mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

FC Utrecht, le 4ème club d’Eredivisie

7 min read
Source: https://www.fcutrecht.nl/

Aujourd’hui zoom sur le club de la Capitale Monétaire des Pays-Bas, Utrecht. La ville de naissance de van Breukelen, van Basten ou encore Sneijder, abritait 3 clubs (Velox Utrecht, USV Elinkwijk et DOS Utrecht)  avant la naissance du FC Utrecht, fruit de leur fusion. Présentation :

 

Avant la création

Tout d’abord le Velox Utrecht, le plus petit club des 3 n’a jamais connu un niveau plus haut que la D2 néerlandaise dont 4 saisons (1962-1966) dans le top 5 d’un championnat se disputant à 16. La 6e saison sera la plus mauvaise et verra le club relégué en D3 néerlandaise en finissant 19e et dernier. Le Velox jouera encore 2 saisons en D3 avant de disparaître.

Source: https://hiveminer.com/Tags/logo%2Cvelox

Le second club de la ville est l’USV Elinkwijk, le club de la banlieue d’Utrecht fait partie des 19 clubs composant le 1er championnat professionnel de l’Histoire du football néerlandais. De 1956 à 1961, Elinkwijk se maintiendra au plus haut niveau néerlandais pendant 5 ans et jusqu’à sa relégation en D2 après une saison ratée (20 défaites et 72 buts encaissés en 34 matches). Le club remontera en Eredivisie après 4 ans en D2, mais n’y restera que 2 ans. Pour ses 3 dernières années d’existence, l’USV Elinkwijk se maintiendra à un bon niveau en Eerste Divisie (D2) jusqu’en 1970.

Source: http://www.brandsoftheworld.com/logo/vv-elinkwijk-utrecht

Le troisième et dernier club d’Utrecht était le DOS Utrecht. DOS fait également partie des clubs fondateurs de la Eredivisie en 1956, ils ne connaîtront jamais la relégation et remportent le championnat de 1958, l’Ajax tenant du titre finira 3e avec dans son effectif des certains  Rinus Michels et Sjaak Swart. Malgré d’excellents débuts en Eredivisie, le club finira par jouer le maintien sur ses 4 dernières saisons. La conséquence des résultats moyens de DOS est le point de départ de la fusion des clubs d’Utrecht.

Source: http://www.brandsoftheworld.com/logo/fc-utrecht-0

La naissance du FC Utrecht

Le FC Utrecht naît de la fusion de Velox Utrecht, de l’USV Elinkwijk et du DOS Utrecht à l’été 1970. Le club choisi de jouer en rouge et blanc, malgré le fait que Velox et DOS jouait en jaune et noir, reprenant les couleurs des armoiries de la ville. La première recrue du club s’appelle Co Adriaanse (que les joueurs de Football Manager connaissent très bien, ndlr) qui fait partie du XI type de la saison 1970-1971, avec 5 joueurs de DOS, 4 d’Elinkwijk et 1 seul de Velox. Le premier objectif du club est de se maintenir en Eredivisie tout en écrivant sa propre Histoire. Le premier match du FC Utrecht s’est joué contre le grand Feyenoord, champion d’Europe en titre, le résultat est sans appel, 4-1 pour Feyenoord.

Source: http://www.brandsoftheworld.com/logo/fc-utrecht-0

 


Pour gagner l’Eredivisie, il faut jouer en Rouge et Blanc


 

Les premiers résultats

Après 10 saisons à se stabiliser en milieu de classement, le FC Utrecht de Hans van Breukelen et Willem van Hanegem finit 3ème du championnat en 1981, le meilleur classement de l’Histoire du club à ce jour. La saison suivante, le club joue sa première Finale de  KNVB Beker (Coupe des Pays-Bas) avec 14 joueurs natifs d’Utrecht. Suite à ces résultats prometteurs, un consortium mené notamment par Philips, KLM et même Johan Cruyff, s’intéresse à l’achat du club.

La ville entière s’y opposera, malgré la promesse d’en faire un grand club, dû à la présence de Cruyff dans le consortium, les supporters refusant qu’un Ajacied (membre de l’Ajax) dirige leur club. Cette rivalité vient du recrutement de natifs d’Utrecht n’ayant jamais joué pour le FC Utrecht comme Marco van Basten. Le club remporte son premier titre en 1985, en battant en Finale de KNVB Beker le Helmond Sport.

Source: http://11tegen11.net/category/knvb-beker/

 

Les difficultés sportives puis financières

A partir de la saison suivante, le FC Utrecht rentre dans le rang et termine systématiquement dans le « ventre mou » ou aux portes de la relégation. La saison 1990-1991 est l’arbre qui cache la forêt, le club finissant à une très belle 4e place. La faillite guette le club jusqu’en 1996 et l’apport financier de Fortis (Société d’assurance). Ce qui sauve le club une première fois.

Le club a de nouvelles ambitions européennes, et pour accompagner ces ambitions, Fortis décide de rénover totalement le vieux Stadion Galgenwaard (voir ci-dessous). Malgré tout, le club est de nouveau au bord de la faillite en 2003 et l’effondrement du marché des transferts. La ville d’Utrecht sauvera le club financièrement et permettra au club de finir la rénovation du stade.

Source: http://www.stadiumguide.com/galgenwaard/

Le renouveau

Sportivement, le club entre dans le nouveau millénaire avec un changement d’entraîneur qui sera important pour l’Histoire du club. Mark Wotte est limogé en mars 2000, il est remplacé par Frans Adelaar, ce qui correspond au renouveau du club. Adelaar installera le club dans le Top 7, avec notamment une 5ème place et un retour en Coupe d’Europe en 2001. Lors de sa dernière saison, Adelaar amènera le FC Utrecht de Pascal Bosschaart et Jean-Paul de Jong en Finale de KNVB Beker, Finale qu’ils perdront 3-2 après prolongations contre l’Ajax de Mido et Ibrahimovic.

A l’été 2002, Frans Adelaar parti (à Akratitos, Grèce), est remplacé par Foeke Booy son adjoint. Booy continuera de maintenir le club autour de la 10e place. En 2003, Utrecht terminera 8e grâce aux performances d’un jeune natif de Katwijk et futur joueur de Feyenoord, Liverpool et Fenerbahçe, un certain Dirk Kuyt, auteur de 20 buts en championnat.

La même année, Utrecht remporte la 2e KNVB Beker de son Histoire après celle de 1985, en battant en Finale, le champion d’Europe 2002 (Coupe UEFA), le Feyenoord  Rotterdam 4-1. En 2004, Booy réalise un doublé historique en remportant la KNVB Beker pour la 2e année consécutive, cette fois en remportant sa confrontation contre le FC Twente 1-0. Ils remportent également la Johan Cruyff Schaal (Supercoupe des Pays-Bas) contre l’Ajax, 4-2.

Source: https://www.totoknvbbeker.nl/100-finales/2003-fc-utrecht-neemt-revanche

Lors de la saison 2005-2006, le club remporte son match contre l’Ajax Amsterdam 1-0, le 27 Novembre 2005. Le lendemain, dans la nuit du 28 au 29 Novembre, le Français David di Tommaso décède d’un arrêt cardio-vasculaire, il avait 26 ans. Le FC Utrecht décide alors de retirer le numéro 4.

Source: http://deblock08.skyrock.com/2112267135-2005-David-Di-TOMMASO-1979-2005-n-29-a-toi-et-pour-toujours.html

Rachats

En juillet 2007, le club est racheté par l’agence immobilière Phanos pour 1€ symbolique. Ce rachat s’accompagne d’un grand projet immobilier, dans un premier temps caché à la population. Ce projet était de détruire le Stadion Galgenwaard pour y construire des logements et déménager le club dans le nouveau quartier Leidsche Reijn avec un nouveau stade. Quand le projet a été rendu public, la colère des habitants a été tel, que Phanos a revendu le club en avril 2008 à Frans van Seumeren dont l’objectif est de s’installer dans le top 5.

En même temps, le club devient le 2e du pays, après AZ Alkmaar, à devenir totalement privé, ce qui réjouit la Mairie.

 

Top 5 et développement de talents

Le club remplit l’objectif de s’installer dans le Top 5 lors des 3 dernières saisons (2015-2018) sous les ordres de Eric ten Hag, puis depuis 2017 Jean-Paul de Jong.  A noter que pour la première fois de l’Histoire de l’Eredivisie, les 4 clubs qui ne sont jamais descendu depuis 1956 (Feyenoord, Ajax, PSV, Utrecht) ont fini aux 4 premières places du championnat lors de la saison 2016-2017, qui était aussi la saison du 60ème anniversaire du championnat professionnel.

Sous l’ère van Seumeren, le club continue également à recruter des talents entre 20 et 25 ans pour les revendre plus cher. Le dernier exemple reste Sébastien Haller, acheté pour moins d’1M€ à l’AJ Auxerre et revendu à l’Eintracht Frankfurt plus de 6M€. Cette saison, les jeunes talents recrutés à ce jour sont Simon Gustafson (Feyenoord, Suèdois, 1M€), Leon Guwara (Werder Bremen, Allemand, 0,7M€) et Nicolas Gavory (Clermont Foot, Français).

 

Stadion Galgenwaard

Le 21 Mai 1936, Utrecht inaugure le stade municipal. Ce stade à l’époque devait servir pour le Cyclisme sur Piste, les courses de Lévriers, l’Athlétisme, la Gymnastique et bien évidemment le Football. Les premiers clubs à s’y installer sont Hercules et DOS. Le Stade pouvait accueillir jusqu’à  16 000 personnes.

L’ancien Galgenwaard sera détruit en 1981, pour laisser la place au nouveau Galgenwaard. Le stade qui a coûté 18 millions de Florins (monnaie néerlandaise avant l’Euro) à l‘époque, est l’un des plus modernes au monde avec ses 20 000 places (12 000 places assises). En 1998, les championnats du Monde de Hockey sur Gazon se sont déroulés dans le stade et pour la première fois de l’Histoire les Hommes et les Femmes l’ont disputé dans le même stade.

En 2001, la rénovation a débuté avec la tribune nord achevée en cours de saison. 1 an plus tard, la seconde tribune du stade est également achevée. Les 2 Tribunes plus petites sont également rénovées dans la foulée. Le stade n’ayant pas fermé ses coins, le vent s’invite souvent lors des rencontres. La capacité actuelle du stade est de 23 750 places.

Source: https://www.pinterest.co.uk/pin/559361216202364593/
Source: http://stadiumdb.com/stadiums/ned/stadion_galgenwaard

1 thought on “FC Utrecht, le 4ème club d’Eredivisie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.