajax font le job, AZ s’incline 3-2 et finit 3e à 3 points du titre. En coupe, Alkmaar finit son parcours en Finale contre l’Ajax, mais s’incline aux Tirs aux buts. Une fois de plus, AZ se distingue en coupe d’Europe avec une fin de parcours en 1/4 contre le Werder Brême (0-0, 1-4). Le bon parcours de l’AZ avait commencé contre les turcs de Kayserispor. Les hommes de Van Gaal ont fini premier de leur groupe devant le FC Séville, Braga, le Slovan Liberec et Grasshoppers. Après avoir sorti Fenerbahçe, AZ sort également Newcastle United.

Les hommes de Van Gaal se renforce à une nouvelle fois, afin de compter dans ses rangs Sergio Romero, Sebastien Pocognoli, Hector Moreno, Simon Poulsen, Marko Vejinovic, Kiki Musampa et le trio d’attaquants qui fera des ravages, Ari, Mounir El Hamdaoui et Graziano Pellè. Malgré un effectif de qualité, AZ termine à une piteuse 11e place, en coupe c’est une élimination dès le 2e tour face à Cambuur Leeuwarden et en coupe de l’UEFA, après s’être défait difficilement de Paços Ferreira, ils terminent derrière Everton, Nuremberg et le Zenit en phase de groupe, mais devant l’AE Larissa. Malgré cela, Van Gaal prépare bien la saison suivante de 2008/2009, pour laquelle il recrute encore de bons joueurs, Niklas Moisander et Ragnar Klavan. Cette saison sera impressionnante, sans coupe d’Europe, AZ se fait sortir en 1/4 de Coupe des Pays-Bas, ce qui leur laisse le champ libre pour le championnat. Et quel championnat ! Avec une défense très solide (22 buts encaissés) et une attaque qui fait bien le travail (66 buts marqués), les 23 buts d’El Hamdaoui notamment permettent de remporter un second titre de champion national, 28 ans après le premier titre. Avec 11 points d’avance sur le FC Twente, AZ n’a jamais vraiment était inquiété par ses poursuivants. Ce titre est l’aboutissement du travail de Van Gaal, et c’est logiquement qu’il quitte le club afin de rejoindre le Bayern Munich en Allemagne.

A la poursuite du bonheur

Le successeur de Louis van Gaal est un autre grand nom du football néerlandais, un certain Ronald Koeman. L’ancien adjoint de Louis van Gaal au FC Barcelone, revient au pays après des expériences plus ou moins réussies à Vitesse, Ajax, Benfica, PSV et Valence. Pour son premier match officiel sur le banc d’AZ, il remporte le Johan Cruijff Schaal (Supercoupe des Pays-Bas) contre Heerenveen sur le score de 5-1. Après des débuts ratés en championnat et surtout en Ligue des Champions, dernier du groupe derrière les habitués Arsenal et Olympiacos, mais également derrière le rival pour la 3e place, le Standard de Liège. Le président du club, Dirk Scheringa, qui avait remis le club dans le bon sens, est contraint de démissionner. L’actionnaire majoritaire et propriétaire du club, DSB Bank, est déclaré en faillite et Scheringa quitte officiellement le club le 13 mars 2010. Ronald Koeman est débarqué à l’hiver 2009 et est remplacé par le pompier de service, Dick Advocaat. Sous ses ordres AZ finit à la 5e place en championnat. Advocaat quitte Alkmaar avec une mission de redressement accomplie et rejoint la Russie. Marcel Brands, en charge du sportif, quitte quant à lui AZ pour PSV. Gertjan Verbeek le remplace en provenance d’Heracles. Les limites d’AZ sur les pelouses européennes font que les jours de gloires sont passés. Après avoir difficilement sorti Aktobe, AZ ne sort pas d’un groupe abordable avec Sheriff Tiraspol, Dinamo Kiev et BATE Borisov. En championnat, AZ finit 4e, mais à 10 points de PSV 3e. La saison suivante, AZ arrive en 1/2 de coupe des Pays-Bas en éliminant Groningen, Dordrecht, Ajax et GVVV. En demi-finale, Verbeek et ses hommes ne parviennent pas à se défaire de son ancien club, Heracles Almelo et se font sortir 4-2 après prolongations. Les nouveaux coéquipiers de Johann Berg Gudmundsson, Adam Maher, Jozy Altidore et Kolbeinn Sigthórsson, font un superbe parcours européen encore. Après avoir sorti Aalesund, ils se classent 2e de leur groupe devant Malmö et l’Austria Wien, mais derrière le Metalist Kharkiv. Après être sorti du groupe, AZ élimine les belges d’Anderlecht, puis les italiens de l’Udinese. En quart de finale, contre le Valence de Feghouli, Mathieu et Soldado, AZ ne peut pas faire grand-chose à Mestalla (4-0), malgré une victoire 2-1 à l’aller à l’AFAS Stadion (nom du stade depuis le mois d’Août 2010). En championnat, Verbeek amène AZ juste derrière le trio historique (Ajax, Feyenoord, PSV), une 4e place qui qualifie encore le club pour l’Europe. La 3e saison est de trop pour Verbeek, AZ est éliminé dès le tour de qualification en Europa League contre l’Anzhi (0-1, 0-5). La victoire finale en Coupe des Pays-Bas contre PSV n’est que l’arbre qui cache la forêt, puisqu’en championnat, AZ finit 10e et hors des places européennes. Verbeek est licencié en Octobre 2013 et est remplacé à nouveau par le pompier de service, Dick Advocaat. Sous Advocaat, AZ finit 8e en championnat et se fait sortir par Ajax en 1/2 finale de Coupe des Pays-Bas. En coupe d’Europe, après avoir sorti Atromitos, difficilement, AZ finit 2e de son groupe d’Europa League derrière le PAOK, mais devant le Maccabi Haifa et le Shakhter Karaganda. Au tour suivant, le club d’Alkmaar sort le Slovan Liberec, puis de vieilles connaissances, l’Anzhi. Finalement, les hommes d’Advocaat seront sortis par le futur finaliste, Benfica.

L’ère John van den Brom

Après le départ d’Advocaat, c’est Marco van Basten qui le remplace. L’ancien buteur des Oranje y signe un contrat de 2 ans après de belles performances avec le sc Heerenveen. Le 29 Août, le coup dur arrive pour AZ, Marco van Basten souffre de palpitations cardiaques et ne peut plus exercer son métier d’entraîneur. Van Basten passe adjoint et laisse le rôle principal à ses anciens adjoint, Dennis Haar et Alex Pastoor. Le 29 Septembre 2014, John van den Brom est nommé entraîneur d’AZ, quelques mois après son éviction du RSC Anderlecht. Van den Brom conserve Dennis Haar et Marco van Basten, Alex Pastoor, lui, ne prolonge pas l’aventure. Malgré les problèmes en coulisses, AZ assure sa saison avec une 3e place en championnat. Après ses problèmes de santé, Marco van Basten quitte l’AZ durant l’été 2015 pour devenir l’adjoint de Danny Blind, le sélectionneur des Oranje. La saison 2015/2016, les hommes de Van den Brom se font sortir dès la phase de groupe d’Europa League et derrière tous ses adversaires, l’Atlético Madrid, FC Augsburg et le Partizan. En coupe des Pays-Bas, AZ arrive jusqu’en 1/2 Finale et se fait éliminer par l’équipe en forme, le Feyenoord Rotterdam. En championnat, AZ fait presque la même saison que l’année précédente, à une victoire près et malgré les départs de Nemanja Gudelj et Steven Berghuis. Les arrivées notamment de Vincent Janssen et ses 27 buts, ainsi que Alireza Jahanbakhsh, Thomas Ouwejan et Pantelis Hatzidiakos. Durant cette saison, Leeroy Echteld est devenu les nouveaux adjoints de Van den Brom et les résultats en fin de saison se sont nettement amélioré. La saison suivante voit le départ de Dennis Haar pour PSV. Vincent Janssen, fort de ses performances, quitte AZ pour Tottenham et 22 M€. Au rayon des arrivées, Fred Friday, Wout Weghorst auront la lourde tâche de faire oublier Janssen, Calvin Stengs et Guus Til débarque quant à eux des Jong AZ. Malgré ces quelques renforts, AZ finit 6e en championnat et ne gagne pas les play-offs européens, mais atteint la finale de la Coupe des Pays-Bas, perdue contre Vitesse, 2-0. En Europa League, AZ atteint les 16e de finale mais ne pourront vaincre l’Olympique Lyonnais. Durant cette même saison, le 4 février 2017, Owen Wijndal est devenu le plus jeune joueur à disputer un match avec AZ, à 17 ans et 68 jours. Sieme Zijm en 1995 et ses 17 ans et 126 jours est second, enfin, Adam Maher en 2010 avec 17 ans et 148 jours est troisième. La saison 2017/2018 voit l’AZ réalisercencore une belle saison. Le club connait un été mouvementé avec les départs de Ridgeciano Haps, Derrick Luckassen ou encore de Ben Rienstra, ainsi que les arrivées de Fredrik Midtsjö, Marco Bizot et Ricardo van Rhijn. Owen Wijndal est intégré à l’équipe première, ainsi que Teun Koopmeiners et Myron Boadu. Pas de coupe d’Europe pour AZ, mais le club finit 3e en championnat et se retrouve une nouvelle fois en Finale de Coupe des Pays-Bas perdue une seconde fois, cette fois contre Feyenoord. AZ a pu compter cette saison là, sur son meilleur buteur, Alireza Jahanbakhsh et ses 21 buts ainsi que Wout Weghorst et ses 18 buts. Durant l’hiver de cette même saison, Oussama Idrissi est arrivée en provenance de Groningen. La saison 2018/2019, la dernière de John van den Brom à AZ, est moins bonne que la précédente. En Europa League, AZ se fait sortir par le club Kazakh, le Kairat Almaty. En Coupe des Pays-Bas, AZ perd la séance de tirs aux buts contre Willem II. En Eredivisie, AZ souffre, les arrivées de Björn Johnsen et d’Albert Gudmundsson n’ont pas compensé les départs de Wout Weghorst et d’Alireza Jahanbakhsh. Le résultat final en championnat est une 4e place, mais avec 13 points de moins qu’en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.