jeu. Déc 12th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

N.E.C., 3 lettres pour 3 couleurs

11 min read

Création de N.E.C.

Le 15 novembre 1900, Eendracht devient le premier club de football créé par des « travailleurs normaux », à une époque où le football était une activité élitiste c’est une réelle révolution. C’est Guus Lodestijn, Anton Kuijpers et Wouter van Lent, qui venaient d’un quartier pauvre de la ville basse de Nijmegen, qui ont eu l’idée de créer ce club. L’idée du nom d’Eendracht vient d’un nom sur une porte de Grote Markt (Grand Marché) où il était noté « Eendracht fabrique de pouvoir » en néerlandais. Le club d’Eendracht est né et l’adhésion à ce nouveau club coûtait 2 centimes.

Pendant qu’Eendracht est régulièrement promu, dans l’autre club de Nijmegen, Quick, des voix dissonantes décident de créer leur propre club, le NVV Nijmegen. Peu de temps après, en 1910, Eendracht et NVV Nijmegen fusionnent et deviennent le Nijmegen Eendracht Combinatie (N.E.C.)

Source: https://www.huisvandenijmeegsegeschiedenis.nl/info/34_NEC_(En)

Extra-sportif difficile contrairement au sportif

Le club de N.E.C. est financièrement en difficulté, dû à des joueurs venant des quartiers pauvres et ne pouvant donc aider le club financièrement. En plus, N.E.C. est sans domicile, ce qui pousse le club à recommencer au championnat le plus bas, Oostelijke E (championnat de l’Est E) en 1913/1914. Guus Lodestijn, co-fondateur d’Eendracht et président de N.E.C., a pris son rôle à cœur et a trouver enfin un terrain à l’intersection entre Sint Annastraat et Groenestraat. Lors du championnat « d’urgence » mis en place durant la 1e Guerre Mondiale, N.E.C. finit trois fois 2e. Dans la foulée, et malgré la guerre et les problèmes financiers, le club parvient à se créer une académie de jeunes en 1917. Ensuite, N.E.C. perd son terrain suite à des constructions de logements. Lodestijn montre une nouvelle fois sa capacité de réaction, puisque le président du club a repéré un terrain non utilisé par Quick (le club élitiste de la ville). Quick loue donc son terrain non utilisé et les clubs de N.E.C. et Quick sont désormais voisins.

Dans les années 20, N.E.C. devient propriétaire de son propre terrain entre Hazenkampseweg et Vossenlaan et ce malgré les difficultés financières classiques d’un club « ouvrier ». Le club peine à attirer du monde dans un premier temps, jusqu’à la saison 1927/1928 lors de laquelle N.E.C. remporte le championnat de 2e Division après avoir gagné 18 matches et marqué 82 buts. Pour la première fois, N.E.C. a eu droit aux éloges de la presse qui ne s’était jamais intéressée au club. La promotion en 1e Division dépendrait désormais de la confrontation avec Tubantia. Le club n’arrive pas à monter contre Tubantia et la saison suivante N.E.C. n’y arrive pas non plus face à PEC. Le N.E.C. est contraint de rester en 2e Division. La saison suivante même constat, une fois en match de promotion, N.E.C. perd et reste en 2e Division. Lors de la saison 1933/1934, le club se débarrasse enfin de son surnom « Nooit Eerste Classer » (Jamais en 1e Classe), puisque N.E.C. remporte le match de promotion contre Borne 2-0.

Source: https://www.visualizepicture.com/c/nijmegen-badge_gnPhXlp2OKwB8NyLrQxl4ZGvvDK5WXIHrdEVopnCLck/

Période de transition vers l’ère professionnelle et fin d’une époque

Les 2 premières saisons de N.E.C. voient le club s’accrocher à l’avant-dernière place puis 2 places devant le club jouant la Promotion/Relégation. La 3e saison voit N.E.C. remporté son championnat, ce qui l’autorise à participer au championnat National avec les autres champions régionaux. Le championnat National est remporté par l’AFC Ajax, mais N.E.C. finit tout de même 3e. Les festivités sont de courte durée, le club perd un de ses fondateurs, Anton Kuijpers décèdera durant cette saison incroyable.

A quelques mètres de son stade, la ville de Nijmegen commence à construire un stade inauguré le 8 juillet 1939, le Goffertstadion. La ville proposant aux deux clubs, N.E.C. et Quick, de jouer dans le stade contre un loyer. Aucun des 2 clubs n’accepte car ils sont déjà propriétaires de leur terrain et refusent de payer un loyer.

Durant la 2e Guerre Mondiale, N.E.C. fait face à la perte d’un second fondateur, Wouter van Lent en 1943. Le terrain de N.E.C. servait de camp durant la Guerre et à la fin, le terrain n’était plus praticable. La ville ayant décidé de construire des logements sur ce terrain, obligeant N.E.C. à déménager encore une fois. Pour la saison 1945/1946, N.E.C. décide de s’installer enfin au Goffertstadion et en devenir le seul club à y jouer.

La fin d’une époque arrive durant la saison 1953/1954, avec le décès du dernier co-fondateur d’Eendracht, Guus Lodestijn. C’est également l’arrivée du football professionnel aux Pays-Bas. Lors de l’assemblée générale du club, les adhérents pouvaient choisir soit rester amateur, soit accepter de payer les joueurs et donc devenir un club professionnel. Sans surprise, N.E.C. devient professionnel à la suite d’un dernier conseil. Sportivement, les années 50 ne sont pas réussis dû aux problèmes en coulisses avec le passage au professionnalisme et le désordre administratif qui découle du changement de statut.

Source: https://www.pinterest.fr/pin/400257485607323955/?autologin=true&nic=1

Tout faire pour revenir au top

Après avoir râté l’Eredivisie pendant 5 saisons, le conseil d’administration se retire, cela coïncide avec la nouvelle formule du championnat, qui relègue les 5 derniers de D3 lors de la saison 1961/1962. N.E.C. se retrouve en play-offs contre Oldenzaal, le club de Nijmegen se sauve grâce à un but de Tini van Reeken. Lors de ce match, les 11 joueurs étaient natifs de Nijmegen. Le club, qui est resté professionnel grâce aux play-offs, va même monter en D2 en 1964 en remportant le match de play-off contre Alkmaar. 3 saisons plus tard, N.E.C. quitte déjà la D2, puisque les verts et rouge sont promus pour la première fois de leur histoire en Eredivisie. Alors que le club s’attendait à redescendre, l’engouement populaire est tel que N.E.C. parvient à se maintenir en Eredivisie et toujours autour de la dixième place.

Source: http://fotos.serc.nl/gelderland/nijmegen/nijmegen-65742/

Installation en Eredivisie

N.E.C. s’installe en Eredivisie progressivement, l’équipe est une valeur sûre malgré la saison 1973/1974 qui verra le club relégué en D2 et remontera dans la foulée. La saison précédent la relégation, N.E.C. joue la Finale de KNVB Beker. Après avoir battu Go Ahead, SVV, Feyenoord et AZ ’67, N.E.C. ne part pas favori contre NAC Breda et les Bredanaren confirment leur statut en l’emportant 1-0. Après avoir été relégué à la dernière minute lors de la saison 1973/1974, N.E.C. remonte directement la saison suivante à la dernière journée. Le club jouera sans cesse le maintien jusqu’à une nouvelle relégation lors de la saison 1982/1983. Cette même saison 1982/1983 voit N.E.C. perdre à nouveau en finale de KNVB Beker, cette fois contre l’AFC Ajax. Cette défaite contre un club déjà qualifié pour l’Europe leur ouvre les portes de l’Europe pour la première fois de leur histoire. L’aventure sera mémorable la saison suivante, en parallèle de la D2, N.E.C. bat le club norvégien de Brann Bergen. Au tour suivant, N.E.C. rencontre le FC Barcelone de Maradona (absent car blessé) et Schuster (absent lors des 2 matches). N.E.C. perd au Camp Nou 2-0 et ne peut créer l’exploit au Goffertstadion et s’inclinera 3-2.

Source: https://www.nec-nijmegen.nl/nieuws/artikel/fox-sports-doc-de-bijna-winst-op-barca.htm

Période d’instabilité sportive

L’épopée européenne ne cache pas la réalité du championnat. N.E.C. est en D2 et ne remonte pas immédiatement. Il faudra attendre une deuxième saison en D2 pour voir N.E.C. remonter grâce aux play-offs. Signe de l’instabilité sportive, N.E.C. retourne immédiatement en D2 après une saison finie à une bien triste 17e place. Les rouges-verts-noirs se retrouvent encore en D2 pour 3 saisons qu’ils concluent aux 6e, 5e, et 4e place du championnat. La dernière saison conclue à la 4e place les verra tout de même monter grâce aux play-offs une nouvelle fois. Après avoir fini une première fois à la 16e place en Eredivisie, N.E.C. se retrouve à se battre une nouvelle fois sans succès pour le maintien, la saison 1990/1991 voit le club de Nijmegen finir à la 18e place. Le club repart pour 3 saisons en D2 avec encore des bonnes places en championnat (8e et 9e), la 3e saison les voient même finir 2e, ce qui signifie une nouvelle promotion en Eredivisie. Cette même saison, 1993/1994, N.E.C. fini en finale de KNVB Beker une nouvelle fois, et cette fois c’est Feyenoord Rotterdam qui bat N.E.C. 2-1 en finale. Feyenoord n’étant pas déjà européen, N.E.C. n’ira pas en Coupe d’Europe.

Source: http://www.hansvossenberg.nl/index.php/clubbladen/nec-magazine

L’âge d’or de N.E.C.

On parle d’âge d’or dès la saison 1994/1995, parce que N.E.C. va rester en Eredivisie pour la période la plus longue de son histoire, 20 ans ! Durant les années 90, le club de Nijmegen arrive à se maintenir en Eredivisie contre toute attente. N.E.C. et ses supporters ne savent pas encore que le meilleur est à venir. Lors de la saison 1999/2000 on a déjà un aperçu du potentiel de N.E.C., le club finit 17e d’Eredivisie et se maintient, tout en assurant un superbe parcours en KNVB Beker qui les verra être battus par Roda JC en finale 2-0. La saison suivante voit une légende du football néerlandais et ami d’une autre arrivée au club. En effet, Johan Neeskens débarque sur le banc de N.E.C. et ce qu’il va réaliser est juste incroyable. Dans un Goffertstadion rénové, Johan Neeskens ne va quasiment qu’améliorer le classement de N.E.C., malgré un effectif qui ne lui permet pas de réussir. Neeskens va amener N.E.C. d’abord à la 11e lors de sa première saison, puis à la 9e place puis finir à la meilleure place du club de son histoire et devenir la 5e puissance du championnat lors de la saison 2002/2003 grâce à un but de Jarda Simr à la dernière seconde du match contre RKC. N.E.C. a donc le droit de revenir en Coupe d’Europe, mais au premier tour de la Coupe UEFA, le Wisla Cracovie est une marche trop importante et le club de Nijmegen est éliminé (2-1, 2-1).  Dans cet âge d’or, N.E.C. ne le sait pas encore, mais la saison 2002/2003 en était le point culminant. La dernière saison de Neeskens voit N.E.C. finir 14e et l’on pense que le club va retrouver sa place (au-dessus de la zone rouge). Les rouge-vert-noir se transforment en club du ventre mou, d’abord avec une 13e et 10e place post-Neeskens, puis avec l’arrivée de Mario Been. La première saison de Been se conclut par une 10e place. Mais les hommes de Been vont créer l’exploit la saison suivante d’accrocher l’Europe grâce d’abord à une 8e place puis en remportant les play-offs européens. La saison suivante, les hommes de Been finissent à la 11e place, mais l’épopée européenne est la plus belle de l’histoire du club. Au premier tour, N.E.C. se défait des roumains du Dinamo Bucarest (1-0, 0-0). L’exploit intervient en phase de groupe, N.E.C. tombe dans un groupe difficile sur le papier avec l’Udinese, Tottenham, Dinamo Zagreb et Spartak Moscou. En battant le Spartak à Moscou et l’Udinese au Goffertstadion, N.E.C. se qualifie en tant que 3e du groupe avec 6 points en 4 matches. Au tour suivant, la marche est trop haute, avec le Hamburg SV, les rouge-vert-noir seront logiquement battus sur les 2 matches (1-0, 3-0). Been s’en va et laisse sa place à Wiljan Vloet qui arrivera, grâce à des joueurs comme Lasse Schöne ou Björn Vleminckx, à encore créer des exploits. Le buteur belge finit d’ailleurs meilleur buteur lors de la saison 2010/2011 en Eredivisie avec 23 buts. Alex Pastoor, qui arrive à la tête du club, arrive encore à créer l’exploit de finir 8e avant la descente aux enfers. Il sauve le club la saison suivante avec une 15e place, mais il quittera le club en plein mois d’Août pour une mauvaise expérience au Slavia Prague. Anton Janssen qui a pris la suite en urgence, n’a pu sauver le club de la relégation avec des joueurs qui n’en pouvaient plus de lutter pour le maintien, N.E.C. finit 17e en 2014.

Source: https://www.vi.nl/nieuws/nec-komt-er-totaal-niet-aan-te-pas-tegen-hsv

Fini l’Eredivisie ?

Pour son retour en Jupiler League, N.E.C. a écrasé le championnat en marquant 101 points sur 114 possibles. Bien évidemment les hommes de Ruud Brood remontent en Eredivisie. La saison 2015/2016 fait illusion avec une 10e place obtenue par les hommes d’Ernest Faber. L’illusion s’arrête la saison suivante avec une relégation en perdant en play-offs contre NAC Breda. Désormais, lors de cette saison 2019/2020, N.E.C. sort de 2 saisons ratées pour remonter en Eredivisie (3e et 9e). En Keuken Kampioen Divisie toujours, N.E.C. a encore l’ambition de remonter en Eredivisie malgré des problèmes financiers qui pousse notamment le club à ne pas changer les 37 chauffages du Goffertstadion.

Source: https://www.worldfootball.net/teams/nec-nijmegen/2020/2/

Chanson officielle du club

Le club de Nijmegen a sa chanson officielle depuis 1966 que je vous laisse découvrir sur ce lien YouTube.

Goffertstadion

Sorti de terre en 1939, le Goffertstadion est le 3e stade du pays à cette époque. La construction a été faite par des milliers de chômeurs, ils ont notamment creusé une fosse de six mètres de profondeur. Ils ont déplacé 80 000 mètres cube au total.

Malgré les efforts des ouvriers (certains en sont morts), aucun club ne voulait y jouer. Mais lors du derby du 29 mars 1942, entre Quick et N.E.C., les deux clubs de la ville de Nijmegen se sont rencontrés au Goffertstadion devant 15 000 spectateurs. N.E.C. jouera définitivement au Goffertstadion à partir de la saison 1945/1946. Le Goffertstadion sera le siège du club à partir de 1961.

Le Goffertstadion va avoir des de nombreuses améliorations et rénovations entre 1978 (finition du toit de la tribune Hazenkamp) et 2000 (installation de tous les sièges notamment). Le stade passant de 15 000 places à 12 500 places.

En 2003 c’est le complexe Eendracht qui voit le jour à côté du stade, 2000 m² répartis en 5 terrains. Ces terrains sont utilisés par les Jong, l’Académie et les amateurs de N.E.C.

Source: https://www.meetings.nl/locaties/de_goffert_6248/details

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.