jeu. Juin 27th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Eredivisie : Au bonheur de Dam S14/15 E03

5 min read

        On est encore en phase de rodage, mais les points qui sont pris ne seront plus à prendre, comme dirait l’honorable Thierry Gilardi sur FIFA 2002. Mais dès la 3e journée, les responsables au calendrier de l’Eredivisie nous ont offert un Ajax – PSV. Plaisir ?

 

Quel jeu ce FIFA 2002
Quel jeu ce FIFA 2002

 

 

          Quelle belle pub pour l’Eredivisie que ce Heracles AlmeloSC Cambuur en match avancé de la 3e journée. L’Heracles n’a encore absolument rien montré, le SC Cambuur a encore été très médiocre à l’extérieur… Same old, same old. L’Heracles perd même Oussama Tannane à la 66e sur expulsion. En toute fin de match, c’est Michiel Hemmen qui donne la victoire aux visiteurs. L’Heracles a toujours 0 point. 0-1.

          Depuis qu’ils sont revenus, Willem II n’a pas eu la vie facile. Face à l’AZ, pourtant, on les a vus de retour ce week-end avec une victoire probante 3-0. Bruno Andrade ouvre le score à la 15e minute, Ali Messaoud double la mise à la demi-heure de jeu. C’est Charlton Vicento (qui n’aurait jamais pu jouer ailleurs qu’aux Pays-Bas avec ce nom) qui parachève la victoire des habitants de Tilburg à la 86e. 3-0.

          Le SC Heerenveen SBV Excelsior semblait moins intéressant, mais on a presque vu autant de buts. Marten de Roon ouvre le score sur penalty à la 84e sur penalty, avant que Sam Larsson mette fin au suspense 5 minutes plus tard. Auparavant, le portier de l’Excelsior s’était fait expulser sur l’action du penalty, alors que les trois remplacements avaient déjà été faits. Première défaite pour l’Excelsior. 2-0.

          Le dernier match de ce fabuleux samedi (FUCK NO), c’était Go Ahead Eagles – FC Dordrecht. Et comme on pouvait s’y attendre, on a vu un 0-0 qui permet aux locataires de Deventer de marquer leur premier point de la saison. CE QUI EST PRIS N’EST PLUS A PRENDRE, comme dirait l’autre.

DAWN OF TE VREDE (Gelandang.nl)
DAWN OF TE VREDE
(Gelandang.nl)

          Dimanche, on commençait par PEC Zwolle – Vitesse. Le Vitesse, pas encore victorieux cette année, ouvre le score par Davy Pröpper à la 25e minute. Cependant, Zwolle est très fort cette année et parvient à égaliser par Maikel van der Werff à la 66e minute. Et comme Zwolle est très très fort cette année, Stefan Nijland offre les trois points à son équipe à quelques minutes de la fin du match. 3 matches, 3 victoires, tout va bien. 2-1.

          Feyenoord – FC Utrecht. Tout un programme. Après la déception de jeudi, Feyenoord devait se reprendre et réalise une très bonne première période, couronnée d’un nouveau but de Mitchell te Vrede, d’une très jolie tête piquée. Cependant, sur leur seul contre, Utrecht égalise par une frappe en lucarne de Nacer Barazite, quelques secondes avant la mi-temps. La seconde période est beaucoup moins intéressante et Feyenoord se refait piéger par Rodney Antwi, sur un contre fulgurant. Il était plus facile de gagner ce match que de le perdre. Grosse performance des joueurs de Rotterdam, un chef d’œuvre. 1-2.

          Il n’y a pas que le plus beau club du monde (après Amiens) qui galère en début de saison. Il y a aussi le FC Twente en déplacement sur le terrain du NAC Breda. Luc Castaignos ouvre le score dès la 17e minute et les joueurs d’Enschede pensent alors avoir remporté leur première victoire de la saison. Et là, c’est le drame. Adnane Tighadouini transforme un penalty à la 92e minute et obtient le point du match nul. Twente n’avance pas. 1-1.

          Le FC Groningue est la bonne surprise de l’année dernière. Ils étaient reçus par l’ADO Den Haag. Et ils ont été bien reçus, voire même rhabillés pour l’hiver (qui risque d’être rude). La première période fut équilibrée. Pas la deuxième. Thomas Kristensen ouvre le score à l’heure de jeu pour les tocards de la ville du gouvernement. Si Sylvester Stallone est La Haye, Michiel Kramer en est son adjoint, avec un doublé en 3 minutes (82e et 85e), dont un très joli but, son premier. Premier revers pour Groningue. 3-0.

          Pour LE match de la journée, l’Ajax – PSV (qui n’est PAS un classique, bande de cons), Frank de Boer faisait confiance à Anouar el Ghazi dès le XI de départ. Certes, il score au quart d’heure de jeu, mais a un peu disparu après. Et le PSV a su concrétiser ses occasions, passant la bagatelle de 3 buts aux triples champions en titre. Memphis Depay égalise à la 52e (et fait oublier que te Vrede aussi marque à chaque match), Luciano Narsingh donne l’avantage à Eindhoven 10 minutes plus tard et Florian Jozefzoon assassine l’Ajax à 5 minutes de la fin. Le Pisvee rejoint donc Zwolle en tête de l’Eredivisie. 1-3.

Vomir…
Vomir…

 

Les Résultats

Heracles Almelo 0-1 SC Cambuur

Willem II 3-0 AZ

SC Heerenveen 2-0 SBV Excelsior

Go Ahead Eagles 0-0 FC Dordrecht

PEC Zwolle 2-1 Vitesse

Feyenoord 1-2 FC Utrecht

FC Twente 1-1 NAC Breda

FC Groningue 3-0ADO Den Haag

Ajax Amsterdam 1-3 PSV Eindhoven

 

Le Classement

          Le Pisvee et Zwolle font toujours un parcours parfait, l’Ajax est toujours devant le Feyenoord (qui a 4 points de plus que l’année dernière au même niveau) et les promus ne sont pas dans les dernières positions. Il faudra quand même attendre plusieurs journées pour y voir plus clair, mais tant que l’Heracles reste derrière, tout va bien. N’oubliez jamais, l’Heracles c’est tabou, on en viendra tous à bout.

          La semaine prochaine, l’Ajax se déplace à Groningue, le PSV rencontre le Vitesse (pour encore plus les plonger dans le doute), Zwolle va à Breda et Feyenoord joue à Twente. Pour les promus, Willem II joue à Devanter, Dordrecht reçoit l’AZ et l’Excelsior reçoit l’Heraces Almelo. Il restera SC Cambuur – ADO Den Haag et Heerenveen – Utrecht. Une journée sympathique en perspective.

          D’ici-là, stay classy San Diego. Et regardez pas le 2, c’est à chier.

4 thoughts on “Eredivisie : Au bonheur de Dam S14/15 E03

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.