lun. Oct 14th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Qualifications Coupe du Monde 2018 : Pays de Galles – Irlande « Vous reprendrez bien une coupe? »

3 min read

Bon certes les Irlandais n’y sont pas encore, mais ce sont gonflés d’une victoire à Cardiff, au City Stadium, et d’une confiance inébranlable que les Bhoys in Green aborderont les barrages. Retour sur une soirée mémorable.

Présentation

Ils étaient trois, il ne devait en rester que deux. La Serbie (1er) et le Pays de Galles (2nd) recevaient la Géorgie (déjà éliminée) et l’Irlande (3ème), pour définir le tableau final de ce groupe D indécis jusqu’à la dernière minute. Pensant bien que les serbes allaient faire le boulot, c’est plutôt une place de barragiste qui semblait promise au vainqueur du match de Cardiff. Les fans des deux équipes garnissaient les tribunes du City Stadium, pour une ambiance festive et incroyable.

Les Gallois, demi-finalistes du dernier Euro sont à la maison, mais se présentent sans leur icone, leur atout number one Gareth Bale, blessé. Les irlandais, sans véritable star, mais avec une formation offensive, un public fidèle (cet éternel « douzième homme »), n’avaient surtout rien à perdre.

Le décor était planté.

Le match

Dès la fin des hymnes, les Gallois très entreprenants obligèrent les irlandais à camper dans leurs trente derniers mètres et à dégager tous les ballons qui leur passaient sous le nez, et à ce jeu-là, la charnière centrale Duffy-Clark, titulaires en Premier League à Brighton et Newcastle, étaient hier intraitables.

Passé ce premier quart d’heure de folie, les irlandais mirent plus le pied sur le ballon, David Meyler, capitaine et leader, dirigeait son équipe de main de maître, Robbie Brady et Jeff Hendrick allumaient les premières mèches. C’est aussi Meyler qui renvoyait Joe Allen, métronome gallois au vestiaire suite à un choc viril juste avant la mi-temps.

En seconde période, on retrouvait des irlandais agressifs, en défense très haute, face à des gallois perturbés et plus très maitres de leur jeu, puis vient la 57ème minute, avec une mauvaise relance galloise et la récupération du ballon par Hendrick. La suite en images :

Le but de James Mac Lean a calmé les ardeurs des joueurs mais aussi du public gallois, qui mit quelques minutes à revenir dans le match. Ensuite on assista à une attaque – défense jusqu’à la fin du temps réglementaire. Les dragons poussaient, les Irlandais résistaient héroïquement, et à la 96ème minute, le coup de sifflet final retentit pour une explosion de joie côté irlandais : les Bhoys in green venaient de valider leur présence en barrages grâce à cette victoire 1-0.

Beaucoup d’émotions chez ces joueurs générateurs d’exploits.

Les réactions

Martin O’Neill, sélectionneur irlandais, au micro d’extratime.ie : « Je n’ai jamais douté de mes joueurs, ils ont montré caractère et détermination, se qualifier pour une Coupe du Monde est une longue quête, on se battra jusqu’au bout……. Venir ici et s’imposer est fantastique…. Si on craint nos futurs adversaires ? Bien sûr qu’on les craint, c’est ce qui fait notre force »

Chris Coleman, sélectionneur gallois : « J’ai remercié mes joueurs, je suis très fier d’eux, c’était un privilège de bosser avec ces gars, je leur ai dit de continuer à croire en eux »

Les adversaires possibles

Le tirage au sort aura lieu le 17 octobre, et l’Irlande ne sera pas tête de série, donc voici la liste des adversaires susceptibles de rencontrer l’équipe du Trèfle :

Portugal ou Suisse (les équipes du groupe B se rencontrent mardi 10 octobre), Italie, Croatie ou Danemark.

Match aller entre le 9 et le 11 novembre, match retour trois jours plus tard.

Come On You Bhoys in Green.

 

Et hop, le partenariat avec Benchr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.