ven. Mai 24th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

FC Den Bosch, de la joie et de la tristesse

8 min read
Source: https://www.fcdenbosch.nl

Au commencement

Le FC Den Bosch est le fruit de l’évolution du RKVV Wilhelmina. Le club du RKVV Wilhelmina a été créé en 1897 à ‘s-Hertogenbosch et 10 ans plus tard, devient NOAD. Le club change une troisième fois de nom et devient le BVV (Bossche Voetbal Vereniging) en raison de la présence du club de NOAD à Tilburg.

Source: https://www.bhic.nl/ontdekken/verhalen/voetbalvereniging-de-baronie

Petit devenu grand

Le BVV, qui a grandi calmement dans l’ombre, est devenu un grand club néerlandais dans les années 40. En 1948, le BVV est devenu champion des Pays-Bas sans jouer à domicile, puisque le club jouait à Heidelust et non à ‘s-Hertogenbosch. Cette victoire lors du championnat de 1948 a incité la ville de ‘s-Hertogenbosch à construire un nouveau grand stade. En 1951, le stadion De Vliert voit le jour avec une capacité de 30 000 spectateurs et devient à l’époque le 3e stade du pays, derrière le stadion Feijenoord (De Kuip) et le stade olympique d’Amsterdam.

Source: https://www.bd.nl/s-hertogenbosch/charles-jackson-leidde-bvv-in-1948-naar-de-titel~a453d9f4/

Professionnalisme et chute

Alors que le club joue dans un stade flambant neuf, après 3 ans le football professionnel arrive aux Pays-Bas en 1954. C’est le début de la chute pour le club de BVV, après avoir fini deux fois 6e en championnat, en 1957 le BVV fini à la 16e place et reste en Eredivisie. La saison 1957/1958 se termine à une bien triste 18e place en championnat et descend en Eerste Divisie. Le club continue sa descente aux enfers, après être resté en Eerste Divisie (D2) pendant 3 saisons, le BVV fini lors de la saison 1961/1962 à une 15e place significative de relégation en Tweede Divisie (D3). Le club remonte immédiatement en finissant 2e, mais ce n’est que pour une courte durée puisque le club retombe en Tweede Divisie à cause d’une bien triste 16e place en Eerste Divisie.

Source: https://www.bhic.nl/ontdekken/verhalen/bvv-de-bossche-voetbal-vereniging

Changement de nom et renaissance

Alors que la ville de ‘s-Hertogenbosch estime que deux clubs professionnels (BVV et Wilhelmina) c’est inutile pour une telle ville, et propose une fusion. Wilhelmina ne voulant pas fusionné, le BVV, qui remonte en Eerste Divisie en 1966, change de nom et devient le FC Den Bosch. Alors que Wilhelmina et le FC Den Bosch ont joué tous les deux en Eerste Divisie pendant une saison, Wilhelmina accepte finalement de fusionner avec le FC Den Bosch, devenant ainsi le FC Den Bosch ’67, Wilhelmina retournant en amateur. Cette fusion a permis à la ville de ‘s-Hertogenbosch de retrouver une équipe compétitive. Après 4 saisons passées à jouer la montée sans y parvenir, le FC Den Bosch ’67 devient champion d’Eerste Divisie pour la première fois de son histoire et remonte en Eredivisie en 1971, soit 13 ans après leur relégation. Cette montée est exceptionnelle, le club n’ayant perdu que deux matches, une moyenne de 10 150 spectateurs en moyenne. L’engouement était tel que les supporters se sont mit à rêver d’un nouveau titre en Eredivisie, 23 ans après. L’aventure en Eredivisie sera très courte, puisqu’après un maintien en 1972 avec une 16e place, le club est relégué en 1973 en Eerste Divisie avec une 18e place.

Source: http://www.denboschfc.nl/fc-den-bosch-45-jaar-de-oprichting/

Patience, puis retour au top

En 1974, le club termine à une piteuse 17e place en Eerste Divisie. La raison est que l’équipe, montée en Eredivisie en 1971, avait beaucoup de joueurs de plus de 30 ans qu’il a fallut remplacer une fois reléguer. Alors que le club parvient à se maintenir dans le top 10 d’Eerste Divisie jusqu’en 1983, le FC Den Bosch parvient enfin à remonter grâce à une 3e place en championnat en 1983. Après un début de saison 1983/1984 délicat, le club marque les esprits en s’imposant 3-0 contre l’AFC Ajax sur un triplé de Wim van der Horst (46’, 56’, 69’). L’Ajax comptait dans ses rangs Ronald Koeman, Frank Rijkaard ou encore Marco van Basten. Du côté de Den Bosch, on pouvait notamment voir Marcel Brands, futur Directeur Sportif de PSV et désormais à Everton. Ce retour en Eredivisie sera réussi, puisque le club parvient à accrocher la 10e place en championnat. Le club enchaîne avec deux 6e place en 1985 et 1986. Le FC Den Bosch continue à s’installer en Eredivisie et obtient une 10e place en 1987 puis deux 7e place en 1988 et 1989. La saison 1989/1990, le club retombe dans ses travers et terminera 17e en Eredivisie. La saison 1990/1991, est la saison du retour en Eerste Divisie pour le club de ‘s-Hertogenbosch qui sort de 7 saisons en Eredivisie. Paradoxalement, le club va vivre encore une saison exceptionnelle grâce à un parcours incroyable en KNVB Beker (Coupe des Pays-Bas) qui voit le club finir en Finale, perdue malheureusement contre Feyenoord sur un but à la 8e minute de Rob Witschge. En championnat, le club subit sont superbe parcours en coupe et fini à une 15e place en Eerste Divisie. La saison 1991/1992 voit le FC Den Bosch retrouver une place un peu plus logique en Eerste Divisie avec une montée obtenue grâce à la 2e place en championnat. Pour le retour du club en PTT Telecompetitie (Eredivisie), le FC Den Bosch a recruté des joueurs parmi lesquels un certain Hans Vonk futur gardien de l’AFC Ajax. Le club de ‘s-Hertogenbosch fini 17e en championnat et retourne en Eerste Divisie au bout d’une seule saison.

Source: https://www.ebay.com/itm/V-I-1984-nr-09-FEYENOORD-AJAX-SUVRIJN-HEINI-OTTO-FC-DEN-BOSCH-POSTER-/171237465429

Spécialité ? Ascenseur

Après avoir fini 13e en 1994 et 18e en 1995, le FC Den Bosch retrouve le top 10 avec une 3e place en championnat. Le club pouvait compter sur des jeunes talents de son centre de formation, comme Ruud van Nistelrooij et Anthony Lurling. La saison suivante, c’est un certain Théo Lucius qui sort du centre de formation et participe à la saison qui voit le FC Den Bosch terminer à la 7e place en 1997. Le 1e juillet 1997, Ruud van Nistelrooij (IJ = Y) quitte ‘s-Hertogenbosch pour Heerenveen à ce moment-là, on ne se doute pas encore que Ruud aille faire de van Nistelrooy un nom international à travers ses performances à Heerenveen, PSV, Manchester United, Real Madrid ou encore le Hambourg SV. La saison 1997/1998 se passe bien et Den Bosch fini à la 4e place. La saison suivante, 1998/1999, voit le FC Den Bosch finir champion d’Eerste Divisie et est promu en KPN Telecompetitie (Eredivisie), tout cela sans Theo Lucius parti lors de l’été précédent au PSV. Dans cette équipe championne d’Eerste Divisie, en plus de Lurling, le club comptait dans ses rangs Jan Michels (ex Motherwell), Arnold Scholten (ex Ajax, Feyenoord) ou encore Maikel Aerts (futur Feyenoord, Willem II et Hertha BSC). La saison du retour en KPN Telecompetitie se passe mal et Den Bosch est relégué immédiatement avec une 18e et dernière place avec seulement 21 points obtenu. L’autre déception de la saison est l’obligation encore de vendre ses talents et donc le départ inéluctable d’Anthony Lurling pour le sc Heerenveen. Le club de ‘s-Hertogenbosch reprend l’ascenseur vers le haut grâce à un nouveau titre de champion en Eerste Divisie, ce qui signifie que le club remonte en KPN Telecompetitie (Eredivisie) pour la saison 2001/2002. Ce retour en KPN Telecompetitie se passe mieux que la fois précédente (33 points) mais le club est tout de même relégué après une 16e place et une élimination en play-offs. L’objectif de la saison 2002/2003 est bien évidemment la remontée en Eredivisie. L’objectif n’est pas atteint à cause d’une 5e place en championnat. Heureusement pour Den Bosch, ce n’est que parti remise, puisque le club fini une nouvelle fois champion d’Eerste Divisie dès la saison suivante, 2003/2004, et remonte donc en Holland Casino Eredivisie. Une fois de plus, la ville de ‘s-Hertogenbosch ne sera situé sur la carte du football néerlandais de première division qu’une saison, puisque la saison se termine à la 18e place avec seulement 19 points au compteur comme le 17e, le VBV De Graafschap.

Source: http://www.073voetbal.nl/2015/11/19/jubileumduel-met-van-nistelrooij-lurling-en-lucius/

Eerste Divisie et rien d’autre

Depuis la saison 2005/2006, le FC Den Bosch n’a pas réussi à retrouver l’élite du football néerlandais. Jusqu’en 2014, le club de ‘s-Hertogenbosch n’a fait que des top 10 sans jamais parvenir à accrocher une montée malgré une 3e place lors de la saison 2007/2008 notamment. Pire, les 4 dernières saisons ont vu le FC Den Bosch végéter au fond du classement avec une 17e place en 2016. L’horizon semble s’éclaircir depuis l’arrivée d’un nouveau propriétaire géorgien, Kakhi Jordania, fils de Merab Jodania propriétaire du SBV Vitesse. Le jeune homme de 24 ans est devenu le plus jeune propriétaire et président d’un club professionnel néerlandais. Son père, Merab, est un proche de Roman Abramovich et ancien joueur et président de la Fédération Géorgienne de Football. Parmi les choses surprenantes annoncé par le club depuis l’arrivée de Kakhi on retrouve l’annonce de Kakhi de la fin du gazon artificiel pour revenir au gazon naturel à l’été 2019, ainsi que la signature depuis janvier 2019 de Levan Jordania, son frère de 22 ans, en provenance du FC Eindhoven et n’ayant jouer que 2 matches professionnels. Sportivement, le club a retrouvé des couleurs et se retrouve en tête du championnat de Keuken Kampioen Divisie à la trêve hivernale.

Source: https://www.vi.nl/pro/overig/jordania-junior-wil-naar-de-eredivisie
Source: https://www.omroepbrabant.nl/nieuws/2834330/Geldschieter-Kakhi-Jordania-brengt-hoop-en-enthousiasme-bij-FC-Den-Bosch

 

Stadion De Vliert

A son inauguration le 8 septembre 1951, le stadion De Vliert était le 3e stade du pays en termes de capacité, avec près de 30 000 places. En 1996, le stade trop ancien a été démoli pour laisser place à un nouveau De Vliert en 1997 avec uniquement les tribunes latérales. La capacité est passée de 30 000 à 4 500 places et le stade est renommé Ecco-stadion, Ecco shoes étant une marque de chaussures. En 2002, les tribunes Nord et Sud ont construites et le stade atteint une capacité de 8 500 places. Le stade va changer encore deux fois de nom, d’abord en étant renommé BrainWash Stadion De Vliert de 2012 à 2015, puis Timmermans Infra Stadion De Vliert de 2015 à 2016. Depuis le stade porte à nouveau le nom de De Vliert. Le 2 juillet 2017, la dernière tribune d’origine, la tribune Est, est détruite afin d’être reconstruite. Cette tribune aura accueilli les chants, les cris de joies, les pleurs, les sauts des supporters bleu et blanc pendant 66 ans.

Source: https://www.fcdbfans.nl/stadion-de-vliert/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.